L'article. Son Altesse Article ! — его высочество Артикль.

Ex.13.
Employer l’article partitif qui convient. Préciser s’il s’agit d’un partitif avec un nom concret ou abstrait.
A.
1. Mettez-vous de l'ail dans la salade ? (concret)
(здесь имеется в виду неопределенное количество чеснока, кладёте ли вы его в салат вообще, здесь он неисчислимый. Считают обычно дольки чеснока: j’y mets deux gousses d’ail.)
2. Il faudrait prendre de l'essence. (concret)
3. Nous avons trouvé du raisin au marché. (concret)
(виноград неисчислимый, считаются виноградины – des graines de raisin – или виноградные кисти – une grappe.)
4. Avez-vous acheté de la crème fraîche ? (concret)
5. Ce pays produit du fer. (concret)
B.
1. Nous perdons du temps, nous allons arriver en retard. (abstrait)
2. J’ai de la patience, mais ma patience a des limites ! (abstrait)
3. Espérons qu’il aura de la chance. (abstrait)
4. Il a du savoir-vivre, ce qui n’est pas fréquent. (abstrait)
5. Avec de l'imagination, vous trouverez d’autres exemples. (abstrait)

Ex. 14
Employer l’article qui convient en précisant s’il est partitif ou déterminatif (article défini contracté).

A.
1. Vouliez-vous du pain ? ( partitif ) C’est celui du boulanger de mon quartier, qui fait un pain excellent. ( déterminatif, de+le)
2. Il lui faudra du courage ( partitif ) pour sortir du mauvais pas où il se trouve. (déterminatif, de+le)
3. Voilà l’auteur du scénario ( déterminatif, de+le) ; il est jeune, mais il a déjà du talent ! ( partitif )
4. Je rentrerai tard, ce soir: j’ai du travail ( partitif ) à terminer avant la fin du mois. (déterminatif, de+le)
5. Vous vous donnez bien de la peine ( partitif ) pour cet enfant ! — Oui, c’est le plus jeune du groupe (déterminatif, de+le), et il est un peu perdu.

B.
1. L’orage approchait ; nous commencions à entendre les grondements du tonnerre (déterminatif, de+le) et à voir la lueur des éclairs (déterminatif, de+les).
2. Faites du sport ( partitif )! Cela vous fera du bien ( partitif )!
3. Au fond de la grotte, des stalactites pendaient du plafond. (déterminatif, de+le)
4. Ce garçon a de la bonne volonté ( partitif ), mais on lui demande trop d’efforts.
5. Il est interdit de faire du tapage ( partitif ) après dix heures du soir.
6. L’automne arrive ; c’est la fin des vacances. (déterminatif, de+les)
7. Les feuilles des arbres ( déterminatif, de+les ) jonchent le sol.
8. Demain, c’est le jour du départ. (déterminatif, de+le)
9. Devant une telle attitude, on éprouve de l'indignation. ( partitif )
10. Les touches du piano étaient fabriquées avec de l'ivoire et de l'ébène. ( partitif )

Ирина Ширинская: Nous avons trouvé du raisin au marché. (concret)

Н.Н. говорила что допускаются два варианта как "du raisin", так и "des raisin".

Надежда: Н.Н. говорила что допускаются два варианта как "du raisin", так и "des raisins"

Здесь, можно только написать "du".
Вы можете написать "des" только если вы уточните о каком типе винограда вы говорите: des raisins secs, des raisins de Corinthe, или когда вы создаете вина из нескольких сортов винограда (les cépages).
Когда вы покупаете виноград в магазине, вы не можете считать и покупать виноградины/ягоды винограда, только грозди винограда или вообще виноград: des grappes de raisin / du raisin.

Всем привет!
Даже и не знаю, что сказать про упражнение 15.
Все то же самое, что 13 и 14, но в реальных текстах.

Ex.15.
Compléter les textes suivants en employant les articles conviennent.

