Французский язык за 16 часов - Полиглот Дмитрий Петров

http://tvkultura.ru/brand/show/brand_id/36205
можно смотреть программу на YouTube

Извините за ошибки на русском

Bonjour !
En 16 heures ? Cela frole le ridicule ! Mais tout de même je suis persuadé
que ce genre d'émission doit exister pour ceux et celles qui ne savent pas
par où commencer.
Mais la question la pkus intéressante est
Comment le savez-vous ? Cette chaîne n'est pas vraiment très populaire (et
c'est un euphémisme !).

Иногда нам кажется, что мы понимаем друг друга, в то время как каждый домысливает себе слова собеседника, как ему вздумается. (c)

Salut,
Google est ton ami : il suffit juste d'entrer le titre de l'émission et le
nom de la chaine apparait :o)
Je connaissais déjà l'émission, j'en avais vu quelques épisodes sur YouTube
pour l'italien et l'anglais.
Evidemment en 16 leçons, on apprend pas grand chose, c'est juste une
initiation, mais ça peut être amusant de réviser ses bases ou de commencer
avec ça.
@+

Le 12 janvier 2013 08:49, Андрей a écrit . . .

Bonjour !
En 16 heures ? Cela frole le ridicule ! Mais tout de même je suis

persuadé que ce genre d'émission doit exister pour ceux et celles qui ne
savent pas par où commencer.
> Mais la question la pkus intéressante est
> Comment le savez-vous ? Cette chaîne n'est pas vraiment très populaire
(et c'est un euphémisme !).
>

Извините за ошибки на русском

...on n'apprend pas grand-chose*
Google Translate n'est pas encore capable de comprendre le français parlé
:o)

Le 12 janvier 2013 09:57, Arnaud a écrit . . .

Salut,
Google est ton ami : il suffit juste d'entrer le titre de l'émission et le
nom de la chaine apparait :o)
Je connaissais déjà l'émission, j'en avais vu quelques épisodes sur
YouTube pour l'italien et l'anglais.
Evidemment en 16 leçons, on apprend pas grand chose, c'est juste une
initiation, mais ça peut être amusant de réviser ses bases ou de commencer
avec ça.

Извините за ошибки на русском

On se moque de Google !
J'ai des questions concernant le français soutenu, pourrais-je vous les
poser ?

Иногда нам кажется, что мы понимаем друг друга, в то время как каждый домысливает себе слова собеседника, как ему вздумается. (c)

Si vous voulez, mais n'oubliez pas que je ne suis pas prof :)

"Андрей" <Андрей> a écrit :

On se moque de Google !
J'ai des questions concernant le français soutenu, pourrais-je vous les

poser ?

--
Envoyé de mon téléphone Android avec K-9 Mail. Excusez la brièveté.

Извините за ошибки на русском

Peut-être ce n'est pas si compliqué.

Un peu plus tôt j'ai écrit
qui ne savent pas par où commencer
Probablement j'aurais dû écrire sans pas ?
qui ne savent par où commencer
Peut-être vous savez où je peux lire pour en savoir plus.

Et une citation
... la seule façon que je connaisse.
Pourquoi ne pas "je connais" ?*
*

Иногда нам кажется, что мы понимаем друг друга, в то время как каждый домысливает себе слова собеседника, как ему вздумается. (c)

Когда год-полтора назад я увидела первые выпуски про английский, я подумала
про французский, и вот оно ).
Там есть еще один сезон, итальянский за 16 уроков. Я его, пожалуй,
протестирую. Ибо итальянский не знаю вообще, в отличие от англ и фр.
Парочка итальянцев в скайпе имеются, буду на них тестировать ).

Le samedi 12 janvier 2013 10:09:03 UTC+4, Arnaud a écrit . . .

http://tvkultura.ru/brand/show/brand_id/36205
можно смотреть программу на YouTube

интересно , интересно...

