Урок 97



Содержание урока
=[0:15]= Panorama, p.87, Bilan 3, ex. 1-6
=[1:09]= Les comportements du pays

Диалог урока
- Alors Michael, comment ça va aujourd'hui ?
- Ça va bien.
- Est-ce que vous venez de manger ?
- Oui, je viens de manger.
- Qu'est-ce que vous avez mangé ?
- J'ai mangé du gratin. C'est le gratin, Michael a mangé du gratin.
- Avec de la viande, des pommes de terre, des œufs ? Oui, mais quels ingrédients ?
- Du gratin avec du fromage blanc.
- Et c'est tout ?
- C'est tout.
- Ce n'est pas beaucoup, Michael. Vous allez maigrir si vous ne mangez pas.
- Je ne voudrais pas grossir. Je voudrais garder la ligne. La silhouette.
- Qu'est-ce que vous avez bu, Michael ?
- Je n'ai rien bu.
- Ilya, comment ça va aujourd'hui ?
- Ça va bien, merci.
- Est-ce que vous venez de manger, comme Michael ?
- Non, je n'ai rien mangé.
- Pourquoi ?
- Parce que j'ai un trou de mémoire et j'oublie de manger. (Parce que j’ai des trous de mémoire et...)
- Régulièrement ?
- Non, seulement aujourd'hui, parce que nous sommes lundi. Nous sommes lundi et c'est une explication.
- D'accord. Est-ce que Ilya, vous avez célébré Halloween ?
- Non, je n'ai pas célébré cette fête, avec les collègues ?, non.
- Qu'est-ce que vous avez fait le week-end dernier ?
- Je ne me rappelais même pas quand est (était) Halloween.
- Qu'est-ce que vous avez fait le week-end dernier ?
- J'ai passé beaucoup de temps en cherchant des matériaux de construction différents pour ma nouvelle maison de campagne, et aussi j'ai visité mes fils (J'ai passé beaucoup de temps à chercher différents matériaux de construction pour ma nouvelle maison de campagne, et j'ai aussi rendu visite à mes fils).
- Vous avez fait les courses ?
- J'ai fait les courses.
- Michael, est-ce que vous avez célébré Halloween ?
- Je ne me rappelais même pas que c'était (qu’il y avait) cette fête américaine. Je suis contre l'américanisation, je suis patriote, hourra !
- Qu'est-ce que vous allez faire, Michael, pendant les fêtes du 4 novembre ?
- Je pense que je vais (aller) à la maison de campagne pour garder (entretenir) ma santé, au sauna.
- Je vais profiter de ce pont pour aller à la maison de campagne où je vais aller au sauna.
- Qu'est-ce qu'on peut faire maintenant à la campagne, il n'y a rien à faire. Les arbres sont nus, il n'y a rien, il n'y a pas de soleil, il fait froid.
- Je vais me reposer, je vais faire le barbecue, nous allons avoir le sauna, nous allons jouer au football avec mon fils et lire dans une ambiance calme et tranquille. Je vais me reposer et je ne vais pas me mettre en colère, dans cette ambiance calme et tranquille, agréable.
- Nous allons aller au sauna, nous allons lire, nous allons jouer au football, nous allons profiter d'une ambiance calme et tranquille. Améliorer, le temps s'améliore, le temps se dégrade.
- Ilya, est-ce que vous allez profiter de 4 jours de repos ?
- Ma fille a son anniversaire le 4 novembre, c'est pourquoi je vais fêter pendant tout le week-end. (C'est l'anniversaire de ma fille le 4 novembre, c’est pourquoi je vais faire la fête pendant tout le week-end.)
- Qu'est-ce que vous allez offrir à votre fille ?
- Elle veut un nouveau téléphone portable. Qui coûte je ne sais pas très cher ? Je ne sais pas combien ça coûte.
- Vous allez offrir un nouveau téléphone portable ?
- Oui, mais je ne sais pas combien ça coûte parce que je n'ai pas étudié le marché, je n'ai pas exploré le marché.
- Vous faites du marketing ?
- Non, juste pour savoir combien ça coûte, les prix, combien ça peut coûter.
- Quel type de portable, quelle marque de portable elle veut ?
- Elle veut un téléphone Samsung. 400 roubles ce n'est pas un cadeau. Différence.

----------15’35’’---------
Panorama, p.87

- Michael, vous avez fait avec un grand plaisir les exercices à la page 87.
- Oui, bien sûr.

