Урок 134

— Bonjour Madame ! Bonjour Mesdames ! Bonjour Monsieur ! Bonjour Messieurs ! Bonjour Mesdames et Messieurs ! — Vite ! Répétez ! — Bonjour Mesdames et Messieurs ! Bonjour Messieurs — dames ! — Il faut articuler ! Regardez-moi ! Madame, Mesdames. — Bonjour Madame ! Bonjour Mesdames ! — Monsieur, Messieurs. Mesdames et Messieurs, Messieurs — dames. — Bonjour tout le monde ! Salut tout le monde ! Salut mes puces ! La carte à puce. C’est ça. C’est vrai. — Parce que les Français aiment répéter. — Est-ce que vous connaissez quelques Français et quelques Françaises qui peuvent nous apprendre / enseigner le français ? — Bien sûr. — …(Combien) Vous en avez ? — J’en ai deux. — Ah, bon. Vous en connaissez deux ? C’est vrai ? — C’est vrai. C’est ça. — Bonjour à tous ! J’aime tout, j’aime tous. Je n’aime personne. Pardon, Madame. Comment vous vous appeler ? Je vous vois pour la première fois depuis un an, c’est-à-dire douze mois. Depuis dix-huit mois, six mois. Pourquoi je ne vous vois pas depuis longtemps / cinq mois ? — Toc toc toc, puis-je entrer ? Bonjour Madame ! Bonjour Monsieur ! Bonjour tout le monde ! — Pardon, vous êtes qui ? — Je suis votre chef. — Est-ce que c’est vrai ? — Si. Elle est mon chef et chef de nous tous. — C’est ça. C’est vrai. Dans notre (ce) coin je ne suis pas votre chef. Je ne suis aucun chef, aucune patronne. Je suis comme tout le monde. Comme tout et tous. — C’est correct. — Oh la la ! Tu n'es pas mon patron, ma patronne, mon chef maintenant. C’est pourquoi, voila pourquoi, alors, donc je peux dire tout ce que je veux. — C’est ça. C’est ça. Mais après, je n’ai pas un trou de mémoire. — Je n’ai pas de stylo, de crayon. Mais après, je vais écrire, je vais noter. — Je n’ai pas de stylo, je n’ai pas de crayon, je n’ai pas de cahier, je n’ai pas de livre, mais j’ai mon Iphone. C’est pourquoi, voila pourquoi, alors, donc j'écris tout de tous. Je suis en train d'écrire tout sur / à propos de tous. — Tu n'es pas mon patron, ma patronne, mon chef, je peux dire tout / n’importe quoi. Bonjour Mademoiselle ou Madame ! — Bonjour Monsieur ! Je suis Mademoiselle, avec plaisir. — L’intonation n’est pas très bonne. — Alors, vous êtes célibataire ou mariée ? — Dans ce coin, maintenant, en idéale, jusqu'à vendredi… — Nous sommes quel jour ? — Nous sommes jeudi. Michael n’est pas là. Je peux dire que je suis complètement libre. — Liberté, égalité, fraternité. — Je suis célibataire, je suis complètement libre. Qu’est-ce que vous voulez me proposer ? Je suis complètement libre jusqu'à vendredi, jusqu'à demain matin. — Moi aussi, je suis aussi complètement libre. Heureusement / malheureusement ; parfait — parfaite / parfaitement ; premièr — première / premièrement ; deuxième / deuxièmement. — Je dirai toute la vérité, tout ce que je veux, tout ce que je peux, tout ce que je dois. — McDonald, c’est tout ce que j’aime. -...Si tu n'écris pas / n'enregistre pas / ne copie pas sur ton Iphone. Sinon ton mari Michael va me tuer. — C’est ça ? — Peut-être. J'espère. Parce qu’il m’aime. Il m’adore. Il m'admire. — Si tu a éteint ton Iphone, je vais dire toute la vérité. — Comment tu t’appelles ? — Je m’appelle Anna. Tu as quel age ? — J’ai dix-huit ans. — Je suis marié / célibataire / divorcé / libre. — Est-ce que tu as des enfants ? — J’en ai trois / plusieurs / beaucoup. Et toi ? Tu en a combien ? — J’en ai. J’en ai un. Je n’en ai qu’un, heureusement. — Parce que toujours il y a beaucoup de problèmes. — Excusez-moi, j’ai besoin de sortir pour… — Ça ne vous regarde pas. — Pardon, excusez-moi. Pendant cinq minutes. — Parler — je