Суббота, 12 января 2013, 2:39 -08:00 от Anna Ly :

Когда год-полтора назад я увидела первые выпуски про английский, я подумала про французский, и вот оно ).
Там есть еще один сезон, итальянский за 16 уроков. Я его, пожалуй, протестирую. Ибо итальянский не знаю вообще, в отличие от англ и фр. Парочка итальянцев в скайпе имеются, буду на них тестировать ).

Le samedi 12 janvier 2013 10:09:03 UTC+4, Arnaud a écrit : http://tvkultura.ru/brand/show/brand_id/36205

можно смотреть программу на YouTube

Vos questions sont trop complexes :o)

"qui ne savent pas par où commencer" *est correct.
*"qui ne savent par où commencer
" ne me choque pas. Ca me paraît possible
de l'écrire, mais c'est assez littéraire.
Je ne crois pas qu'il s'agisse du ne explétif ici, car il n'y a ni doute
("je crains de ne pouvoir le faire"), ni crainte, ni empêchement. Ils ne
savent simplement pas par où commencer. C'est une négation simple.
Il faudrait chercher sur Google les règles régissant le "ne explétif" pour
avoir plus d'infos.
Cependant pour moi les deux sont possibles, le premier étant parfaitement
correct et conventionnel, le deuxième plus littéraire.
(par contre personne ne le dira à l'oral, c'est trop sophistiqué: à l'oral
c'est toujours le "ne" qui disparait et le "pas" qui reste pour marquer la
négation: T'en veux ? Non, j'en veux pas (au lieu de "je n'en veux pas))

La citation
... la seule façon que je connaisse.
Ici c'est un subjonctif. Pourquoi le subjonctif et pas le présent ?
Question délicate.
Je ne sais pas, honnêtement: j'utilise le subjonctif de manière purement
intuitive et donner une explication grammaticale logique est difficile.

On peut avancer une hypothèse si vous voulez.
- Le présent décrit des faits réels, le subjonctif des faits irréels,
hypothétiques ou subjectifs.
Ici "la seule façon que je connaisse" peut impliquer qu'il existe
plusieurs façons de faire une chose, mais que le locuteur n'en connaisse
qu'une (avis subjectif, donc)
Il y a aussi le fait que dans ce genre de phrase avec "que" (il faut que je
fasse, etc) et des expressions comme "de peur que", "de façon que", etc, on
utilise souvent le subjonctif.
Enfin, ça parait plus élégant à l'oreille d'un français natif comme moi.

Voilà, je crois que vous n'êtes pas beaucoup plus avancé avec ces
"explications" mais c'est les seules que je puisse vous donner.
Je compléterai éventuellement ma réponse si je trouve une meilleure
explication sur Internet ou autour de moi.
@+

Le 12 janvier 2013 10:53, Андрей a écrit . . .

Peut-être ce n'est pas si compliqué.

Un peu plus tôt j'ai écrit

qui ne savent pas par où commencer
Probablement j'aurais dû écrire sans pas ?
qui ne savent par où commencer
Peut-être vous savez où je peux lire pour en savoir plus.

Et une citation
... la seule façon que je connaisse.
Pourquoi ne pas "je connais" ?*
*

Извините за ошибки на русском

Par "présent" je voulais dire "indicatif" ("connais" étant au présent de l'indicatif et "connaisse" au présent du subjonctif).

Arnaud bid...@gmail.com a écrit :

Vos questions sont trop complexes :o)

"qui ne savent pas par où commencer" *est correct.
*"qui ne savent par où commencer
" ne me choque pas. Ca me paraît
possible
de l'écrire, mais c'est assez littéraire.
Je ne crois pas qu'il s'agisse du ne explétif ici, car il n'y a ni
doute
("je crains de ne pouvoir le faire"), ni crainte, ni empêchement. Ils
ne
savent simplement pas par où commencer. C'est une négation simple.
Il faudrait chercher sur Google les règles régissant le "ne explétif"
pour
avoir plus d'infos.
Cependant pour moi les deux sont possibles, le premier étant
parfaitement
correct et conventionnel, le deuxième plus littéraire.
(par contre personne ne le dira à l'oral, c'est trop sophistiqué: à
l'oral
c'est toujours le "ne" qui disparait et le "pas" qui reste pour marquer
la
négation: T'en veux ? Non, j'en veux pas (au lieu de "je n'en veux
pas))

La citation
... la seule façon que je connaisse.
Ici c'est un subjonctif. Pourquoi le subjonctif et pas le présent ?
Question délicate.
Je ne sais pas, honnêtement: j'utilise le subjonctif de manière
purement
intuitive et donner une explication grammaticale logique est difficile.

