Урок 90



Содержание урока
Le voyage
Le temps qu'il fait
 
Диалог урока
- Quelle date nous sommes ?
- Nous sommes le 19 mai.
- "Le clim" dépend de la date ? [La clim = La climatisation / "Le clim" = Le climat, le temps ?]
- Ça va bien, merci, je suis en forme aujourd'hui, comme toujours.
- Est-ce que vous êtes fatigué ?
- Je suis un peu fatigué.
- Après les fêtes ?
-
Non, parce qu'il fait chaud aujourd'hui, parce qu'il y a beaucoup d'embouteillages.
- Vous êtes arrivé en voiture, aujourd'hui ? [Vous êtes venu en voiture, aujourd'hui ?]
- Oui, je suis arrivé en voiture.
- Pourquoi ? Michael préfère marcher, aller à pied. En métro.
- Parce que j'habite loin du bureau Tous les gens habitent loin du bureau et loin du métro.
- Est-ce que vous avez été bloqué dans un embouteillage ? Excusez-moi ! Comme Ilya et moi.
- J'ai été bloqué...
- Je dois monter au bureau.
- Est-ce que vous pouvez faire une photocopie pour Michael, et pour vous si vous en avez besoin. Cette copie. Michael n'a pas cette copie, comme toujours. ...parce que c’est plus beau.
- J'ai été bloqué dans un embouteillage ce matin.
- Pendant combien de temps ?
- Pendant 15 minutes.
- Oh Romain !! 15 minutes ce n'est pas sérieux, ce n'est pas grave.
- J'ai écouté de la musique fort, de la musique française.
- Écoutez-vous de la musique française ? Passé composé. Avez-vous écouté de la musique française ?
- Bien sûr. Non je n'ai pas écouté de musique française, j'ai écouté de la musique allemande parce que notre bureau étudie l'allemand, parce que nous voulons déménager à Munich.
- Tout le bureau veut déménager à Munich ?
- Non, seulement la plus mauvaise partie de notre bureau parce que ces gens ne sont pas patriotes.
- Une part, une partie, un parti. Un livre, une livre. Le parti communiste, le parti socialiste, le parti libéral. Une part de gâteau, la part du lion. La plupart.
- La plus mauvaise partie de notre bureau, de nos collègues veut déménager à Munich.
- C'est une ville en Allemagne.
- La meilleure partie de notre bureau, de nos collègues, veut rester en Russie, parce que nous sommes patriotes.
- Je peux être patriote de Russie et habiter en Allemagne, parce que la France est tout près de l'Allemagne, et les conditions de vie et de travail sont meilleures.
- Une question : Comment vous allez être patriote en Allemagne et comment vous allez suivre les traditions russes là-bas ?
- Ce n'est pas un problème parce qu'il y a beaucoup de Russes en Allemagne, et parce qu'on peut acheter de la vodka, et parce qu'il n'y a pas de limitation de vitesse en Allemagne. Pour moi, c'est important.
- Michael...
- Il y a un problème avec la limitation de vitesse. C'est que sur les routes particulières c'est nécessaire d'aller avec la vitesse de moins que sur les autoroutes. [Sur les routes ordinaires, on doit rouler moins vite que sur les autoroutes.] C’est pourquoi j’espère que ta vie là-bas sera très difficile en voiture.
- Pourquoi ?
- Je plaisante.
- Romain, vous voulez déménager en Allemagne, boire de la bière, manger de la choucroute, des saucisses ?
- J'ai goûté de la choucroute en France et j'ai dû mettre beaucoup de force [et j'ai dû me forcer] pour finir parce que c'est horrible, dégoûtant. Au moins en conserve.
- Il faut aller en Alsace pour manger de la vraie choucroute, ou en Allemagne.
- Goût, goûter. Essayer. Dégoûtant, dégoûtante. Excellent, délicieux, etc.
- Romain, vous voulez aller en Allemagne boire de la bière, manger des saucisses et de la choucroute ? Porter des costumes traditionnels ? Chapeaux
- Je n'aime pas les saucisses, je n'aime pas porter les costumes de l'Allemagne parce que je suis patriote. Et la bière ?
- À Munich, c'est obligatoire. Bière, choucroute, saucisses et costumes traditionnels. C'est la Bavière ?
- Munich, c'est la capitale de la Bavière.
- Et probablement tu voudrais apprendre la langue allemande ?
