Урок 259

— Alors, bonjour.

— Bonjour.

— Ça va ? Donc, ça va bien ?

— Bien.

— Quoi de neuf dans la vie ?

— J’ai réussi avec le film “ Jules et Jim ”. Comment « réussi », j’ai pu trouver des sous-titres et j’ai pu les installer et faire de manœuvres qu’ils marchent.

— Bravo !

— Il faut dire que de temps en temps il y a le lexique assez difficile, avec beaucoup de mots inconnus. Peut-être il faut freiner et trouvez des mots dans le dictionnaire.

— Oui, si ça empêche de compréhension de sens générale. Si non, vous pouvez continuer à regarder.

— C’est très difficile de calculer ce que c’est vraiment le sens générale. Le sens général, on peut le comprendre sans mots, juste selon l’image, en regardant l’image.

— Oui, c’est vrai. Et quand même, vous l’avez regardé.

— Je suis au centre de film une autre fois. Maintenant avec les sous-titres. J’ai pu attraper plus de sens, cette fois.

— C’est bon, donc bravo. Ce qui est important c’est ce que vous regardez et ce que vous écoutez et c’est bon, vraiment.

— Vous avez raison, c’est très intéressant d’écouter les autres voix, les voix inconnues.

— Naturellement.

— Un acteur, je ne sais pas comment il s’appelle, il parle pas très joli, mais… c’est intéressant.

— Bon, d’accord. En ce qui concerne le devoir, vous avez corrigé les fautes, donc, comment dire : « Hier, j’ai laissé chez toi mon livre de classe».

— Tu me l’as apporté ?

— Ça, c’est bon, d’accord. Vous avez écrit : « As-tu… » donc, si c’est une question avec inversion c’est pas comme ça. Donc, vous pouvez dire : tu me l’as apporté ? Vous pouvez poser la question avec l’intonation, c’est correct, c’est possible. Et si vous faites l’inversion : « Me l’as-tu apporté ? ». Vous mettez tout ça avant le verbe auxiliaire. Donc, après vous avez la même erreur, c’est bon. Frère, comment écrit le mot « frère » ? «Frère » est comme « mère ». En ce qui concerne le verbe « dire » : « Dites-lui », avec «s» à la fin.

— Je dis, tu dis, il dit, nous disons, vous dites, ils disent. Comme ça ?

— Oui. Vous êtes, vous faites, vous dites. Seulement trois verbes qui ont la forme comme ça.

— Avec ...

Доступ к материалам урока могут получить только зарегистрированные пользователи.

« Je ne peux pas vous le promettre, je n’ai rien décidé ».
Il est préférable de mettre « rien » au même lieu que « pas ». Je n’ai pas décidé, je n’ai rien décidé. Parfois les français mettent « rien » sur la place comme vous : « je n’ai décidé rien », seulement dans le cas où vous voulez souligner « rien », vous le mettez à la fin, mais selon la règle classique, je dois exiger que vous mettiez « rien » sur le lieu « pas ». Je n’ai rien décidé.

Et à ce qui concerne à la place des pronoms à l’impératif affirmatif.
Promets-le-moi. Donnez-les-nous. Montre-la-lui. Ce que vous avez avant, c’est toujours le / la / les et après moi / nous / lui. Donc, c’est plutôt la règle de la musique, la règle musicale. Сначала безударные - le / la / les, потом ударные - moi / nous / lui / leur / vous / toi (мне, нам, ему, ей, им). Achète-toi - купи себе. Achète-le-toi - купи себе это.
В любом случае безударные будут сначала потому, что вам нужно, чтобы падало ударение на “красивые” местоимения (moi...)

Rapportez-les-nous aujourd’hui. Дефис во французском языке ставится тогда, когда вы показываете, что слово стоит не на своем месте. Например, когда вы делаете инверсию, вы показываете, что у вас подлежащее меняется со сказуемым. Здесь то же самое. Обычное место местоимения - перед глаголом. В данном случае местоимение перескочило после глагола потому, что это - l’impératif. И вы это показываете дефисом.

Étudier - изучать. Apprendre - учить, учиться чему-то, учить кого-то.

