Урок 126



Диалог урока
- Alors Ilya, on y va ?
- On y va.
- Nous commençons Michael ?
- Oui, nous commençons, mon général.
- Comment ça va Ilya, aujourd'hui ?
- Ça va bien, comme toujours. Bien et pas mal, c'est la même chose.
- Est-ce que Michael, vous êtes en forme aujourd'hui ?
- Oui, je suis en forme aujourd'hui et j'ai trouvé une chanson qui contient les mots de notre dernier cours.
- Comment ça s'appelle ? Pardon Michael, comment s'appelle cette chanson ?
- Je ne sais pas exactement comment cette chanson s'appelle mais les mots (les paroles) sont magnifiques, les mots sont (les) suivants : « Il joue avec mon cœur, il triche avec ma vie. » (Les paroles de la chanson sont les suivantes: “Il joue...”)
- Ilya, qui chante cette chanson ?
- Je ne sais pas.
- Ce n'est pas vrai, ce n'est pas possible, vous mentez ! trompez et trichez. Michael, qui chante cette chanson ?
- Patricia Kaas. Elle s'appelle Patricia Kaas.
- Et c'est une chanson très connue, connue et célèbre et elle s'appelle « Mon mec à moi », je pense...
- Qu'est-ce que c'est « mec » ?
- Vous êtes un mec. Мужчина ? Presque.
- Michael, le style est différent.
- ...Il faut...J'ai besoin de...De quelle page avons-nous besoin ? Avoir besoin de, avoir peur de, avoir envie de...Nous avons besoin de quelle page, de quelle page avons-nous besoin ? Huh ? Etc.
- Est-ce que vous êtes en forme Ilya, aujourd'hui ?
- « Un mec » ? Une nana.
- (L')argot : le fric, un flic, une bagnole, un boulot....124.
- Ilya, est-ce que vous êtes en forme aujourd'hui ?
- Oui, je suis en forme aujourd'hui.
- Vous aimez les nanas aujourd'hui ?
- Vous aimez les nanas ?!?
- Je n'aime pas les nanas, je préfère les mecs, comme Patricia Kaas.
- Ah oui, je les aime, les nanas en général. Je les aime.
- Michael, vous préférez les mecs ou les nanas ?
- Je préfère les nanas parce que je suis un mec, un vrai ! Mais je préfère parler avec les mecs.
- Parce que c'est inutile de parler avec les nanas ?
- À mon avis, c'est inutile et ennuyeux comme la pluie.
- Je préfère parler avec les mecs parce que c'est inutile et ennuyeux comme la pluie de parler avec les nanas.
- Ce n'est pas vrai, c'est un mensonge, c'est un scandale. Ce n'est pas vrai, c'est faux. C'est un mensonge.
- C'est une tromperie, c'est une tricherie. Il est menteur, trompeur, tricheur. Il ment, il triche, il trompe.
- Je préfère la musique à la danse.
- C'est un mensonge. Il est sexiste, menteur, trompeur et tricheur, comme tous les politiques.
- Est-ce qu'il fait beau aujourd'hui, Ilya ?
- Non, je ne peux pas dire qu'il fait (qu’il fasse) beau aujourd'hui.
- Aujourd'hui il fait affreux, épouvantable, ennuyeux comme la pluie, par exemple...
- Est-ce que Ilya, vous avez fait les devoirs ?
- Non, je ne les ai pas faits parce que je suis mal organisé, indiscipliné, bête comme mes pieds, je ne suis pas sage comme une image.
- Я вам уже сказал. Bravo !
- Bonjour.
- Je vous ai déjà dit que je ne les fais pas, que je ne les fais jamais, c'est mon principe.
- C'est un mauvais principe, c'est ça ?
- Je ne sais pas...C'est ça, c'est ça.
- Michael, vous avez fait les exercices ?
- Malheureusement non. Je ne les ai pas faits parce que toute cette fin de semaine...
- La fin de la semaine dernière ?
- Oui, j'ai visité (j'ai assisté à) la masterclass d'une photographe très célèbre, qui a duré pendant 2 jours, 16 heures par jour.
- Est-ce que c'était efficace ? Effectif это staff.
- Oui, c'était très efficace, intéressant et magnifique pour moi.
- C'était intéressant et efficace pour moi. Anna, ça va mal aujourd'hui ?
- Non.
- Ça va mal parce que je suis enrhumée, en retard !, enrhumée !
- Okay ! Premièrement je suis en retard et deuxièmement je suis enrhumée. Pourquoi êtes-vous en retard aujourd'hui ? C'est un scandale. Je suis étonnée, je suis surpris(e), je suis indignée, je suis choquée. Je suis révoltée.