1. Le récit au passé. Mettez les verbes entre parenthèses au passé compose ou à l’imparfait.

Ce jour-là, Margot (sortir) à 2h de l’après-midi. C’(être) une belle journée de printemps. Il (faire) beau et chaud. Quand elle (se promener) dans le parc, elle (voir) Vincent et Renaud assis à la terrasse d’un café. - Qu’est-ce que tu (faire) hier soir ? - a demandé Renaud.
- J’(être) fatiguée. Je (rester) chez moi. Il y (avoir) un film comique à la télé. Je (rire beaucoup)

----------23’10’’---------
2. Les articles partitifs. Complétez avec un article défini, indéfini ou partitif.

- Comme boisson, il y a __ jus d’orange et __ bière. [Merde ! а не fuck !]
- C’est __ bière spéciale de Belgique. Est-ce que tu aimes __ bière brune ?
- Nathalie aime __ calme. Malheureusement, il y a __ bruit dans son quartier.
- Vous avez __ vacances en février ? Alors allez skier à Val d’Isère ! Il y a __ soleil, __ neige et __ pistes magnifiques.

-----------28’30’’---------
3. Les mots de quantité. Remplacez les chiffres par les mots de la liste : beacoup, peu, personne, plusieurs, quelques, quelqu’un

40 élèves de lycées ont répondu à la question: « Qu'avez-vous fait samedi soir ? »
20 élèves sont allés au cinéma. Permettez-vous une question ?
9 élèves sont allés danser.
7 élèves sont allés voir le match Paris-Nantes.
3 élèves ont travaillé.
1 élève est allé au théâtre.
0 élève n'est allé à l'opéra.

---------34'50''--------
4. La durée

- Nous sommes en 1992.
- Depuis combien de temps Nathalie habite Marseille ?
- Nathalie habite Marseille depuis quelques années.
- Depuis quand elle connaît son mari ?
- Elle connaît son mari depuis 10 ans, depuis plusieurs années, depuis quelques années.
- Pendant combien de temps est-elle restée à New York ?
- Nathalie est restée à New York pendant 2 ans.
- Combien de temps ont duré ses études à l'Institut Universitaire de Technologie de Melun ?
- Ses études à l'IUT ont duré 3 ans / pendant 3 ans.
- Elle a passé combien d'années à l'étranger ?
- Elle a passé (5 ans à l’étranger), elle est restée à l'étranger pendant 5 ans. Elle est allée à l'étranger pour 5 ans.

-------------40'20''-----------
5. Le caractère. Trouvez un adjectif pour caractériser chacun des comportements suivants. Donnez le contraire de cet adjectif.

- Bonne humeur.
- J'ai bon caractère / j'ai mauvais caractère. Se mettre en colère.
- Elle aime raconter des histoires drôles : Donc elle est amusante, ou au contraire triste.
- Il s'intéresse à tout. Il est curieux. Il est intelligent, intellectuel. Bien éduqué.
- Au contraire, il est stupide, bête, indifférent, froid.
- Elle travaille beaucoup : Elle est travailleuse. / Elle est paresseuse.
- Il aime commander : Il est autoritaire. / Il est modeste, timide.
- Elle fait beaucoup de cadeaux à ses amis. Elle est généreuse, gentille, sympathique, ouverte, bavarde. / Elle est économe, froide, indifférente, égoïste.
- Il parle et sourit facilement à tout le monde : Il est souriant, bavard, ouvert, optimiste, gentil et sympathique. / Il est antipathique, méchant. Comme moi.

----------46'--------
6. Décrire les personnes. Votre voisin a été cambriolé. Vous avez vu les voleurs partir. Décrivez-les à la police.