parle ; finir — je finis; partir — je pars ; sortir — je sors ; mentir — je mens. J’ai parlé ; j’ai fini ; j’ai eu ; j’ai lu ; j’ai vu ; j’ai bu ; j’ai répondu ; j’ai voulu ; j’ai dû ; j’ai pu ; j’ai su; j’ai cru ; j’ai vécu ; j’ai pris ; j’ai compris ; j’ai appris ; j’ai mis ; j’ai fait ; j’ai ouvert ; j’ai découvert ; j’ai offert ; j’ai souffert (je souffre) ; j’ai peint ; j’ai craint. Imparfait : nous faisons — je faisais ; nous avons — j’avais ; nous allons — j’allais ; nous parlons — je parlais ; nous finissons — je finissais ; nous sommes — j’étais. Passé Composé : J’ai manqué notre cours parce que j'étais malade. Je viens de + Infinitif ; je suis en train de + Infinitif ; je vais + Infinitif. Futur Simple : je serai ; j’aurai ; j’irai ; je ferai ; je voudrai ; je pourrai ; je devrai. Il faudra. Je croirai ; je verrai. Qui vivra verra. On verra. J’enverrai ; je m'assiérai ; je cuirai ; je viendrai ; je tiendrai ; j'obtiendrai. Le pronom « en » (см.http://files.le-francais.ru/resumes/pour_134.pdf) : parler de… — j’en parle ; profiter de… — j’en profite ; s’occuper de…— je m’en occupe. Vous mangez du fromage ? — J’en mange beaucoup. Tu as combien d’enfants ? — J’en ai un. Je n’en ai qu’un. Vous avez des enfants ? — J’en ai trois. Vous buvez du café ? J’en bois. Il y a trente étudiants ? — Il y en a trente. Il y a assez de pain ? — Il y en a assez. Vous avez un stylo ? — J’en ai un. Il parle de son travail ? — Il en parle souvent. Ils s’occupent de ce projet ? — Ils s’en occupent. Elle revient de la piscine ? — Elle en revient. Je parle de politique. — J’en parle. Je parle de Sarkozy. — Je parle de lui. (de moi, de toi, de lui, d’elle, de nous, de vous, d’eux, d’elles). Vous n’en achetez pas. — Il n’y en a plus. Je m’en vais. J’en ai assez ! J’en ai marre ! J’en peux plus ! Je lui en veux. Ne vous en faites pas. см. Vocabulaire Progressif du Francais Niveau Début. p.34 Le corps — les mouvement -ment (masculin) : le vêtement ; le gouvernement ; un appartement ; un logement. Se souvenir de tout : je parle, j’aime, j’adore, je déteste, je joue, j’admire, je préfère, je dessine, je chante, je danse : je finis — nous finissons, je grossis — nous grossissons, je choisis — nous choisissons ; gros (grosse) — grossir, maigre — maigrir, mince — mincir, rouge — rougir. faire — je fais, avoire — j’ai, aller — je vais, être — je suis, prendre — je prends, venir — je viens, dormir — je dors, sortir — je sors, partir — je pars, sentir — je sens, éteindre — j'éteins. Je viens de + Infinitif ; je suis en train de + Infinitif ; je vais + Infinitif.

Вопросы и комментарии к уроку.

Не стесняйтесь задавать вопросы и комментировать.

Начните писать к этому уроку свой конспект! Сделайте пометку: «для Народного конспекта» — и мы перенесем сюда и закрепим вашу запись. А то просто комментируйте и задавайте вопросы.

Bienvenue à toutes et à tous ! :)

На страницу урока.

Посмотреть все

Последний комментарий к уроку:

Мурад: В этой серии намечается конфликт и возможный уход Натальи - что уже конечно ни в какие ворота. В общем с переживанием жду следующей серии.

Напомнило шуточку из интернетов: «Месяц назад жена бросила есть мучное, три недели назад бросила пить кофе, две недели назад — курить… Похоже, я следующий». ;)

Да, 134-й урок был рубежом. После него был большой перерыв, кажется. Было всего несколько занятий в течение года. И потом год пустоты. А после этого я остаюсь с Наташей tête-à-tête. Но нет, мы с ней еще будем долго, под сотню уроков.

А Сергей — не какой-нибудь. А тот самый, который нарисовал нашего кота.

Добавьте свой комментарий