- C'est pourquoi d'habitude, j'ai...
- Je suis en retard parce que mon fils a son cours de maths à 11 heures et j'ai dû l'accompagner, le conduire à l'école vers 11 heures.
- Ce n'est pas vrai ! Il est en vacances maintenant, il n'a pas de cours. Je suis choqué !
- Il a un cours spécial seulement une fois pendant les vacances.
- ….Non.
- C'est dommage.
- Non, tout simplement il aime les maths et il ne participera à aucune (olympiades).
- Les Olympiades, c'est très soviétique. Concours можно сказать. Il ne participera à aucun concours. Olympiade, c'est un phénomène soviétique. Parce qu'il est très...il est encore...
- Parce que...il est jeune tous les concours sont passés, ont fini cette année.
- Mais il y aura d'autres concours les années prochaines (suivantes) ?
- Oui, qui vivra verra.
- Ça y est, ça y est, qui vivra verra.
- Est-ce que Ilya, vous avez lu votre horoscope ce matin ?
- Non, je ne lis jamais mon horoscope. « Je ne les ai pas lis » (Je ne l'ai pas lu).
- Je ne l'ai pas lu ce matin parce que je ne le lis jamais.
- Parce que je ne crois pas les prédictions de l'avenir. Je ne crois pas les astrologues.
- Je ne crois les voyants, les astrologues, les prédictions de l'avenir.
- Vous êtes ennuyeux comme la pluie. Quant à moi, je crois qu'on peut prédire l'avenir à quelqu'un.
- Par exemple, je peux voir, je peux prédire que Michel courra...
- Je vois, je prédis que vous courrez beaucoup aujourd'hui.
- Je prédis que vous Ilya, vous ne boirez plus de café cette semaine.
- Car je suis votre directeur, patron, chef, patron c'est pour le restaurant, grand chef, je suis votre supérieur, je peux prédire que vous aurez beaucoup d'argent.
- Je voudrais préciser quand exactement j'aurai beaucoup d'argent. (/Pouvez-vous préciser quand exactement j’aurai beaucoup d’argent ?)
- Hier !
- Ce n'est pas possible d'utiliser le futur simple.
- Si vous travaillez beaucoup et bien et en silence, vous aurez beaucoup d'argent, un jour...
- Michael, j'ai compris que ce jour ne viendra jamais, où nous recevrons beaucoup d'argent. (Michael, j’ai compris que le jour où nous recevrons beaucoup d’argent ne viendra jamais.)
- Même si nous mourons au travail, au bureau, au boulot, nous ne recevrons jamais tout l'argent que nous avons mérité.
- Ce n'est pas grave. En revanche, il fera beau, il fera chaud, il fera clair, il fera sec, il fera beau, splendide et magnifique.
- Mais où ?
- Ici !
- Le soleil brillera, il y aura beaucoup de soleil.
- Il n'y aura pas de vent.
- Il ne pleuvra pas, il ne neigera pas. Tous courront nus. Tous mourront de canicule. (Tout le monde courra / mourra...)
- Ici à Saint-Pétersbourg, personne ne mourra de canicule.
- J'aurai, il y aura, je serai, je recevrai, je verrai, j'enverrai, je ferai, j'irai, j'obtiendrai, je tiendrai, je viendrai, le jour viendra, reviendrai, deviendrai, préviendrai, courrai, mourrai. Il faudra, il pleuvra, je cueillerai, j'accueillerai, je saurai, je m'assiérai . Qui vivra verra, qui a bu boira, et on verra. Tu ne tueras pas, tu ne voleras pas.
- Se souvenir de, dépendre de, profiter de, utiliser, se servir de, s'inquiéter de, se passer de, se moquer de, parler de...de quelque chose.
- Anna, est-ce que vous chanterez ?
- Oui, pourquoi pas. Je chanterai.
- Si Anna chante, je chanterai aussi, mais malheureusement je ne sais pas chanter. C'est très positif.
- Michael vous chantez ?
- Je chanterai. I: Ce n’est pas vrai. Je sais chanter.
- C'est dommage. Ilya, nous chanterons fort et faux parce que je ne sais pas chanter.
- Mais je n'ai pas des mots... (Mais je ne connais pas les paroles par cœur).
- ...dans la tête. Les paroles sont dans la tête.
- J'aime tout. M: Je les aime toutes. Tout. Toute. Tout le monde, tous les gens.
- Faire un grand pique-nique dans la nature, tous ensemble.
- Michael, où est votre texte ?
- Chez moi... À côté d'Ilya.
- Pardon.

