Урок 189

– Bonjour ! Bonsoir ! Bonne nuit !

— Hourrah ! C’est moi qui suis à temps et vous qui êtes en retard. J’ai compris que c’est votre dernier cours ce semestre. C’est la raison pour laquelle vos étudiantes ont apporté deux bouteilles de champagne à neuf heures moins le quart avec du chocolat et des gâteaux.

— Vous voulez du chocolat et des gâteaux ?

— Non, merci, je n’en veux pas. Je n’ai pas faim ?

— Pourquoi ?

— Parce que je mange au bureau contrairement à vous. Mais au contraire vous avez bu du champagne.

— Bien sûr, le matin. Et après j’ai dû jeter la poubelle, les ordures parce qu’elles ont laissé tout ça.

— En revanche, on vous a offert des livres français.

— En version française.

— Je suis jaloux de vous.

— Est-ce que vous avez lu Paulo Coelho ?

— Non, j’ai lu André Maurois, je n’ai jamais lu Paulo Coelho parce que c’est pour des jeunes filles, comme vous.

— Merci beaucoup de votre compliment !

— Je suis un vieil homme. C’est la raison pour laquelle je lis les nouvelles par André Maurois avec plaisir et sans souci. Par exemple, j’ai lu plusieurs nouvelles dont « Thanatos Palace Hôtel », « La Cathédrale » et pour aujourd’hui j’ai lu « La Pèlerine ». C’est une nouvelle qui est très courte et symbolique. J’ai dû trouver une version russe pour être sûr que j’ai compris correctement parce que c’est difficile à comprendre. Bien qu'elle soit courte, elle n’est pas facile contrairement à « La Cathédrale ». L’action se passe au vingtième siècle. Le personnage principal demande si vous connaissez le poète autrichien qui s’appelle Riesenthal.

C’est une bonne nouvelle intéressante. Une fois / pour la première fois et pour la dernière fois il s’agit de la Russie. Le personnage principal a eu la visite de son amie. Il a eu deux visites, la première visite d’un poète autrichien et la deuxième visite d’un écrivain français. La dernière fois il a eu une visite d’une belle femme autrichienne qu’il voulait épouser. Elle préférait être seul. Il y avait une pèlerine qui était magique. La première personne qui a porté cette pèlerine, était un poète autrichien. La deuxième personne était un écrivain français qui était froid et indifférent avant de mettre cette pèlerine, parce qu’elle avait la force magique. Chaque personne qui ...

Доступ к материалам урока могут получить только зарегистрированные пользователи.

Пожалуйста, дождитесь загрузки приложения. При медленном соединении это может занять некторое время...

Вопросы и комментарии к уроку.

Не стесняйтесь задавать вопросы и комментировать.

Начните писать к этому уроку свой конспект! Сделайте пометку: «для Народного конспекта» — и мы перенесем сюда и закрепим вашу запись. А то просто комментируйте и задавайте вопросы.

Bienvenue à toutes et à tous ! :)

На страницу урока.

Посмотреть все

Последний комментарий к уроку:

Ириса: 11:26-12:02
Ириса: 20:50

Спасибо за внимательность и дотошность! Исправил. :)

Добавьте свой комментарий