Урок 82



Содержание урока

=[0:20]= Vocabulaire : dans l’appartement

=[0:52]= Panorama, p.70 « À moi, Auvergne ! »

=[1:16]= Panorama, p.71, la carte postale

=[1:27]= Audio : Panorama, p.75, ex.2


Диалог урока
- Ça va ?
- Ça va.
- On y va ?
- On y va.
- Bonjour Ilya !
- Bonjour Nathalie.
- Comment ça va aujourd'hui ?
- Ça va bien, merci, et vous ?
- Ça va bien aujourd'hui. Aujourd'hui, c'est un jour facile pour moi. Et pour vous ?
- Pourquoi ce jour est facile pour vous ?
- Parce que j'ai seulement cinq cours, aujourd'hui.
- Ah bon ? Ouah !!
- Ça va bien aujourd’hui parce que c’est un jour facile pour moi. J’ai seulement 5 cours aujourd’hui.
- Est-ce que cinq cours par jour, ce n'est pas beaucoup ?
- Ce n'est pas beaucoup.
- Alors, combien de cours vous avez par jour ?
- Normalement j'ai six cours par jour.
- Et combien de cours vous avez au maximum ?
- Au maximum, je peux avoir sept cours, mais c'est difficile parce que nous avons seulement vingt-quatre heures.
- Ah oui, j’ai compris.
- Et vous travaillez combien d'heures par jour ?
- Je travaille huit heures par jour.
- Ce n'est pas beaucoup ?
- Ce n’est pas beaucoup, c’est normal.
- Quand Michel va venir, il va dire que les Français sont paresseux, c'est pourquoi ils travaillent sept heures par jour. Ça fait trente-cinq heures par semaine.
- Est-ce que vous voulez travailler 35 heures par semaine, comme les Français ?
- Bien sûr, montrez-moi une personne qui ne veut pas travailler moins qu'elle travaille.
- C'est Nicolas Sarkozy. Nicolas Sarkozy ne veut pas que les Français travaillent 35 heures par semaine.
- D'abord, je veux demander combien de jours Nicolas Sarkozy voudraient que les Français travaillent.
- Il voudrait que les Français travaillent beaucoup.
- Et combien exactement ?
- De jours ou d'heures ?
- De jours.
- Les Français travaillent cinq jours par semaine, mais ils travaillent 35 heures par semaine. Avant ils travaillaient 39 heures par semaine. Mais depuis l'an 2000, les Français travaillent 35 heures par semaine, grâce au gouvernement socialiste. À cette époque-là, le gouvernement était socialiste.
- Est-ce que l'économie française a souffert après cette loi ?
- Dura lex, sed lex. Lux/lumière. Rex/Roi, Lex/Loi.
- L'économie française souffre beaucoup c'est pourquoi Nicolas Sarkozy veut que les Français travaillent beaucoup plus, parce que c'est très mauvais pour l'économie et l'économie française va très mal depuis 2000 et depuis le début de la crise économique. Il y a un grand déficit budgétaire en France. Il n'y a plus d'argent, malheureusement. Est-ce que, Ilya, vous avez réservé une chambre en France ?
- Oui, nous allons habiter dans la même chambre que nous habitions il y a un an et deux ans.
- Comment est cette chambre ? C'est une chambre ou c’est un appartement ?
- C'est un appartement, un studio, mais il y a deux pièces.
- C'est un grand appartement ou c'est un petit appartement ?
- Je ne dirais pas qu'il est petit parce qu'il a deux pièces.
- Alors ce n'est pas un studio.
- Il n'y a pas de cuisine, la cuisine et la pièce....