- Il étudie la langue allemande. Vous étudiez la langue allemande ? C'est vrai, tu as commencé déjà ?
- J'ai étudié la langue allemande en deuxième classe à l'école, pendant 6 mois. (collège, lycée)
- J'ai étudié la langue allemande pendant 6 mois à l'école J'ai arrêté.
- Non c'est vrai, notre professeur est parti de l'école.
- Michael, comment ça va aujourd'hui ?
- Ça va bien.
- Vous déménagez en Allemagne ?
- Non, je ne vais pas déménager en Allemagne cette année.
- Cette année !! Et après ?
- Après je ne sais pas, parce que mon fils va entrer au collège mathématique 239 (deux cent trente-neuf).
- Et alors ?
- Je pense que c'est absolument nécessaire qu'il étudie à l'école au moins 2 ou 3 ans au minimum.
- Cette année, je ne vais pas déménager en Allemagne. Après je ne sais pas parce que mon fils va entrer au collège mathématique. Il faut qu'il étudie 2 ou 3 ans.
- Une blague, une plaisanterie, plaisanter. Je plaisante, c'est une plaisanterie, c'est une blague.
- Je plaisante, c’est une blague. C'était une blague.
- Je ne comprends pas. Tout le bureau va déménager en Allemagne ?
- Non, seulement les personnes qui voudraient [qui le veulent] et les personnes qui travaillent au bureau depuis assez longtemps.
- Ilya, comment ça va aujourd'hui ?
- Ça va bien merci.
- Quand est-ce que vous êtes revenu ?
- Je suis revenu avec beaucoup de problèmes.
- Quand êtes-vous revenu ?
- De Paris ?
- Oui !
- Je suis revenu de Paris ce samedi, il y a 4 jours.
- Comment s'est passé votre voyage à Paris ?
- C'était un voyage magnifique, mais il faisait très froid et il pleuvait. Mais nous avons visité Giverny en Normandie, à côté de Vernon, où il y a la maison de Claude Monet et les grands jardins avec plusieurs fleurs différentes, très vives et pittoresques. Vif, vive. Une couleur vive, par exemple.
- Comment vous avez voyagé en France alors que ta femme a peur de voyager en avion ?
- Oui, c'était un petit problème, mais nous avons résolu ce problème parce que nous avons arrosé notre voyage dans l'aéroport à Helsinki, parce que nous avions beaucoup de temps avant le départ et nous avons bu beaucoup d'alcool, c'est pourquoi notre vol à Paris s'est bien passé. Ma femme a dormi pendant tout le vol. Et [pendant] notre vol de retour, j'ai montré un film très triste, Le Titanic, non « [les] trois couleurs : bleu » de Krzysztof Kieślowski bleu, blanc, rouge: c’est le drapeau français et elle a pleuré pendant tout le vol.
- C'est plus économe [économique] Ilya, je pense. Je pense que l'alcool à l'aéroport d'Helsinki coûte très cher, trop cher. Alors un film très triste...Tout coûte très cher à l'aéroport. À l'aéroport de Saint-Pétersbourg, ça coûte très cher aussi. Dans tous les aéroports, c'est la même chose.
- Nous avons bu pendant 6 ans, euh 6 heures. Pendant 6 heures.
- Pourquoi vous êtes arrivés si tôt, pourquoi arriver 6 heures avant le vol ?
- C'est que nous n'avons pas pu risquer...
- Vous avez pris un car ou votre voiture ?
- Non pas la voiture, un car, parce que nous avons eu peur de la douane. Un douanier.
- Il y a un artiste, un peintre français très connu : Le douanier Rousseau, un primitiviste. “La charmeuse de serpent” au musée d'Orsay.
- Nous avons eu peur de la douane, nous avons pris un car. Quelle déception.
- Où es-tu descendu / Où êtes-vous descendus ?
- Nous sommes descendus dans le même appartement, chez notre ami, et c'était gratuit.
- Quelle langue est-ce que vous avez parlée ? Est-ce que vous avez parlé français avec succès ? Est-ce que vous avez tout compris ?
- Nous avons pu utiliser seulement la langue française sans la langue anglaise même quand on a demandé de parler anglais. J'ai répondu que je préfère parler français. Mais malheureusement c'était difficile de comprendre tout ce que les français disent parce qu'ils parlent très vite et même quand j'ai demandé de parler lentement, nous avions des images différentes de qu'est-ce que c'est que la lenteur, lentement. [..nous avions des conceptions différentes de la lenteur]
- Qu'est-ce que vous avez mangé en France ?