Личные ударные местоимения (les pronoms personnels toniques) - Личные независимые местоимения могут употребляться самостоятельно (без глагола)

Singulier

Pluriel

moi

toi

lui, elle

nous

vous

eux, elles


Личные приглагольные местоимения (les pronoms personnels conjoints)
Sujet Подлежащее
Complément direct
Прямое дополнение
(винительный падеж)
Complément indirect
Косвенное дополнение
(дательный падеж)
Singulier
1-е л.
2-е л.
3-е л.
je — я
tu — ты
il - он / elle - она
me — меня
te — тебя
le — его / la — ее
me — мне
te — тебе
lui — ему / lui — ей
Pluriel
1-е л.
2-е л.
3-е л.
nous — мы
vous — вы
ils, elles — они
nous — нас
vous — вас
les — их
nous — нам
vous — вам
leur — им

la fonction syntaxique des pronoms toniques

Lui et moi nous sommes amis.
Moi aussi, je le connais.
Sujet Подлежащее
Je les ai rencontrés hier, lui et sa femme. C’est toi que je cherche.
Complément d’objet direct.
C’est à elles que je m’adresse.
Il n’est pas content d’eux.
Complément prépositionnel.

Dans les phrases comme « Comme qq’un, comme lui. »
Dans toutes les situations, quand c’est la forme tonique, quand il y a un autre sujet.
Moi, je ne le veux pas.
Quand vous voulez mettre en relief. - Moi, je veux. Toi, tu veux. Lui, il ne veut pas.
Et après la proposition - Pour toi, avec toi, sans toi et n’oubliez pas que nous parlons toujours de personne, pas d’objet.
Lui et moi nous sommes amis.
Voilà, faites attention s’il vous plaît, en français au début vous mettez une autre personne et après « moi ». Toi et moi, vous et moi.

Emplois des pronoms toniques.
Les pronoms toniques s’emploient :

Qui pourra le faire ? — Moi.
Qui avez-vous vu ? — Lui.
1.dans les propositions elliptiques, sans verbes
Moi, je le connais bien.
Je le connais bien, lui.
2.Pour insister sur le sujet, l’objet direct.
Quand vous voulez souligner qqch
C’est elle qui me l’a dit. Ce sont eux
que jecherche. C’est à elle que je pense.
3.Dans les tours présentatifs c’est (ce sont) … qui / c’est (ce sont) … que.
Mon ami et moi, nous aimons la peinture. On vous invite, toi et lui.
4.Quand il y a deux sujets ou deux compléments.
Ils le savent eux-mêmes. Moi seul je connais son adresse. Lui aussi veut visiter ce musée. Eux non plus ne sont pas venus.
5.Accompagnés des mots même, seul, aussi, non plus.
Nous allons chez eux. Je compte sur toi. Ils sont partis sans lui.
6.Comme compléments prépositionnels (avec différentes propositions).
Il écrit vite que toi.
7.Dans les comparaisons.
Et moi qui te croyais parti.
8.Dans le tour et moi (toi, etc.) qui — а я-то.
Donne-moi son adresse.
Lève-toi.
9. A l’impératif au lieu des pronoms ‘me’ et ‘te’.
Toi, ici ? A cette heure ?
10.Dans les exclamations.

quand vous voulez utiliser un pronom, un petit pronom, c’est pas je, tu, il…
c’est toujours ça. Donc, vous comprenez que tout ce que nous savons comme je, tu, il, nous, vous,ils, quand nous conjuguons, c’est toujours avec verbe, c’est tout.

1. Proposition elliptique, c’est quand vous ne finissez pas la phrase. Donc, la phrase complète ici: Qui pourra le faire ? — Moi, je pourrai le faire. Elliptique, c’est quand ça sous-entendu (подразумевается).

8. Dans le tour et moi (toi, etc.) qui — а я-то. Et moi qui te croyais parti.
— Et regardez s’il vous plaît :« croyais » a l’accord avec « moi ». C’est pas obligatoire de dire « et », tout simplement : moi qui ai fait ça. Lui qui pourra venir à cette fête - Он-то хотел прийти на праздник. Lui qui voudrait venir à cette fête, mais il n’a pas pu. C’est rare cette construction. Si vous voulez, regardez : Quelle bonne mine vous avez, mon cher ! Et moi qui vous croyais malade. C’est encore un exemple avec « et moi ».

Prier, c’est le synonyme de demander, par exemple : je vous en prie.

Вопросы и комментарии к уроку.

Не стесняйтесь задавать вопросы и комментировать.

Начните писать к этому уроку свой конспект! Сделайте пометку: «для Народного конспекта» — и мы перенесем сюда и закрепим вашу запись. А то просто комментируйте и задавайте вопросы.

Bienvenue à toutes et à tous ! :)

На страницу урока.

Посмотреть все

Последний комментарий к уроку:

Ne me demandez pas ces photos.

Настя произносит:
Ne me demandez pas cette photo.

Добавьте свой комментарий