- C'est normal pour la France et c'est très normal pour Paris. Il y a deux pièces. À Paris c’est très rare, pour Paris c’est normal.
- Il y a un salon et une chambre, et la cuisine est dans le salon, mais c'est normal.
- Qu'est-ce qu'il y a dans cet appartement ?
- Il y a beaucoup de choses différentes dans cet appartement: Il y a un petit frigo (un frigidaire, un réfrigérateur), un congélateur, une cuisinière, un micro-ondes... lave-vaisselle, la vaisselle...le linge...une machine à laver / un lave-linge...un four...petit four...bouillir...bouilloire électrique...la lessive->pour le lave-linge, pour le lave-vaisselle...la poubelle, sac-poubelle. Sac-poubelle et lessive.
- Dans cet appartement, il y a un lave-vaisselle, un lave-linge, un micro-ondes, une bouilloire électrique, une cuisinière (à gaz ou électrique ?) électrique.
- Ça ne me dit rien !
- Il y a deux fauteuils, un canapé et un lit, la télévision sur Internet avec plusieurs chaînes, y compris des chaînes russes.
- Il n'y a pas de téléviseur ? Il y a seulement l'ordinateur ?
- C'était un téléviseur mais il n'est que connecté à Internet.
- Ça s'appelle une box (NDT: Freebox est une marque).
- Il y a une boîte d’Orange (Il y a une ”LiveBox” Orange). C'est une société de communication. Donc c'est très confortable.
- Il y a beaucoup de vaisselle, y compris des fourchettes, des assiettes, des verres, des cuillères, des couteaux et des tasses, des bols, des casseroles et des poêles (poêle / poils, cheveux/ à poil c'est-à-dire nu).
- Dans une boucherie, un client achète de la viande.
Le boucher: "Comment vous allez cuisiner, préparer cette viande ?"
Le client: "À poêle"
Le boucher: "Je voudrais bien regarder" :o)
- Emballer . Aimez-vous le ballet ? Non, je préfère l'aspirateur (ballet/balai) :o)
- Michael, comment ça va aujourd'hui ?
- Ça va comme ci, comme ça, aujourd'hui.
- Pourquoi ? Vos vacances approchent, Michael, vous allez vous reposer, nager et bronzer.
- Parce que notre professeur n'est pas de bonne humeur. Aujourd’hui ? Aujourd’hui.
- Je ne dirais pas ça.
- Pourquoi vous pensez, Michael, que je suis de mauvaise humeur ?
- Je regarde votre visage.
- Conduire...la conduite...
- Est-ce que vous avez réservé une chambre à l’hôtel en Italie ?
- Oui, nous avons réservé deux chambres, une chambre à Rome et une autre chambre à Florence.
- Près de la gare ?
- Je ne sais pas.
- Est-ce qu'il y a la cuisine dans ces chambres ?
- Près de la cathédrale Notre-Dame-de-Rome...Ah à Florence...Près de quelle cathédrale, Michael, il y a beaucoup de cathédrales à Florence et encore plus de cathédrales à Rome. Près de la cathédrale à Florence. Et à Rome ?
- Je ne sais pas.
- Je ne suis jamais allé au Pérou, contrairement à Michael. Ilya et moi, nous visitons seulement les pays pas chers, M: civilisés, pas chers comme la France.
- Est-ce qu'il y a la cuisine là-bas, à l'hôtel ?
- Oui, nous avons des chambres avec la cuisine.
- Qu'est-ce qu'il y a là-bas ?
- J'espère qu'on a un frigo, un lave-vaisselle, un micro-ondes et une cuisinière et de la vaisselle: peut-être des assiettes, des cuillères, des tasses, des couteaux, probablement des fourchettes, des verres, parce que c'est très pratique.

