Урок 172

— Toc toc toc, puis-je entrer ? Je voudrais entrer. Je pourrais entrer. Pourriez-vous commencer, s’il vous plaît ? Parce qu’il est tard.
— Quelle heure est-il ?
— Mon Dieu ! Il est une heure moins vingt de l'après-midi. Je dois être au bureau en idéal le plus tôt possible. Faire tout son possible.
— Quelle heure est-il ? Il est midi quarante.
Il faut commencer parce que je dois être au bureau le plus tôt possible car j’ai beaucoup de travail. Mais aujourd'hui je suis en voiture parce que ma femme a perdu sa clé, après elle a perdu… Ma femme comme toujours a perdu beaucoup de choses. Premièrement elle a perdu sa clé.
— Quelle clé ? La clé de votre appartement ou de son bureau ?
— La clé de notre appartement, de chez nous. Deuxièmement elle a perdu les clés...
— Elle a perdu toutes les clés possibles.
— Hier soir elle n’a pas pu rentrer chez nous, donc j’ai dû prendre ma voiture et aller chez nous en voiture.
— Quelle a la liaison ? Quelle la logique ?
— Parce que à pied ça prend environ une heure pendant qu'en voiture ça ne me prend que dix minutes / une dizaine de minutes. Alors, j’ai dû arrêter mon travail et rentrer chez nous pour lui ouvrir la porte pour lui permettre d’entrer.
— Ça n’a pas fini ?
— Après elle a retrouvé toutes les clés dans son sac.
— Vivent les femmes !
— J’aime les femmes. J’ai pensé que nous devions changer de serrures / qu’on devait changer de serrures. Mais finalement ça a bien fini. Tout est bien qui finit bien.
— Est-ce que votre femme perd souvent ses clés ?
— Je sais pas. Ça arrive. Je n’y ai pas pensé. Je me réveille pas pour contrôler, parce qu’elle n’a pas de clés, je dois tourner la clé dans la serrure pour fermer la port. Je n’y ai pas pensé mais maintenant en pensant à ma femme je comprends qu’elle perd les clés souvent, de temps en temps. Heureusement j’ai les miennes. Quand elle perd les siennes, je rentre avec les miennes du bureau.

Pronoms possessifs


le mien le tien le sien le nôtre le vôtre le leur
la mienne la tienne la sienne la nôtre la vôtre la leur
les miens les tiens les siens les nôtres les vôtres les leurs
les miennes les tiennes les siennes les nôtres les vôtres les leurs

ПК грамматика Ex.1,p.109.

— Quelle horreur ! C’est terrible, horrible, affreux et épouvantable. Quelle phrase ! Chez nous en France les cigarettes coûtent les yeux de la tête, de plus en plus cher, donc si quelqu’un (une personne) vous offre des cigarettes (il y en a plusieures dans cette phrase) personne ne refuse. Le problème, c’est que personne n’en offre. C’est pourquoi comme beaucoup de Français j’ai arrêté de fumer parce que je suis fauché, pauvre, sans un sou, je n’ai pas d'argent, de fric, je suis à découvert, je suis inondé des crédits, j’ai plein de crédits, de dettes, d'emprunts. Je dois les rembourser en payant beaucoup d'intérêts de banque. C’est la raison pour laquelle je n’ai pas de comptes bancaires — courant et épargne (à la caisse d'épargne). Je n’ai que de la monnaie, quelques pièces dans mon porte-monnaie / portefeuille. Il n’y a pas de billets. Je n’ai pas besoin de distributeurs automatiques. Je ne peux pas épargner, économiser, mettre de l’argent de côté.
J’ai dépensé mon salaire. Maintenant j’attends, je suis en train d’attendre un autre virement bancaire pour acheter quelque chose, pour payer comptant, faire l’appoint.

