Урок 201

— Alors Ilya! Toc-toc-toc… Pardon !

— Вы бы сначала бы вот… все такое эдакое, а потом бы уже алёркали!

— Alors Ilya, on recommence ?.. « Merci beaucoup ! Parce que vous avez fermé la fenêtre ».

— Merci que vous avez fermé la fenêtre, parce qu'il y a beaucoup de bruit quand la fenêtre est ouverte.

— Merci d'avoir fermé la fenêtre. Parce que sinon il y a beaucoup de bruit.

— Comment ça va aujourd'hui ?

— Ça va bien, bien que je n'aie pas bien dormi. Je suis en retard, sinon ça va bien.

— Dormir, c’est un verbe intransitif, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de complément. Si le verbe est intransitif, la forme passive n’existe pas. En russe, c’est la même chose.

  • [3:10]—>[6:20]

— Pourquoi vous avez mal dormi ?

— C'est la vie ! Mais... Autant que vous sachiez, j'ai des problèmes avec le sommeil [/problèmes de sommeil]. Et “hier nuit” [la nuit dernière] une personne moche (et cetera) avait commencé à [faire] chauffer le moteur de sa voiture juste sous notre fenêtre à cinq heures du matin, et ça a [duré] beaucoup de temps, donc j’ai pu m’habiller et aller dehors pour dire tout ce que je pense de lui.

On recommence.

— Cette nuit j’ai mal dormi parce que autant que vous sachiez j’ai des problèmes avec le sommeil.

— Hier, c'était une autre histoire car un idiot (un imbécile, un crétin) a chauffé le moteur de sa voiture, très vieille, en faisant beaucoup de bruit. Ça a duré…  J'étais tellement indigné que ma femme m'a dit que je suis un mauvais témoin, parce que je n’ai pas pu me rappeler ni le numéro de la voiture, ni la couleur, ni la marque. J’étais trop indigné pour remarquer quelque chose, les détails, les indices. Les policiers cherchent les indices.

— Les gaz d’échappement, le système d’échappement [/le pot d’échappement]. S’échapper, éviter, échapper à. S’échapper de la prison.

— Car la voiture était vieille, pourrie et rouillée...

— ...la rouille, c’est important pour les voitures par exemple, pour les métaux, en général. En France, il y a une sauce, très connue : quand vous mangez quelque chose, du poisson ou des fruits de mer, ou de la bouillabaisse, on ajoute de la rouille, parce que la sauce a cette couleur, la rouille c’est très connu. Mais c’est très fort et c’est très piquant. Mon mari par exemple, il aimait beaucoup la rouille et il a commencé à en manger beaucoup et après il était très malade avec cette [sauce]. C’est très piquant. Donc vous avez comme adjectif rouillé. Par exemple à Saint-Pétersbourg, l’eau est rouillée. Les voitures sont rouillées. Pour les voitures, la rouille c’est grave, c’est ça ?

— Oui.

— Car la voiture était vieille, rouillée, elle avait le système d'échappement rouillé, c'est la raison pour laquelle elle a produit beaucoup de bruit. Alors, il m’a réveillé et ça a duré longtemps, jusqu'à cinq heures du matin…

— Pendant cinq minutes ou jusqu’à cinq heures du matin ?

— Jusqu’à cinq heures du matin.

— Pourquoi vous parlez de cinq minutes ? Ça a duré longtemps. Ah, j’ai pas compris, excusez-moi.

— Vous m'avez mal compris, j'ai voulu dire que ça a commencé à cinq heures du matin. Et ça a duré longtemps. Ce bruit m'a réveillé. En entendant сes bruits, après avoir entendu сes bruits je me suis réveillé car on habite au rez-de-chaussée. Mais je pense que tous les voisins ont été réveillés aussi.

— Combien de voisins sont sortis ?

— Personne. Mais je pense que beaucoup de gens, après cet incident peuvent s'endormir [ont pu se rendormir].

— Quel incident ?

— Quand vous parlez de cet incident, vous devez expliquer quel était l’incident.

— En entendant сes bruits, après avoir entendu сes bruits, je me suis habillé et je suis sorti pour lui dire tout ce que je pense de lui.

— Je suis sorti с оружием, пожалуйста, чтобы его убить.

— Avec une arme à feu, un fusil, pour le tuer. Après qu'il m'a réveillé, je me suis levé, je me suis habillé, j'ai sorti une arme à feu, mon fusil de chasse du coffre et je suis allé le tuer. Parce que je voulais le tuer, l’assassiner et l’abattre. Je n'ai pas voulu le cambrioler et [le] voler.

— Mais quand je suis sorti de chez moi pour l'assassiner avec un fusil, après être sorti de chez moi, j'ai compris (saisi et réalisé) que c'est un crime. C'est la raison pour laquelle je ne l'ai pas tué pour ne pas être [/pour ne pas aller] en prison avec d'autres criminels, délinquants et malfaiteurs.

— C’est un bon thème, très actuel.

— C'est la raison pour laquelle j'ai caché mon fusil (mon arme) et j'ai commencé à crier. J'ai crié que c'est un scandale, c'est une catastrophe.  