On peut avancer une hypothèse si vous voulez.
- Le présent décrit des faits réels, le subjonctif des faits irréels,
hypothétiques ou subjectifs.
Ici "la seule façon que je connaisse" peut impliquer qu'il existe
plusieurs façons de faire une chose, mais que le locuteur n'en
connaisse
qu'une (avis subjectif, donc)
Il y a aussi le fait que dans ce genre de phrase avec "que" (il faut
que je
fasse, etc) et des expressions comme "de peur que", "de façon que",
etc, on
utilise souvent le subjonctif.
Enfin, ça parait plus élégant à l'oreille d'un français natif comme
moi.

Voilà, je crois que vous n'êtes pas beaucoup plus avancé avec ces
"explications" mais c'est les seules que je puisse vous donner.
Je compléterai éventuellement ma réponse si je trouve une meilleure
explication sur Internet ou autour de moi.
@+

Le 12 janvier 2013 10:53, Андрей a écrit :

Peut-être ce n'est pas si compliqué.

Un peu plus tôt j'ai écrit

qui ne savent pas par où commencer
Probablement j'aurais dû écrire sans pas ?
qui ne savent par où commencer
Peut-être vous savez où je peux lire pour en savoir plus.

Et une citation
... la seule façon que je connaisse.
Pourquoi ne pas "je connais" ?*
*

--
Envoyé de mon téléphone Android avec K-9 Mail. Excusez la brièveté.

Извините за ошибки на русском

Au fait toutes les deux choses sont issues des livres que j'ai lus
récemment. La première phrase, à vrai dire je ne la rappelle plus
exactement, quelque chose comme ça
Je ne sais pourquoi il l'a fait.

Quant à la deuxième je me rends compte que c'est du subjonctif mais je
n'arrive pas à comprendre pourquoi ! Si on dit « с'est une seule
façon... », on doit dire alors « je pense que ce soit bon », là, il y a
également cette « éventualité », je peux bien me tromper en le disant.

Avancé ou pas, vous ne dites pas que c'est du délire, c'est déjà pas mal.
Merci de m'avoir répondu.

Извиняюсь за оффтоп (hors-sujet)!

*
*
>
>
>

Иногда нам кажется, что мы понимаем друг друга, в то время как каждый домысливает себе слова собеседника, как ему вздумается. (c)

Quelques compléments concernant la négation:
On trouve d'autres exemples similaires sur Wikipédia dans l'article sur la
négationhttp://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9gation_en_fran%C3%A7ais#Emploi_de_.C2.AB_ne_.C2.BB_seulet
dans l'article sur lene
explétifhttp://fr.wikipedia.org/wiki/Expl%C3%A9tif#La_semi-n.C3.A9gation_.C2.AB_ne_.C2.BB
"Je n’ose y penser. »« Je ne puis le faire »« Je ne saurais vous le
dire"

Les oeuvres classiques écrites au XIX et début XXe siècle sont aussi
souvent parsemées de ce genre de tournures qui allège la négation: il faut
vraiment bien connaitre la langue française pour les utiliser, sinon ça
peut vite tourner au contresens ou devenir un peu lourd.
Concernant le subjonctif, j'ai bien peur de ne pouvoir vous aider plus,
désolé.
Peut-être que vous pouvez essayer de poser la question sur le forum d'étude
littérairehttp://www.etudes-litteraires.com/forum/forum4-langue-francaise.html,
ils ont généralement réponse à tout là-bas (en précisant que vous êtes
russe et que vous apprenez le français)
@+

Le 12 janvier 2013 14:26, Андрей a écrit . . .