  1. En ville, on a ___ distractions, il y a ___ monde et on trouve plus facilement ___ travail: voilà pour ___ avantages ! Mais il n’y a pas que cela ; on doit supporter bien ___ inconvénients: où que l’on soit, il y a ___ bruit et ___ saleté, ___ violence et jusqu’à ___ crimes . Or moi, pour être heureux, il me faut ___ bon air, ___ calme, ___ voisins paisibles, ___ arbres et ___ oiseaux.
  2. On ne me donnait que ___ livres enfantins choisis avec circonspection: ils admettaient ___ mêmes vérité et les mêmes valeurs que mes parents et mes institutrices ; ___ bons étaient récompensés et ___ méchants punis ; il n’arrivait de mésaventures qu’à ___ gens ridicules et stupides. Il me suffisait que ces principes essentiels fussent sauvegardés ; ordinairement, je ne cherchais guère de correspondance entre ___ fantaisies ___ livres et ___ réalité. Parfois pourtant ___ livre me parlait plus ou moins confusément ___ monde qui m’entourait ou de moi-même ; alors il me faisait rêver ou réfléchir, et quelquefois il bousculait mes certitudes.
    ___ roman, qui s’appelait « Le Coureur des Jungles », me bouleversa. ___ auteur contait ___ aventures extravagantes avec assez d’adresse pour m’y faire participer. ___ héros gagna tout de suite ma sympathie. ( d’après Simone de Beauvoir)

Разве что вот это :
Кто угадает, зачем во фразе où que l’on soit, il y a ___ bruit нужна l' перед on? Она там совсем не обязательна...

И я пошла писать комментарии к 16, 17 и 18 упражнениям. Там мне есть, что сказать :-)
Удачи!

Ирина Ширинская: Кто угадает, зачем во фразе où que l’on soit, il y a ___ bruit нужна l' перед on? Она там совсем не обязательна...

Что бы дурака не получилось...

La fête est finie, on descend...

Ирина Ширинская: Кто угадает, зачем во фразе où que l’on soit, il y a ___ bruit нужна l' перед on? Она там совсем не обязательна...

Что бы дурака не получилось...

Я знаю, что ты знаешь :-)

моё решение

En ville, on a des distractions, il y a du monde et on trouve plus facilement du travail, voilà pour
des avantages ! Mais il n’y a pas que cela ; on doit supporter bien des inconvénients : où que l’on
soit, il y a du bruit et de la saleté, de la violence et jusqu'au crime. Or moi, pour être heureux, il
me faut un bon air, du calme, des voisins paisibles, des arbres et des oiseaux.

On ne me donnait que des livres enfantins choisis avec circonspection : ils admettaient les
mêmes vérités et les mêmes valeurs que mes parents et mes institutrices ; des bons étaient
récompensés et des méchants punis ; il n’arrivait de mésaventures qu’à des gens ridicules et
stupides. Il me suffisait que ces principes essentiels fussent sauvegardés ; ordinairement, je ne
cherchais guère de correspondance entre les fantaisies des livres et la réalité. Parfois pourtant un
livre me parlait plus ou moins confusément du monde qui m’entourait ou de moi-même ; alors il
me faisait rêver ou réfléchir, et quelquefois il bousculait mes certitudes.
Un roman, qui s’appelait « Le Coureur des Jungles », me bouleversa. L'auteur contait des
aventures extravagantes avec assez d’adresse pour m’y faire participer. Le héro gagna tout de
suite ma sympathie. ( d’après Simone de Beauvoir)

La fête est finie, on descend...

Андрей М.: моё решение

Plusieurs fautes dans les deux, amha. Pas facile apparemment.

Андрей М.: Bonne année 2018 à toutes et à tous !

Merci, à toi aussi !

Arnaud: Plusieurs fautes dans les deux.

Continue s'il te plaît, que je puisse me justifier un peu...

La fête est finie, on descend...

1

En ville, on a des distractions, il y a du monde et on trouve plus facilement du travail, voilà pour des avantages ! Mais il n’y a pas que cela ; on doit supporter bien des inconvénients : où que l’on soit, il y a du bruit et de la saleté, de la violence et jusqu'au crime. Or moi, pour être heureux, il me faut un bon air, du calme, des voisins paisibles, des arbres et des oiseaux.

2

On ne me donnait que des livres enfantins choisis avec circonspection : ils admettaient les
mêmes vérités et les mêmes valeurs que mes parents et mes institutrices ; des bons étaient
récompensés et des méchants punis ; il n’arrivait de mésaventures qu’à des gens ridicules et
stupides. Il me suffisait que ces principes essentiels fussent sauvegardés ; ordinairement, je ne
cherchais guère de correspondance entre les fantaisies des livres et la réalité. Parfois pourtant un
livre me parlait plus ou moins confusément du monde qui m’entourait ou de moi-même ; alors il
me faisait rêver ou réfléchir, et quelquefois il bousculait mes certitudes.
Un roman, qui s’appelait « Le Coureur des Jungles », me bouleversa. L'auteur contait des
aventures extravagantes avec assez d’adresse pour m’y faire participer. Le héro gagna tout de
suite ma sympathie. ( d’après Simone de Beauvoir)

Je rappelle que ce n'est pas une science exacte et que je fais ça au feeling. Peut-être que je me trompe...