- Comme la fois dernière, nous avons essayé de manger du fromage, des tomates, du jambon, des sandwichs ?, non, des baguettes, et des baguettes et nous avons préparé des sandwichs et c'était notre repas, mais chez nous, nous avons préparé [cuisiné] comme ici et j'ai goûté de la choucroute et du taboulé, et du couscous ?, ah c'est une histoire différente, c'est que notre ami Stéphano nous a invité et il nous a offert des quiches lorraines.
- Je n'ai pas goûté de couscous.
- Couscous, c'est une part de taboulé ?
- Pour les Français, c'est différent. Ce sont des plats Algériens. Le taboulé, le couscous, etc. Vous avez aimé le taboulé ?
- Un peu.
- J'ai goûté du taboulé, de la choucroute et c'est tout ? C'était délicieux ?
- ...et différent que nous avons acheté en magasin. Surgelé.
- C'était délicieux ?
- Oui, c'était délicieux. Des boissons et des pommes de terre surgelées avec de la charcuterie.
- [Des] fruits de mer ?
- Non, saucisson, jambon, sandwichs, baguettes.
- Romain, qu'est-ce que vous avez fait ? Ilya a bu pendant 6 heures et mangé pendant 2 semaines. 10 jours ? Vous êtes resté à Paris combien de jours ?
- Une semaine. Ilya a bu pendant 6 heures et a mangé pendant 1 semaine.
- Je suis resté en Finlande pendant 3 jours. Il faisait froid, le ciel était gris, à Saint-Pétersbourg il faisait beau, il faisait [il y avait] de la brume, le temps était désagréable.
- Qu'est-ce que vous avez fait ? Ilya s'est promené.
- J’ai visité la conférence informatique, oui [j’ai assisté à une conférence sur l’informatique]. J’ai travaillé ? Oui, j’ai travaillé... Oui, j’ai travaillé à cette conférence. Je n'ai pas travaillé, j'ai seulement participé / assisté à cette conférence.
- C'était intéressant pour vous ?
- Comme ci, comme ça.
- Parce qu'il faisait mauvais. Qu'est-ce que vous avez fait après la conférence ? En Finlande, il y a aussi beaucoup de poisson, beaucoup de bière.
- Nous avons bu de la bière finnoise et nous avons fait les magasins, nous avons fait les courses.
- Ilya, est-ce qu'il fait beau aujourd'hui ?
- Oui, il fait beau aujourd'hui, contrairement à Paris.
- Il fait très beau à Saint-Pétersbourg. Est-ce que le temps est agréable ?
- Oui, le temps est agréable, pas pour moi, contrairement à la Finlande.
- Ce temps n'est pas agréable pour moi parce que la clim dans [la clim de] ma voiture est en panne depuis une année [depuis un an].
- Depuis une année ? [Depuis un an ?]
- Oui, parce qu'elle est tombée en panne quand nous avons été en France, il y a un an.
- Est-ce qu'il fait gris aujourd'hui, Romain ?
- Non, il ne fait pas gris aujourd'hui, il fait un soleil radieux. Le soleil brille.
- Ilya, est-ce que la journée est pluvieuse et orageuse ?
- La journée n'est pas pluvieuse et n'est pas orageuse.
- Est-ce que le temps est splendide et magnifique aujourd'hui, Romain ?
- Le temps est magnifique, splendide, il fait chaud. Quelle canicule !! Le temps n'est pas affreux et n'est pas épouvantable.
- Est-ce qu'il fait bon et doux aujourd'hui, Ilya ? Romain dit qu’il fait très chaud aujourd’hui.
- Il fait bon et doux dehors, mais dans ma voiture il fait très chaud parce que la clim est tombée en panne.
- Est-ce qu'il fait lourd, humide et orageux aujourd'hui, Romain ?
- Je ne sais pas.
- Pourquoi ?
- Parce que dans ma voiture, il fait frais. Dans ma voiture la clim marche très bien, il ne fait pas lourd, humide et orageux.
- Il fait sec. Dans ma voiture, il ne fait pas orageux.
- Est-ce qu'aujourd'hui, il fait une chaleur insupportable, une chaleur torride, est-ce que c'est la canicule ?
- Il fait une chaleur insupportable, une chaleur torride et la canicule, dans ma voiture particulièrement.
- Est-ce qu'il fait un froid de canard aujourd'hui, Romain ?