Au fait toutes les deux choses sont issues des livres que j'ai lus
récemment. La première phrase, à vrai dire je ne la rappelle plus
exactement, quelque chose comme ça
Je ne sais pourquoi il l'a fait.

Quant à la deuxième je me rends compte que c'est du subjonctif mais je
n'arrive pas à comprendre pourquoi ! Si on dit « с'est une seule
façon... », on doit dire alors « je pense que ce soit bon », là, il y a
également cette « éventualité », je peux bien me tromper en le disant.

Avancé ou pas, vous ne dites pas que c'est du délire, c'est déjà pas mal.
Merci de m'avoir répondu.

Извиняюсь за оффтоп (hors-sujet)!

*
*

Извините за ошибки на русском

Merci, tout est plus clair maintenant. La règle entière reste un peu floue
mais c'est mieux que rien. Bien sûr je ne vais pas utiliser ces tournures
mais il faut quand même savoir les reconnaître. Je sais désormais que c'est
possible, ça ne va pas m'étonner.

Et ce charmant subjonctif...
votre phrase
*Enfin, ça parait plus élégant à l'oreille d'un français natif comme moi
*
me va comme réponse parfaitement (vu qu'il s'agit du français !). Donc je
vais m'en contenter pour l'instant. D'autant plus que je ne sais même pas
comment formuler ma question.
Merci encore.

*
*
>
>
>
>

Иногда нам кажется, что мы понимаем друг друга, в то время как каждый домысливает себе слова собеседника, как ему вздумается. (c)

J'ai posé la question pour vous.
Pour comprendre la réponse: l'antécédent c'est la partie de la phrase qui
est placée avant le mot "que", "que" c'est le pronom relatif (ou "relatif"
tout court) et la subordonnée est la partie de la phrase située après "que".

Voici la réponse que j'ai eu:

Quand l'antécédent du relatif exprime une sélection, une restriction parmi
un ensemble de possibilités, le subjonctif dans la subordonnée est
préférable :

C'est la seule ( la meilleure, la plus belle, etc.) façon que je
connaisse...

Le subjonctif exprime ici l'ensemble des possibles parmi lesquels s'opère
le choix, la restriction.

L'indicatif convient souvent moins. Il présuppose un constat d'existence
effective :

Subjonctif : C'est la seule chambre qui soit libre. (parmi toutes les
chambres qui pourraient l'être)

Indicatif : C'est la seule chambre qui est libre. (Il n'y a que celle-là,
c'est un pur constat. Les autres chambres qui pourraient l'être ne sont pas
évoquées.)


Le 12 janvier 2013 19:31, Андрей a écrit . . .

Merci, tout est plus clair maintenant. La règle entière reste un peu floue
mais c'est mieux que rien. Bien sûr je ne vais pas utiliser ces tournures
mais il faut quand même savoir les reconnaître. Je sais désormais que c'est
possible, ça ne va pas m'étonner.

Et ce charmant subjonctif...
votre phrase

*Enfin, ça parait plus élégant à l'oreille d'un français natif comme

moi*
me va comme réponse parfaitement (vu qu'il s'agit du français !). Donc je
vais m'en contenter pour l'instant. D'autant plus que je ne sais même pas
comment formuler ma question.
Merci encore.

*
*

Извините за ошибки на русском

Merci alors !
Bien entendu, j'ai eu du mal à tout comprendre au premier abord. Tous ces
termes grammaticaux ne facilitent pas les chose. J'ai même dû scruter la
réponse à plusieurs reprises, peu à peu ça vient. Maintenant je veux
trouver la version .pdf du livre et faire attention au contexte, peut-être
ça me dira quelque chose.
Demain (petit) matin je pars pour un mois, je n'aurai pas l'accès à la
toile, si vous n'avez rien contre je reviendrai à la question plus tard au
cas où...
Merci.

Иногда нам кажется, что мы понимаем друг друга, в то время как каждый домысливает себе слова собеседника, как ему вздумается. (c)

Oui, je sais que l'explication est complexe mais ne vous laissez par
impressionner par le jargon: Vous avez juste à voir la structure de la
phrase ainsi:
antécédent, pronom relatif, subordonnée

C'est la seule chambre qui soit libre.
C'est la seule ( la meilleure, la plus belle, etc.) façon que je
connaisse...