ПК грамматика Ex.2,p.109.
Voici ton parapluie et le mien le mien.
Voici mon exemplaire et voilà le sien.
Voici sa carte d'étudiant et voilà la tienne.
Voici leur voiture et voilà la nôtre.
Voici tes lunettes et voilà les miennes.
Voici nos manuels et voilà les leurs.
Voici vos skis et voilà les nôtres.
Voici notre achat et voilà le leur.
Voici son stylo et voilà le vôtre.
Voici mes souliers et voilà les vôtres.

ПК грамматика Ex.3,p.110.
la mienne; la tienne; la sienne; le mien; la mienne; la vôtre; du mien; la leur; les vôtres; le vôtre; des vôtres; au tien.
toucher à la fin

ПК грамматика Ex.4,p.110.
J’y ai mis deux lits. Voici le mien et voilà le vôtre.
Ne confond pas tes timbres avec les miens.
Confondre( je confonds, tu confonds, il confond, nous confondons, vous confondez, ils confondent), la confusion, confus(e).
La poste, le courrier (électronique), une carte postale, une enveloppe, un timbre. Un timbre, en France, n’oubliez pas, c’est très-très actuel parce que beaucoup de taxes et impôts on peut payer en achetant un timbre parce que la poste est publique.
Notre appartement est à droite, le leur est à gauche.
Ma sœur est plus grande que la tienne.
Michel a pris la bouteille, il a rempli le verre de Juliette et après — le sien.
Tous les parents des élèves sont ici et les leurs, bien sur, aussi.
Prends mon crayon, il écrit mieux que le tien.
Nous déjà connaissons leur avis mais nous n’avons pas encore entendu le vôtre.
Vous avez vos habitudes et ils ont les leurs.
Tu critiques sa proposition mais est-ce que la tienne est meilleure ?
Ce sont tes lunettes mais où sont les miennes ?
Un de ces parapluies doit être le vôtre mais je ne sais pas lequel.
Ma décision ne dépend pas de la tienne.
C’est naturellement, tu pense à tes intérêts et ils pensent aux leurs.