Partie 2 : 0h34’

— Toc-toc-toc, bonjour madame. Aujourd'hui c'est vous qui êtes un scandale et une catastrophe, pour trois raisons. Premièrement, je suis venu hier, mais vous m'avez chassé, pendant que [alors que] je voulais apprendre le français avec plaisir et sans souci. Deuxièmement, je suis arrivé à temps pendant que [alors que] vous êtes en retard.

— Finalement ce n'est pas moi qui suis en retard.

— Troisièmement, je vous ai prévenue il y a deux heures…  Deux heures, deux heures que ça va, pour moi mais ce ne va pas pour vous

— Vous n'avez pas lu mon texto.

— « Pourquoi ? »

— Pourquoi vous n'avez pas lu mon texto ? Pourquoi vous ne l'avez pas lu ?

— Теперь говорите от третьего лица: «Touche pas à mon professeur !»

— Premièrement elle s'est levée / réveillée à six heures du matin, elle est sortie de chez elle à sept heures du matin, elle a eu deux cours et elle en aura cinq .

— Bravo, chapeau.

— Elle mourra.

— C’est la raison pour laquelle je comprends son retard, par exemple, moi, je suis en retard moi aussi.

— Tu es en retard régulièrement, toi aussi...

— C'est ça ? C'est vrai ?

— C'est vrai.

— C'est la vérité.

— Malheureusement tu n’as pas de trou de mémoire.

— Mais je suis en retard pour d'autres raisons.

— Parce que mes voisins sont idiots, crétins et débiles.

— Par exemple, il y a deux jours, je n’ai pas pu m’endormir parce que mon voisin est idiot. Parce que les Français aiment le verbe sortir. Il a sorti sa voiture. Sa voiture est vieille et rouillée. Il a sorti sa voiture, vieille, soviétique et rouillée, avec le système d’échappement vieux et rouillé, parce que sa voiture est vieille et rouillée.
— Il a produit beaucoup de bruit [il a fait…], le système ou la voiture ? la voiture avec son système.
— Ils ont fait beaucoup de bruit, déranger et empêcher : à l’hôtel, vous avez sur la porte “ne pas déranger”. Empêcher quelqu’un de + infinitif. Il m’a empêché de dormir depuis cinq heures du matin. C’est la raison pour laquelle je suis sorti et je lui ai dit beaucoup de mots grossiers, beaucoup de gros mots, c’est-à-dire beaucoup de mots vulgaires, parce que la veille je me suis couché / je m’étais couché plus tôt pour être en forme à notre cours de français, le lendemain, parce que l’avant-veille je n’étais pas en forme.
— (Mais quand) je suis venu en avance, mais une demi-heure plus tard, on m’a dit “dégage” et “va-t-en” [/on m’a dit de dégager / on m’a dit de m’en aller].
— Je connais ce verbe très bien, ce n’est pas vrai, parce que je suis [un] intellectuel qui porte des lunettes et qui aime la philosophie grecque, par exemple ???.
— Quand mon...je les confonds...moi, je dis la vérité, je les confonds, quand mon philosophe grec préféré qui habitait...élevé en fût de chêne, quand il a eu [quand il  a reçu] la visite d’Alexandre de Macédoine, il lui a dit: Dégage, tu m’enlèves le soleil.
— Le ciel dégagé.
— Je ne sais pas, mais c’est la vie, malheureusement.
— Malheureusement, ma cour n’est pas dégagée, ma cour est mal nettoyée. J’ai dit tous les gros mots, tous les mots vulgaires, tous les mots grossiers. Dégage, va-t-en. Déranger, empêcher, s’échapper. Dégage et va-t-en parce que tu es [/un] crétin, débile, [/un] imbécile, un con.
— Un canard, un con, un connard. Chauffeur, chauffard. Con, un connard. Sens ironique, comme celui-là, etc, un chauffard. Débile, etc, con, connard…
— Malheureusement, en France et partout, parce que vous devez connaître ces mots, mon voisin est un con, un connard, débile, idiot et crétin. C’est pourquoi, c’est la raison pour laquelle je veux le tuer et l’assassiner, l’abattre avec un couteau, une arme et un fusil.
— Si je le fais avec un fusil, avec une arme à feu, je ne laisserai pas de témoin.
— C’est la différence de mentalité.

— Je ne laisserai pas d’indices et je n’irai pas en prison, et les médias ne parleront pas de moi.

1h06’40’’: Vocabulaire progressif du français (éd 1999), Chap 21, p130: Les médias : pdf


Вопросы и комментарии к уроку.

Не стесняйтесь задавать вопросы и комментировать.

Начните писать к этому уроку свой конспект! Сделайте пометку: «для Народного конспекта» — и мы перенесем сюда и закрепим вашу запись. А то просто комментируйте и задавайте вопросы.

Bienvenue à toutes et à tous ! :)

На страницу урока.

Последний комментарий к уроку. Посмотреть все.

00:38 Touche pas mon professeur ! Упустили "à"
Touche pas à mon professeur !

Добавьте свой комментарий