---------- 41’25’’: L’été indien de Joe Dassin-----------

Tu sais, je n´ai jamais été aussi heureux que ce matin-là
Nous marchions sur une plage un peu comme celle-ci
C´était l´automne, un automne où il faisait beau
Une saison qui n´existe que dans le nord de l´Amérique
Là-bas on l´appelle l´été indien
Mais c´était tout simplement le nôtre
Avec ta robe longue tu ressemblais
À une aquarelle de Marie Laurencin
Et je me souviens, je me souviens très bien
De ce que je t´ai dit ce matin-là
Il y a un an, y a un siècle, y a une éternité

On ira où tu voudras, quand tu voudras
Et on s´aimera encore, lorsque l´amour sera mort
Toute la vie sera pareille à ce matin
Aux couleurs de l´été indien

Aujourd’hui je suis très loin de ce matin d´automne
Mais c´est comme si j´y étais. Je pense à toi.
Où es-tu ? Que fais-tu ? Est-ce que j´existe encore pour toi ?
Je regarde cette vague qui n´atteindra jamais la dune
Tu vois, comme elle je reviens en arrière
Comme elle je me couche sur le sable
Et je me souviens, je me souviens des marées hautes
Du soleil et du bonheur qui passaient sur la mer
Il y a une éternité, un siècle, il y a un an

On ira où tu voudras, quand tu voudras
Et on s´aimera encore lorsque l´amour sera mort
Toute la vie sera pareille à ce matin
Aux couleurs de l´été indien
--------------------------


- C'est dommage. Menteur, trompeur, tricheur. Mentir, tromper, tricher. Tromperie, tricherie, un mensonge.
- Pourri, corrompu, pistonné. Un pot-de-vin, la corruption. Parce que notre sujet, c'est la politique.
- La politique, c'est le sujet préféré, le sujet n°1 en France. Les Français adorent la politique, critiquer Sarkozy. Tous les Français le détestent aujourd'hui, et tous les Français disent que Sarkozy est corrompu, pourri et BCBG.
- La politique. S'intéresser à la politique, par exemple. Les élections.
- Un politique. Un homme politique...En Russie, c'est toujours comme ça. En France il y a des femmes politiques mais en Russie, non. Un politicien.
- Ils sont tous... menteurs, trompeurs, tricheurs, corrompus, etc. Un politique.
- S’intéresser à. Je m'intéresse à la politique. Je ne m'intéresse pas à la politique. Un politique, un homme politique, un politicien.
- L'élection présidentielle. Révolution, manifestation. La démocratie, bureaucratie, aristocratie. Présidentielle.
- L'élection présidentielle. L'élection législative.
- Élire. Élire = избирать, choisir = выбирать.
- J'élis, tu élis, il élit, nous élisons, vous élisez, ils élisent. Élu = participe passé.
- Être élu, être réélu.
- Voter. Je vote pour Sarkozy, je vote Sarkozy.
- Voter la loi, voter contre. Le vote, une voix. Le parti. Un parti politique.
- En France, il y a beaucoup de partis. Il y a deux blocs : la gauche et la droite.
- L'extrême droite et l'extrême gauche.
- Le PS. Le PC, c'est le parti communiste (et) le PS, le parti socialiste. Le PC existe aussi.
- Le PS, le parti socialiste et la droite, c'est l'UMP, le parti de Nicolas Sarkozy.
- Michael, le mois d'avril commence et en avril il y aura le premier tour de l'élection présidentielle et nous voterons l'UMP ou le PS.
- UMP : Union pour le Mouvement Populaire. Se moquer de.

----------1h04'--------------

- Utiliser, se servir de. Faire attention.
- Je, tu, il, elle, on, nous, vous, ils, elles.
- Pour, avec, sans. Moi, toi, lui, elle, nous, vous, eux, elles.
- Me, te, le, la, nous, vous, les.
- À, au : me, te, lui, nous, vous, leur.
- En → à, de.
- Je me souviens de, je parle de, je profite de...
- Je parle de politique → j'en parle.
- J'aime en parler.
- Je parle de Sarkozy. De + moi, toi, lui, elle, nous, vous, eux, elles. (de lui, delle, d’eux, d’elles)
- Venir de, sortir de...J'en viens (j’en sors).
- J'en parle, j'en viens. Je m'en souviens.
- Je me souviens de ce matin (→ je m'en souviens)
- J'en ai un.
- J'aime le café. Je bois du café. J'en bois chaque jour.
- J'en_ai un. J'en ai un. Un bon vin blanc.
- Je veux du café, je bois du café. (J'en veux, j'en bois)
- J'aime le café. Je l'aime.
- J’aime le café. J’en bois chaque jour.
- J'en bois deux tasses.
- C’est tout !

В работе над транскриптом принимали участие


Транскрипт диалога: Arnaud (Paris)
Правка, дополнения: Татьяна Полякова (Волгоград)

Конспект 126-го урока

Comments