- Il y avait deux personnes : Un homme et une femme, une jeune fille.
- L'homme était petit, il était gros. Il était obèse. Il pesait 100 kilos. Il mesurait 1,50m (un mètre cinquante). Il portait des lunettes noires. Il portait / avait la (une) moustache noire. Sa moustache était longue et raide. Son nez était rond comme une patate. Il n'avait pas de cheveux, il était chauve. Chauve-souris, la Cantatrice chauve par Eugène Ionesco. Ses bras étaient courts et petits. Ses jambes étaient courtes et petites. Il portait un tee-shirt blanc. Il portait un gilet et des bracelets noirs. Il portait / avait un pantalon gris. Ses chaussures étaient noires aussi. Il était moche comme un pou. Il était beau comme un dieu.
- La jeune fille était jolie comme un cœur, superbe et magnifique et grande, avec des jambes longues. Elle était grande, elle était maigre et elle ressemblait à un mannequin.
- Alain Manoukian, vous connaissez Alain Manoukian, Michael ? C'est une marque de vêtements française. En France, il y a beaucoup de personnes d'origine arménienne. Alain Manoukian, c'est un couturier. Aznavourian: Charles Aznavour.
- Elle ressemblait à un mannequin. Elle était grande, Michael, belle et maigre.
- Elle avait les cheveux longs, raides et blonds. Elle avait des yeux grands, expressifs, sexy, bleus, marron, ronds comme les yeux d'un poisson. Sa bouche était charnue, rouge et sexy. Ses dents étaient blanches et droites, naturelles / artificielles, fausses. C’est une fausse blonde.
- Ses oreilles étaient décollées. Décoller, décollage, la piste de décollage, collage, colle, coller, collant, collante.
- Ses jambes et ses bras étaient longs et maigres. Elle était très maigre, c'est pourquoi elle n'avait pas de fesses et de seins.
- Elle portait un chapeau, un tee-shirt, une jupe noire et courte, un collant et une paire de chaussures.

----------1h09'-----------

- Michael est patriote. C'est ça, Michael ?
- Oui, c'est ça.
- Embrasser.
- Les hommes russes sont galants, c'est pourquoi ils baisent la main des dames le 8 mars.
- Vous baisez la main d'une dame ? (...des dames)
- Non seulement la main (Pas seulement la main). Non seulement moi, c'est une bonne réponse. Non seulement la main.
- Les hommes français ne baisent jamais la main parce qu'ils pensent que c'est du sexisme.
- Nous offrons des fleurs chaque année, de temps en temps, rarement parce que nous avons le (un) climat très froid, très humide, nous avons le froid de canard.
- Les fleurs ne résistent pas au froid, c'est pourquoi elles coûtent très cher.
- C'est plus facilement (facile) d'offrir un bijou que des bouquets de fleurs.
- C'est un cadeau inutile.
- Les fleurs ?
- Hum hum, c'est un cadeau inutile.
- Ce n'est pas un cadeau, c'est un signe d'attention.
- En Russie, les fleurs ne résistent pas au froid.
- En France, le climat est beau, magnifique, doux, Dolce Vita, c'est pourquoi les fleurs (ne) coûtent pas cher et les Français offrent, achètent des fleurs souvent, de petits bouquets, de petits bouquets de fleurs.
- Au contraire, on ne doit jamais être treize personnes à table, ça porte malheur.
- En France, si on a treize personnes à table, ça signifie, ça veut dire qu'une personne des treize (ça veut dire qu’une des treize personnes) va mourir cette année, parce que dans la Bible, la treizième personne était Judas.
- En revanche, que les Français sont idiots, débiles, imbéciles. En Russie, on peut être treize personnes à table sans problème. Personne ne compte les invités.
- Vous comptez les invités ?
- Non.
- Vous comptez les invités ?
- Jamais.
- C'est la panique, il faut trouver quelqu'un. Le vent de panique. C'est absolument impossible d'être treize à table, ça porte très malheur.

- En voiture :
- Conduire vite, lentement, conduire à gauche et se mettre en colère.
- Les conducteurs russes ne se mettent jamais en colère, ils conduisent tout le temps lentement et nous respectons toujours le Code de la route.
- Toujours ?
- Oui.
- Ils ne se mettent jamais en colère, ils conduisent lentement, correctement et nous respectons toujours le Code de la route.
- Les conducteurs français conduisent très vite, klaxonnent toujours, crient, se mettent en colère et ils ne respectent jamais le Code de la route.
- Quand les français rencontrent leurs ami(e)s, ils sourient toujours, ils demandent comment ça va et ils (se) font la bise.
- Nous ne (nous) faisons jamais la bise et nous ne demandons jamais comment ça va. Nous ne sourions jamais.
- Au sauna avec le barbecue.
- Merci beaucoup.
- Au revoir.




В работе над транскриптом принимали участие


Транскрипт диалога: Arnaud (Paris)
Правка, дополнения: Татьяна Полякова (Волгоград)

Конспект 97-го урока

Comments