- Non, il ne fait pas un froid de canard, heureusement, aujourd'hui.
- Est-ce qu'à Paris le temps est au beau fixe ?
- Malheureusement...
-
Aujourd'hui il fait beau et malheureusement à Saint-Pétersbourg le temps est changeant et incertain. C'est pourquoi à Saint-Pétersbourg, il fait beau rarement.
- D'habitude le temps à Paris est au beau fixe, mais cette fois il faisait froid et le temps s'est dégradé.
- La météo annonce que le temps va s'améliorer à Paris et se dégrader à Saint-Pétersbourg.
- Félicitations.
- Ilya, est-ce qu'il y a de la brume et du brouillard à Saint-Pétersbourg ?
- Non, il n'y a pas de brume et il n'y a pas de brouillard. Se débrouiller. Je me débrouille.
- Comment est le ciel aujourd'hui ? Est-ce qu'il est gris, couvert, nuageux et noir ?
- Le ciel n'est pas gris, n'est pas couvert de nuages, le ciel est dégagé et il y a beaucoup d'éclaircies. Le ciel n'est pas gris, n'est pas couvert, le ciel est dégagé.
- Est-ce qu'il pleut aujourd'hui, Ilya ?
- Non, il ne pleut pas. Aujourd’hui, il ne pleut pas à torrents et à verse. Il ne pleut pas fort, à torrents et à verse.
- Romain, est-ce qu'il y a des inondations ?
- Il n'y a pas d'inondations parce qu'il n'a pas plu depuis longtemps.
- Ilya, est-ce que la Neva déborde aujourd'hui ? Répétez, svp...
- Non, la Neva ne déborde pas aujourd'hui parce qu'il n'a pas plu, parce que le temps est sec, parce qu'il n'y a pas eu une goutte de pluie.
- Est-ce que Romain vous êtes débordé ?
- Oui, je suis débordé et la route est coupée parce que l'avenue Kamennoostrovsky est coupée.
- Je suis débordé, mais je me débrouille. L'avenue Kamennoostrovsky est coupée. Pourquoi êtes-vous en retard ?
- Kamennoostrovsky aussi ?
- Ilya a appris quelque chose de nouveau, bravo ! Est-ce que Ilya, vous êtes débordé ? Romain est débordé.
- Oui, je suis débordé parce que j'ai beaucoup de travail et parce que toute la ville de Saint-Pétersbourg est coupée. Toutes les routes sont coupées.
- Est-ce que le vent souffle aujourd'hui, Romain ?
- Je ne sais pas, mais ma clim fait du vent.
- Est-ce qu'il y a un orage aujourd'hui, Ilya ?
- Non, il n'y a pas d'orage aujourd'hui. éclater
- Est-ce que Romain vous pouvez avoir un coup de foudre ?
- Un orage a éclaté, on entend les coups de tonnerre. On voit les éclairs, la foudre.
- Oui, je peux avoir un coup de foudre.
- Ilya, vous avez eu combien de coups de foudre ?
- J'ai eu des coups de foudre beaucoup de fois. J'ai eu beaucoup de coups de foudre.
- Est-ce que Romain, vous croyez au coup de foudre ?
- Oui, je suis romantique, optimiste. Je crois au coup de foudre.
- Est-ce que Ilya, vous êtes optimiste et romantique, est-ce que vous croyez au coup de foudre ?
- En général oui, je crois au coup de foudre. En général.
- Et en particulier ?
- Probablement oui, aussi.
- Éclair, foudre, un orage, tonnerre. Un arc-en-ciel. De la neige, de la glace.
- Glace, verre, miroir.
- Il neige, il y a des congères au bord des routes. Atchoum !! À vos souhaits. Attention, les congères au bord des routes.
- Le chasse-neige. Chasser.
- Le chasse-neige va passer pour dégager la route. Il fait -10°. Il gèle. Gel, geler.
- Attention, il y a du verglas sur les routes.
- Attention au verglas. Je me rappelle...
- Il fait froid ce matin, il y a du givre sur les vitres de la voiture. Vitre, vitrage, vitrine.
- Le climat sec et humide, tempéré et tropical, doux, doux, douce. Climat rude, humide et rude.
- La météo annonce des choses différentes.

В работе над транскриптом принимали участие


Транскрипт диалога: Arnaud (Paris)
Правка, дополнения: Татьяна Полякова (Волгоград)

Конспект 90-го урока

Comments