Урок 99



Диалог урока
- Alors Ilya, comment ça va aujourd’hui ?
- Ça va bien, merci.
- Est-ce qu'il fait beau aujourd’hui ?
- Ça dépend. Il vient de faire beau, il vient de faire soleil, mais maintenant ça se dégrade, maintenant le temps se dégrade. Il fait gris, il n'y a plus de soleil parce qu'à Saint-Pétersbourg il n'y a jamais de soleil.
- Rien, personne, jamais, ne...plus, aucun(e), pas.
- Il n'y a plus de soleil, il n'y a jamais de soleil.
- Est-ce qu'il y a des problèmes avec votre maison de campagne ?
- Oui, j'ai un petit problème avec ma maison de campagne. Ça concerne...concerner, en ce qui me concerne, synonyme : quant à moi...
- Est-ce qu'il y a des problèmes avec votre maison de campagne ?
- J'ai un petit problème, ça concerne l’ascenseur, non l'escalier, parce que j'ai fait un faux...
- Bienvenue Michael !
- Merci...chicorée.
- Ça concerne l'escalier et j'ai (fait) une faute quand je construisais cette maison (ça concerne l'escalier : j'ai fait une erreur lors de la construction/conception de cette maison)
- Michael, comment ça va aujourd’hui ?
- Ça va bien, merci. Je me dépêche...Se dépêcher, être pressé.
- Ça va bien merci. Mais je suis pressé avec tous les projets de cette semaine que je dois faire ces jours. (Mais je suis pressé de m'atteler à tous les projets prévus pour cette semaine).
- Pourquoi vous êtes en retard, aujourd’hui ?
- Je suis arrivé en retard parce que j'avais une réunion avec mes collègues. Ça concerne mon projet actuel qui est en retard de deux jours.
- Aïe, aïe, aïe, oh là là !!
- Qu'est-ce que, Ilya, vous venez de faire, qu'est-ce que vous êtes en train de faire et qu'est-ce que vous allez faire ?
- Je suis en train de boire ma boisson non alcoolisée et je ne sais pas comment ça s'appelle...
- Ça s'appelle (de la) chicorée.
- Chicorée, chicorée ? D'accord. Je viens de travailler et après le cours je vais travailler aussi. Je vais recommencer à travailler. Arrêter de fumer, commencer à travailler.
- Michael, qu'est-ce que vous venez de faire, qu'est-ce que vous êtes en train de faire et qu'est-ce que vous allez faire ?
- Je suis en train de comprendre des palabres, des mots nouveaux, des paroles nouvelles, je viens d'avoir ma réunion mon repas, mon déjeuner, je viens de manger, je viens de déjeuner et après le cours, I:Je vais retourner manger, N: Je vais recommencer à manger, plus concrètement, plus exactement à 4h de l'après-midi je vais avoir une autre réunion avec mes collègues d'autres projets (des autres projets).
- À 4h ? Ça va durer pendant combien de minutes ?
- Ça va durer 1h au minimum. minimum, maximum, etc.
- Désolée.
- Oui.
- Qu'est-ce que vous avez mangé aujourd’hui, Ilya ?
- J'ai mangé...Je ne sais pas exactement comment ça s'appelle ce légume. Allô...
- Ça concerne ma voiture.
- J'ai mangé des légumes mais je ne sais pas comment ça s'appelle. C'est chou mais fleur-chou :o)
- J'ai mangé du chou-fleur.
- J'ai mangé du chou-fleur. C'est tout ?
- Avec un plat...
- J'ai mangé du chou-fleur avec...du poulet, désolé ! Avec de la viande !
- J'ai mangé du chou-fleur, de la viande, du poulet. Est-ce que vous avez mangé du foie gras, Ilya, comme les Français ?
- Où ?
- Ici ! En Russie.
- Seulement une boîte. Je ne mange pas de foie gras aujourd’hui.
- En Russie, le foie gras se vend en boîte.
- Michael, qu'est-ce que vous avez mangé aujourd’hui ?
- J'ai mangé une portion de céréales, de maïs, avec du lait et après j'ai mangé du poisson avec du riz et une coupe de thé, une tasse ! coupe c'est pour le champagne, une tasse de thé.
- Est-ce que vous avez mangé des grenouilles aujourd’hui Michael ? Ilya n'a pas mangé de foie gras aujourd'hui. C'est votre devoir Ilya.
- Bien sûr, je n'ai pas mangé quelques alimentaires que vous avez dits (bien sûr, je n'ai pas mangé les aliments que vous avez mentionnés.)