Arnaud: voilà pour des avantages !

Pourquoi ? Il n'a énuméré que des avantages, pas tous les avantages, non ?

Arnaud: Il me faut un bon air, du calme,

Je ne sais pas ce qui m'a pris, d'accord.

Arnaud: que mes parents et mes institutrices ; des bons étaient récompensés et des méchants punis

Tu veux dire tous les bons et méchants de ces livres ? Malheureusement, dans la vraie vie ce n'est pas toujours le cas... Mais d'accord.

La fête est finie, on descend...

Arnaud: Je rappelle que ce n'est pas une science exacte et que je fais ça au feeling. Peut-être que je me trompe...

Il est évident que ton feeling est beaucoup mieux placé...

La fête est finie, on descend...

Андрей М.: Pourquoi ? Il n'a énuméré que des avantages, pas tous les avantages, non ?

Si. L'idée, c'est que pour ces quelques avantages, il y a beaucoup d'inconvénients.

Андрей М.: Tu veux dire tous les bons et méchants de ces livres ? Malheureusement, dans la vraie vie ce n'est pas toujours le cas... Mais d'accord.

Oui. En fait c'est une expression figée qui indique une vision manichéenne du monde qu'ont souvent les enfants ou qu'on retrouve dans les films ou les livres populaires: dans les westerns il y a les cow-boys et les indiens: les bons et les méchants (par exemple)

Arnaud: Si. L'idée, c'est que pour ces quelques avantages, il y a beaucoup d'inconvénients.

J'y vois plus clair maintenant, d'accord.

Arnaud: Oui. En fait c'est une expression figée qui indique une vision manichéenne du monde qu'ont souvent les enfants ou qu'on retrouve dans les films ou les livres populaires: dans les westerns il y a les cow-boys et les indiens: les bons et les méchants (par exemple)

Je m'en souviendrai, c'est sûr.

Arnaud: Je rappelle que ce n'est pas une science exacte et que je fais ça au feeling. Peut-être que je me trompe...

Franchement, ce n'est pas en apprenant des règles par coeur que je me ferai comprendre. Ma prof de russe m'a toujours dit Le feeling c'est très important. Alors, je n'ai nullement l'intention de le sous-estimer.

La fête est finie, on descend...

Андрей М.: Il est évident que ton feeling est beaucoup mieux placé...

Как ты думаешь, если бы эту фразу (и подобные) ты написал по-русски, Арно бы понял тебя? ;)

ILYA DUMOV: Как ты думаешь, если бы эту фразу (и подобные) ты написал по-русски, Арно бы понял тебя? ;)

Думаю, тут многое бы зависило именно от моей способности наиболее чётко выразить свою мысль. Забавно, но по-русски мне было даже труднее.
Очевидно, что твоё ощущение языка имеет больше права на существование (чем наше, опирающееся главным образом на сухие правила). Ему виднее, короче

Если бы сказал просто виднее, не знаю, сомневаюсь, что так говорят, не всречал.

La fête est finie, on descend...

Андрей М.: Il est évident que ton feeling est beaucoup mieux placé...

ILYA DUMOV: Как ты думаешь, если бы эту фразу (и подобные) ты написал по-русски, Арно бы понял тебя? ;)

Puis-je mettre les exercices en français ou il faut les traduire ?

J'observe avec tristesse que la langue française est bannie de ce site. Ce n’est pas la première fois.

D'abord, c'est bizarre ! Le site existe plus que sept ans, il faut y avoir des gens qui parlent français. Je suis très étonnée qu'il en ait trop peu. Ça veut dire que le méthode d'apprendre n'est pas très efficace, ou quoi ? Moi, personnellement, je ne lui ferais pas confiance, si je n'avais pas vu les mots français. Par contre, les conversations en français augmentent sa valeur.

En suite, on discute une question douteuse, ce n'est pas obligatoire que tous les débutants le sachent.

En plus, ni Andrew, ni Arnaud ne sont esclaves, ils peuvent faire tout ce qu'ils veulent.

En fin: les règles, qui ne sont pas écrites ne doivent pas devenir la pire façon de dictature.

En tous cas, c'est la branche à moi. Je permets à chacune et chacun y écrire en telle manière qui lui convient.

 
Зарегистрируйтесь или войдите чтобы оставить сообщение.