--------52’30’’: Panorama p70--------

- À la page 70, c'est un dialogue pour vous, parce que c'est un dialogue de touristes qui visitent la France. Le dialogue s'appelle: 'À moi Auvergne', l'Auvergne est une région de France qui se trouve au centre du pays. Vous connaissez, vous devez connaître l'Auvergne très bien parce que là-bas se trouve la ville de Vichy. L'Auvergne c'est une région qui se trouve au centre de la France, c’est une région où il y a beaucoup de belle nature, beaucoup de montagnes très vieilles, les montagnes qui s'appellent 'Le Massif Central'. Ce sont des montagnes très vieilles, il n'y a pas beaucoup de neige, il n'y a pas de ski, il y a beaucoup de forêts, beaucoup d'arbres, beaucoup de châteaux, et il y a beaucoup de sources d'eau minérale. Par exemple la ville de Vichy est très connue par ses sources d'eau minérale, aujourd'hui par ses cosmétiques et historiquement c'est très connu, malheureusement, parce qu'il y avait là le régime de Vichy pendant l'occupation de la France, le régime du Général Pétain.
- Vichy, c'est une ville où il y a beaucoup de sources d'eau minérale, c'est pourquoi on fait des cosmétiques, etc. Pour les Français, Vichy est premièrement (principalement) une référence historique, le régime de Vichy est le régime des collaborateurs, à l'époque de l'occupation de la France. Le Général Pétain et son gouvernement collaborationniste se trouvaient à Vichy, et pour les Français, c'est un sujet très difficile. Ils n'aiment pas parler de ça, ils préfèrent la Résistance.
- Une auberge c’est-à-dire...quand vous voyagez en province, à la campagne, là il y a beaucoup d’auberges où vous pouvez manger et passer la nuit...L'Auberge espagnole (c'est une comédie)...Erasmus...Les poupées russes...L’auberge rouge...Christian Clavier et Josiane Balasko...auberge de jeunesse.


- Pierre et Annie visitent l'Auvergne. Il est deux heures de l'après-midi. Ils s'arrêtent devant une petite auberge sur le bord de la route. (la route, une autoroute...le chemin...chemin de fer).

Pierre: Il y a quelqu'un ?
Annie: Regarde, il n'y a personne dans ce restaurant, on va ailleurs ?
Pierre: Ah non !! J'ai faim, moi ! Ils doivent bien avoir quelque chose à manger... Il y a quelqu'un ?
Le patron: Voilà ! voilà !
Pierre: Bonjour, Monsieur. Il est un peu tard, mais est-ce qu'on peut déjeuner ?
Le patron: Oui bien sûr ! Mais vous savez il n'y a pas beaucoup de touristes en ce moment. Je n'ai pas un grand choix. J'ai du poulet, de la potée auvergnate et ...attendez je demande à ma femme... Marie, il reste encore du rôti de bœuf ?
La voix de Marie: Non.
Le patron: Vous avez entendu ? Plus de rôti. Ça va aller ? Oui ? Alors asseyez-vous ! Où vous voulez...
Le patron: Qu'est-ce que je vous sers comme entrée: Un peu de pâté de campagne, quelques crudités ?
Pierre: Beaucoup de pâté et beaucoup de crudités. Dites donc, vous n'avez pas l'accent de la région, vous n'êtes pas d'ici ?
Le patron: Si, si, je suis bien Auvergnat à 100% mais j'ai vécu vingt ans à Paris. J'avais un café là-bas...

-------------1h20’--------------
Nathalie lit la carte postale p73 du livre Panorama.

------------1h27’30’’----------
Nathalie lit le menu au choix p75 du livre Panorama.

-----------1h31’-----------
Leçon 8, ex2 p75

Écoutez.
Monsieur et Madame arrivent dans un petit restaurant sympathique. Notez les détails de la scène.

- Bonjour Monsieur-Dame, c'est pour déjeuner ?
- Oui. On peut se mettre là-bas, au fond de la salle ?
- Ah non, ces tables sont réservées. Mettez-vous ici.
- Non, pas au milieu de la salle. Mettons-nous là, sur le côté.
- Comme vous voulez.
- Vous voulez un apéritif ?
- Non merci.
- Alors voici le menu.
- Alors voyons: Jambon de pays, salade verte, salade de tomates. Qu'est-ce que tu prends ?
- Une salade verte.
- Donc une salade verte et un jambon de pays.
- Très bien. Et ensuite ?
- Une omelette aux champignons.
- Eh bien, moi aussi. Et comme boisson ? Tu veux boire un peu de vin ?
- Ah oui, je veux bien, mais juste un verre. Et du rouge, s'il te plaît.
- Alors une demi-bouteille de rouge.
- Du vin de pays, ça va aller ?
- Oui, oui, c'est parfait.
- Et une carafe d'eau, s'il vous plaît.

В работе над транскриптом принимали участие

Транскрипт урока, комментарии: Arnaud (Paris)
Правка, дополнения: Татьяна Полякова  (Волгоград)

Конспект 82-го урока

Comments