--------20’30’’-----------
Panorama Ex.1, p.84

- La surprise, être choqué, exprimer la surprise, comparer, je suis étonné, je suis surpris, je suis choqué, je suis indigné. C'est étonnant, c'est surprenant, c'est choquant, c'est intéressant, c'est impressionnant.
- La ressemblance / la différence, c'est pareil, c'est la même chose, ça ressemble à, par un temps pareil, ce n'est pas vrai, c'est différent, ce n'est pas la même chose.
- Le prix, grand prix, le prix des choses, la chose, c'est la même chose.
- Une baguette, j'ai acheté du pain, j'ai acheté une baguette, un bâton, bâtir, battre.
- Un journal, des journaux, un livre de poche, une poche.
- Un repas, dans un petit restaurant, un grand restaurant, un grand hôtel, une nuit dans un hôtel deux étoiles. Une star, une nuit.
- À Paris et en province, c'est très différent, c’est différent, ce n'est pas la même chose, ce n'est pas pareil.
- Un studio à Paris, quartier Saint-Germain et un studio dans une ville moyenne va être de taille moyenne, une ville moyenne.
- Le salaire, le salaire net par mois, avant impôt.
- Un impôt, une taxe.
- Voyager en France. Quand vous voyagez en France comme touriste, vous devez payer une taxe spéciale. Quand vous louez une maison, une villa, etc, au (dans le) Sud, au bord de la mer, les communes ont une taxe spéciale pour les touristes.
- Centime d'euro.
- Je pense que c'est payé par le propriétaire. Ça ressemble à un cambriolage.
- Quant à moi, je n'ai pas payé cette taxe plus que j'ai payé au propriétaire de l'appartement à Paris ?, non au bord de la mer.
- Vous avez eu beaucoup de chance.
- La déclaration chaque année et payer cet impôt. à 35 ans...stage...
- Un ouvrier qualifié, un instituteur, un professeur, une institutrice, acteur/actrice, directeur/directrice, instituteur/institutrice.
- Une infirmière dans un hôpital, infirme, une secrétaire bilingue, trilingue, etc, un technicien supérieur et une hôtesse de l'air, un steward, hôte, hôtesse, propriétaire.
- SMIC = Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance.
- Le Smic, c'est à peu près 110 euros maintenant [1100 euros net en 2012]. La personne qui a le Smic s'appelle (un) smicard. En France il y a beaucoup de smicards. Tous les gens non qualifiés ont le Smic et c'est très triste parce qu'à Paris, par exemple, c'est difficile de vivre avec le Smic.
- Nous vivons très bien sans Smic.

--------34’30’’--------------

- “Les habitudes” sont à vous.
- Salutations.
- Les Français peuvent se dire « bonjour » à sept heures du soir s'ils se voient pour la première fois de la journée. Les amis et les jeunes se font la bise facilement (entre femmes, entre hommes et femmes). On peut faire deux, trois, quatre bises...

---------------------
- Traduisez Michael, svp. 35'19''->37'30''
--------------------