— Cher Madame, chaque fois nous avons des dialogues dépressifs, tristes. Parce que la vie est difficile, il n’y a pas d’argent, il fait mauvais temps, il faut faire de poème, Ilya. Il fait, il est. Il fait affreux et épouvantable. Il pleut. Il y a de flaques. Pour moi, ce n’est pas un problème.
— Parce que vous êtes en voiture.
— Ce n’est pas un problème pour moi parce que je suis en voiture aujourd’hui à cause de ma femme. Ce n’est pas mon problème, c’est le vôtre parce que vous n’avez pas de voiture. Je peux vous conduire, si vous voulez.
— Jamais. Je vais marcher dans la rue.
— Je suis un homme, donc je ne m'intéresse pas…
— Votre intonation n’est pas très sûre.
— Je ne suis pas une femme. Je ne suis pas sûr d’article.
— Ici, vous êtes l’homme parce que vous êtes l’unique. Mais en général, « le », c’est très catégorique.
— C’est la raison pour laquelle je ne m'intéresse pas à vos sujets préférés. Par exemple, « le repas, l’argent, les vêtements, les chasseurs, les bijoux, la maison, le logement, le restaurant, les magasins, les boutiques, les courses, le temps qu’il fait, le temps qu’il est, le caractère, la description physique, l’apparence ». Comme tous les hommes je préfère économiser, mettre de l’argent de côté. Comme tous les hommes je préfère la voiture, les véhicules, les transports en commun, les camions, les motos. Dans mon âge / dans ma vieillesse je ne m'intéresse pas à la trottinette, au vélo. Je préfère le confort.
le volant, le siège, le moteur puissant, quatre roues, une roue de secours.
Dans mon âge je n’aime pas les deux-roues, c’est-à-dire le vélo, la moto, le scooter, etc.
— Dans les grandes villes, c’est plus pratique, on peut se garer gratuitement. Avec les quatre-roues, c’est un problème.
la ceinture de sécurité, le coffre, le phare, les feux .
C’est pourquoi j’ai le permis de conduire, les papiers, l'assurance tous risques, la carte grise, l’assurance basique. Je suis un bon conducteur, je ne roule pas trop vite, je respecte le code de la route, je ne paye pas de PV et contraventions. Je me gare comme il faut. En garant ma voiture / en me garant je prends tout de suite un ticket à l'horodateur pour ne pas payer de PV et contraventions. Si ma femme ne résiste pas je prendrais un véhicule à deux-roues ou les transports en commun, en faisant [prenant] des correspondances, en changeant de lignes, en montant dans les transports en descendant des transports, en achetant un carnet de tickets,en achetant un billet aller-retour à destination de…, en allant à pied, en traversant des carrefours.
Je rêve de partir / vivre à la campagne française. Il y a des milliers de villages. J'adore la campagne française, suisse, européenne. (Vocabulaire progressif. Niveau débutant, p.118)
Dans chaque village / dans tous les villages il y a un château ou des ruines de château, une église, une cathédrale, un cimetière, une cabine téléphonique, un jardin, un café, une petite rue, une épicerie, une boulangerie, une pâtisserie, café / tabac. Je préfère la Suisse parce qu’il n’y a que des fermes et des fermiers qui élèvent des poules, des poulets, des canards, des vaches, des cochons, des moutons, des chèvres — des animaux dans les montagnes, aux champs, sur des collines, au bord de la rivière et des lacs avec des champignons / branches / arbres / de l’herbe / des fleurs / une feuille.
J’aime voyager, faire du tourisme. (Vocabulaire progressif. Niveau intermédiaire, p.164) Chaque année je fais du tourisme, je passe mes vacances à l'étranger, je fais le passeport avec le visa pour passer la frontière et la douane. Pour économiser je descends dans des hôtels pas chers.
— Zéro étoile, une étoile, deux étoiles, cinq étoiles ?
— D’habitude, je loue un appartements en envoyant des arrhes.
— Des arrhes, c’est quand vous louez, ensuite, quand vous arrivez, vous devez laisser aussi
une caution. Les arrhes c’est-à-dire le prépaiement pour garantir que vous arrivez. Quand vous arrivez dans un appartement vous avez des meubles, de la vaisselle, du matériel et très souvent on vous demande de laisser la caution c’est-à-dire pour garantir que vous ne cassez rien. C’est très répandu. Vous laissez 50 euros, en partant, la personne arrive, regarde, si tout va bien, elle vous rend la caution. Si vous avez cassé quelque chose on prend cet argent.
— Pour nous c’est très mauvais parce que à la fin de vacances on a deux ou trois cents euros en espèce et on doit laisser la caution en espèce. Finalement le dernier jour on a rien, donc on doit dépenser dans les magasins taxe-free.
— Pourquoi vous ne gardez pas l'argent pour le voyage suivant ?
— Nous sommes patriotes. Je suis sage comme une image. J’ai fait beaucoup d'exercices de grammaire. J’ai dit beaucoup de mots parce que j’ai réécouté nos cours.

Вопросы и комментарии к уроку.

Не стесняйтесь задавать вопросы и комментировать.

Начните писать к этому уроку свой конспект! Сделайте пометку: «для Народного конспекта» — и мы перенесем сюда и закрепим вашу запись. А то просто комментируйте и задавайте вопросы.

Bienvenue à toutes et à tous ! :)

На страницу урока.

Последний комментарий к уроку.

ILYA DUMOV: Вот почему этим словом и пожимают руку (je devrais vous serrez la main), и сжимают что-то в руке (serrez la balle dans la main), и стискивают зубы (serrer les dents), и сердце сжимается этим же глаголом.

Именно в этом значении я и знаю этот глагол, а теперь, как оказалось, у него гораздо больше значений. Какая полезная штука - форум!

Добавьте свой комментарий