Pour info, l'explication concernant la distinction entre présent et
subjonctif dans les relatives est aussi donnée dans le Popova, Kazakova,
"Grammaire Française" p297 et 298 avec des exemples traduits en Russe, ce
qui pourra peut-être vous aider à mieux comprendre l'explication donnée
ci-dessus.
Je pense que vous avez sans doute déjà lu le Popova, mais je donne l'info
pour les autres personnes lisant aussi ce forum.
Bon voyage et à plus tard peut-être :o)

Le 13 janvier 2013 11:33, Андрей a écrit . . .

Merci alors !
Bien entendu, j'ai eu du mal à tout comprendre au premier abord. Tous ces
termes grammaticaux ne facilitent pas les chose. J'ai même dû scruter la
réponse à plusieurs reprises, peu à peu ça vient. Maintenant je veux
trouver la version .pdf du livre et faire attention au contexte, peut-être
ça me dira quelque chose.
Demain (petit) matin je pars pour un mois, je n'aurai pas l'accès à la
toile, si vous n'avez rien contre je reviendrai à la question plus tard au
cas où...
Merci.

Извините за ошибки на русском

Oui, oui ! J'espère que j'ai bien finit par comprendre, je veux juste
m'assurer encore une fois. Quant au Popova vous vous trompez ! Tous ces
livres, ce n'est mon truc ! On peut dire que je suis très paresseux, je
n'aime ni lire ni écrire, les leçons (et des livres) audio c'est beaucoup
mieux !

Всё забываю поделиться опытом: также смотрел несколько выпусков
"итальянского", но забросил. Французский убирает конкурентов!

Иногда нам кажется, что мы понимаем друг друга, в то время как каждый домысливает себе слова собеседника, как ему вздумается. (c)

Arnaud, juste une chose avant de partir : j'ai un peu parcouru le thème
« Subjonctif ou indicatif ? » et j'ai trouvé (il me semble) quelque chose
du même ordre. C'est la question de polaris (20/08/2012 à 21:14)
http://www.etudes-litteraires.com/forum/topic11526-subjonctif-ou-indicatif-p15.html
Il a écrit :
*« Salut à toutes et à tous,

Dans le cas suivant, je pense devoir utiliser l'indicatif puisque l'idée
exprimée est de l'ordre factuel. Pouvez-vous me donner une confirmation?

C'est la meilleure course que j'ai faite.

Au lieu de

C'est la meilleure course que j'aie faite.

J'ai quand même un doute... »*

La réponse est pareille, si je comprends bien :
« Le subjonctif est préférable mais l'indicatif est admissible »

Иногда нам кажется, что мы понимаем друг друга, в то время как каждый домысливает себе слова собеседника, как ему вздумается. (c)

Oui, c'est la même chose.

"Андрей" <Андрей> a écrit :

Arnaud, juste une chose avant de partir : j'ai un peu parcouru le thème
« Subjonctif ou indicatif ? » et j'ai trouvé (il me semble) quelque
chose
du même ordre. C'est la question de polaris (20/08/2012 à 21:14)
http://www.etudes-litteraires.com/forum/topic11526-subjonctif-ou-indicatif-p15.html
Il a écrit :
*« Salut à toutes et à tous,

Dans le cas suivant, je pense devoir utiliser l'indicatif puisque
l'idée
exprimée est de l'ordre factuel. Pouvez-vous me donner une
confirmation?

C'est la meilleure course que j'ai faite.

Au lieu de

C'est la meilleure course que j'aie faite.

J'ai quand même un doute... »*

La réponse est pareille, si je comprends bien :
« Le subjonctif est préférable mais l'indicatif est admissible »

--
Envoyé de mon téléphone Android avec K-9 Mail. Excusez la brièveté.

Извините за ошибки на русском

 
S'inscrire ou se connecter чтобы оставить сообщение.