- Vous avez l’instruction là, la photo, la photo...
- La bise, le biz, business.
- Les amis, femmes, hommes et femmes, hommes et hommes se font la bise facilement: deux, trois ou quatre bises.
- Quelle horreur, je suis choqué. Quelle horreur, je suis indigné. C'est épouvantable, c'est affreux, c'est catastrophique, je suis indigné.
- Je suis surpris, je suis étonné.
- C'est différent en Russie, ça ne ressemble pas à la Russie, ce n'est pas pareil, ce n'est pas la même chose.
- En Russie, personne ne fait la bise.
- Tous les Russes ne font jamais la bise. (Aucun Russe ne fait jamais la bise).
- Nous ne faisons jamais la bise, les Russes ne font jamais la bise. Personne ne fait la bise.
- Aucun Russe ne fait la bise, personne ne fait la bise.
- En, un, on.
- Aucun Russe ne fait la bise, personne ne fait la bise.
- J'ai découvert (J’ai trouvé) : Ils se serrent la main.
- En Russie, nous nous serrons la main.
- Nous nous serrons la main entre hommes, entre hommes et femmes et entre femmes, aujourd'hui.
- Aujourd'hui, c'est l'émancipation.
- Ce n'est pas vrai, les hommes ne se serrent pas la main.
- Qu'est-ce qu'ils font ?
- Ils font la bise.
- Ils font la bise ?!? Les hommes russes, oh là là !!
- En Russie, les hommes se font la bise...
- Les hommes russes font la bise..
- Les hommes baisent la main des dames.
- Les Français se font la bise, les hommes russes baisent la main des dames.

-----------46'40''----------

- “Les petits déjeuners”, Ilya, sont à vous.
- Café noir, café au lait, chocolat au lait avec tartines de pain, un peu de beurre et de confiture, c'est tout. Les cornichons..

-------------------------

- Café au lait, une personne aux yeux bleus, une personne aux cheveux blancs, le café au lait, la tarte aux pommes.
- Ce n'est pas mortel.
- Un sandwich, une tartine.
- Le beurre, l'huile. La nourriture.
- Quelle horreur, c'est horrible, ça me terrorise, c'est affreux, épouvantable, insupportable. Je suis surpris, je suis étonné, je suis choqué, je suis indigné. C'est un scandale.
- Ce n'est pas vrai. Les Français, en semaine, ne mangent rien. Je suis étonné, je suis surpris.
- Vous êtes sauvage et barbare.
- Les Français ne mangent rien parce qu'ils se dépêchent (d'aller) au travail. Ils ne mangent rien.
- D'habitude ils prennent le petit déjeuner seulement le week-end. [M: Je fais la bise. N: Bise !]
- Ce n'est pas la même chose, ce n'est pas pareil, c'est différent en Russie, nous mangeons tous les jours, tous les matins, obligatoirement.
- Les Russes mangent beaucoup au petit déjeuner, mais nous nous dépêchons aussi. Mais le petit déjeuner est très important pour la forme et pour la santé, pour le tonus et pour l'estomac. Tabac, estomac.
- Lisez, svp

----------53'52''---------

- La nourriture.
- Beaucoup de Français mangent du pain à tous les repas mais en petite quantité (630 grammes en 1920 – 120 grammes en 1991).
- Très peu de Français mangent des escargots, des grenouilles ou de la viande de cheval.
- Les vrais plats de fêtes du Français moyen sont aujourd'hui le foie gras et la langouste.
- Un quart des Français aime boire régulièrement un peu de vin aux repas (consommation moyenne : 20 litres par an).
- Quand ils ne mangent pas chez eux, les jeunes préfèrent les pizzerias ou des restaurants comme les « Mac Donald's ».

-----------------
- Traduisons Ilya : 56'20''->58'25''
----------------

- Je suis surpris, je suis étonné, je suis choqué, je suis indigné, c'est impressionnant, c'est étonnant, c'est surprenant, c'est choquant.
- Tous les Russes pensent que les Français mangent beaucoup de pain parce qu'il y a un stéréotype de (du) français moyen. C'est un homme, c'est une personne avec une baguette et un béret. Bien sûr. C'est un stéréotype allemand. J'ai vu une publicité qui concerne la nourriture française, le repas français et il y a une photo avec un homme (qui) a un petit chapeau, un béret. C'est, c’était étonnant pour moi que les gens pensent que les Français sont comme ça.
- Le stéréotype du Français moyen, c'est un monsieur qui a un béret et une baguette comme ça. - C'est un stéréotype.
- C'est bizarre pour moi. Étranger, étrange. C'est étrange, c'est bizarre.
- C’est choquant...Ce n’est pas choquant, c’est bizarre pour moi.
- Je suis choqué parce que les Russes pensent que les Français mangent tous les jours des escargots, des grenouilles et de la viande de cheval, mais c'est différent, mais ce n'est pas vrai, c'est faux parce que les Français ne mangent jamais de grenouilles.
- Les Français ne mangent jamais de grenouilles.Très peu de Français mangent des escargots et de la viande de cheval.
- Des escargots...Il y a un restaurant, il y a même un restaurant à Paris qui s'appelle (l')Escargot avec un grand escargot, parce qu'à Paris il y a beaucoup de touristes. Les Français moyens ne mangent pas tout ça, c'est un stéréotype, même s'ils habitent en province, ça dépend de (la) province (/de la région), c'est à dire qu'il y a des provinces (/des régions) en France où les gens mangent des escargots ?
- Il y a des Français qui mangent des escargots mais il y a peu de Français qui mangent tout ça.
- Les jeunes ne mangent pas ça, les jeunes mangent au MacDo, ça dépend de (des) familles, ça dépend de (des) goûts, ça dépend d'âge aussi (de l'âge aussi).
- Je viens de compter (calculer) que les Français qui boivent du vin au repas boivent 80 litres par an. Ça fait approximativement, environ 8 litres par mois et ce n'est pas beaucoup.
- Tous les Russes pensent que les Français boivent du vin, beaucoup de vin, 24 heures sur 24.
- Tous les gens russes (Tous les Russes) pensent que les Français boivent 24h/24. Est-ce que votre ami français boit beaucoup de vin ?
- Non, je pense qu'il ne boit pas de vin du tout, il ne boit pas du tout de vin. Il ne boit jamais de vin. Il ne boit rien. Il ne boit aucun vin. Il ne boit plus de vin. Il ne boit plus jamais.
- Je suis indigné que les Français mangent au MacDo parce que c'est mauvais pour la santé.
- Mais en Russie, c'est pareil, c'est la même chose, c'est comme en France parce que les jeunes Russes aiment le/les MacDo et les fast-foods.
- Est-ce que votre fille aime les fast-foods ?
- Non.
- Et vos fils ?
- Mes fils, ils vont au MacDo de temps en temps.
- Vous êtes contre ?
- Oui, je suis contre.
- Et votre fille ?
- Et notre fille aussi.
- Mais elle est grande.
- Ma fille aussi est contre. Elle est folle de manger des sushis ? Non, bio. Elle est folle de manger bio. (Elle est folle / elle raffole de nourriture bio).
- Les Français sont fous aussi ! Ils lisent tout ça, combien de calories...
- Elle ne mange jamais au MacDo, elle ne mange jamais rien au MacDo.

---------------1h14'20''-----------

- Mon chien et moi.
- 25 millions de chiens, chats et oiseaux en France. 36% des Français ont un chien, un oiseau.
- Est-ce que ça ressemble à la Russie ?
- Non, je pense que ça ne ressemble pas à la Russie.
- Pourquoi ?
- Parce que nous n'avons pas beaucoup de gens qui ont des animaux. Tout le monde, tous les gens.
- Tous les gens n'ont pas beaucoup d'animaux (Peu de gens ont un animal). Est-ce que vous avez un animal domestique ?
- Non, maintenant je n'ai pas d'animal domestique, je n'ai plus d'animaux domestiques et ma femme aime beaucoup les animaux et elle voudrait, elle rêve d'un chien. Elle rêve d'avoir un chien. Mais nous ne pouvons pas faire ça parce que nous habitons en appartement, nous louons, louer, parce que nous louons notre appartement où nous habitons maintenant, depuis longtemps.

- Me, te, le, la, nous, vous, les.
- Je le regarde, je la regarde, je les regarde.
- C'est tout ?
- C'est tout.
- Chez eux, commencer à, rêver de...


В работе над транскриптом принимали участие


Транскрипт диалога: Arnaud (Paris)
Правка, дополнения: Татьяна Полякова (Волгоград)

Конспект 99-го урока

Comments