Урок 74



Содержание урока
  L’article partitif (частичный артикль)

Диалог урока
- Aujourd’hui nous sommes le dix-huit décembre.
- C’est mon anniversaire.
- Vous avez quel âge maintenant ?
- J’ai trente-huit ans maintenant.
- Est-ce que c’est beaucoup ? Est-ce que vous êtes vieux, Michael ?
- Non, je ne suis pas vieux, je suis jeune dans mon cœur, et je vais être jeune pendant longtemps.
- Ilya, est-ce que vous avez souhaité à Michael [un] joyeux anniversaire ?
- J’ai souhaité [un] joyeux anniversaire à Michael.
- Quand ?
- Aujourd’hui.
- Ce matin ?
- Non.
- Oui, ce matin.
- Tu as tort (tu te trompes).
- Pourquoi ?
- Parce que je t’ai appelé à une heure de l’après-midi. Ce n’est pas le matin. C’est l’après-midi.
- Pourquoi, Ilya, vous n’avez pas appelé Michael ce matin ? À sept heures du matin ? À six heures du matin ?
Je ne suis pas contre que tu m’appelles ce matin à six heures, par exemple.
- Je ne t’ai pas appelé ce matin à six heures, parce que je dormais en ce moment.
- Est-ce que, Michael, vous dormiez à sept heures du matin ?
- Non, je ne dormais pas ce matin à sept heures, parce que je me suis levé à sept heures, plus ou moins.
- Est-ce que, Ilya, à votre avis, 38 ans c’est beaucoup ? Est-ce que c’est la vieillesse ?
- Je ne pense pas que cet âge est la vieillesse.
- La vieillesse commence à quel âge, Ilya ?
- Ça dépend.
- Michael, la vieillesse commence à quel âge, à votre avis ? En Russie ?
- En Russie la vieillesse... Je suis d’accord avec Ilya, que ça dépend. Pour quelqu’un la vieillesse commence (arrive) à trente ans, et pour quelqu’un la vieillesse n’arrive jamais. C’est moi, par exemple. Ma vieillesse n’arrivera jamais. [Pour certains la vieillesse arrive à trente ans, et pour d'autres la vieillesse n'arrive jamais. C'est mon cas, par exemple. Pour moi, la vieillesse n'arrivera jamais.]
--------------------------------------------------------------
- Catherine, comment ça va aujourd’hui ?
- Pas mal.
- J’ai un peu froid. Et vous ?
- Je n’ai pas froid.
- Catherine n’a pas froid du tout. Pourquoi ?
- Parce qu’elle a un cœur chaud.
- Pourquoi, Catherine, vous n’avez pas froid ?
- J’ai chaud, parce que j’ai bu du thé chaud.
- Vous avez bu combien de tasses ?
- J’ai bu 4 tasses de thé. Je n’ai pas bu de café.
- Pourquoi ?
- Parce que je n’aime pas le café.
- Est-ce que c’est efficace, Catherine ?
- Oui, bien sûr, c’est très efficace.
- Ce n’est pas efficace. Je pense que le thé chaud n’est pas efficace pour se [ré]chauffer. Quand j’ai froid, je bois du cognac. Je ne bois jamais de vodka. Je préfère le cognac. Chaque jour je bois cent grammes de cognac.
- Michael, vous êtes patriote ?
- Oui, bien sûr, je suis patriote.
- Est-ce que vous buvez de la vodka quand vous êtes malade ou quand vous avez froid, comme tous les hommes russes ?
- Je veux dire qu’il y a un an, quand j’avais froid, je préférais boire de la vodka. Je buvais 50 grammes de vodka par jour. Chaque semaine j’achetais une bouteille de vodka, mais depuis un an je ne bois pas d’alcool du tout. J’ai arrêté de boire de l’alcool.
- Ilya, qu’est-ce que vous avez arrêté de fumer ? Du haschich ? Du tabac ?
- Je ne fumais pas de haschich.
- Est-ce que, Ilya, vous fumiez du cannabis ?
- Je ne fumais pas de cannabis. Je fumais du tabac. Mais depuis quelques mois je ne fume plus. J’ai arrêté de fumer il y a quelques mois.
- Est-ce que vous êtes fier de vous ?
- J’ai arrêté de fumer et je suis fier de moi.
----------------------------------------------------------------------------
- Ilya, vous avez combien de téléphones portables ?
- J’ai deux téléphones portables, parce que j’ai des téléphones portables depuis 12 (douze) ans et j’ai un numéro qui coûte très cher, mais beaucoup de gens connaissent mon numéro. C’est pourquoi je dois avoir deux téléphones portables avec des numéros différents.
- Catherine, vous avez combien de téléphones portables ?
- J’ai un téléphone portable.
- Vous avez votre téléphone depuis combien d’années ? Ilya a son numéro depuis douze ans.
Depuis neuf ans j’ai acheté mon premier téléphone portable. J’ai acheté mon premier téléphone portable il y a neuf ans. J’ai mon numéro depuis neuf ans.
----------------------------------------------------------------------------
- Est-ce que, Catherine, vous savez que Michael a son anniversaire aujourd’hui ?
- Oui, bien sûr, je sais que Michael a son anniversaire aujourd’hui. J’ai souhaité "joyeux anniversaire" à Michael.
- À quelle heure ? Michael voulait que tout le monde souhaite son anniversaire à 6 heures du matin, mais Ilya l’a appelé seulement à une heure de l’après-midi. La honte !
- J’ai souhaité à Michael à une heure et demie de l’après-midi.
- Est-ce que, Catherine, vous avez offert un cadeau à Michael ?
- Oui, j’ai offert un rond cadeau à Michael.
- Qu’est-ce que c’était ?
- C’était des ballons multicolores.
- C’était des ballons de quelles couleurs ?
- C’était des ballons orange, bleus, verts, jaunes, bleu clair, violets, rouges, et encore j’ai offert un pétard.
- C’est un bon cadeau !
- Oui, bien sûr.
- Depuis la tragédie à Perm, est-ce que Catherine, c’est un bon cadeau ?
- Oui, c’est un bon cadeau parce que mon pétard n’est pas dangereux.
- Ilya, qu’est-ce que vous avez offert à Michael ?
- Je n’ai pas eu le temps d’offrir quelque chose à Michael. Malheureusement, j’ai su que Michael a son anniversaire seulement ce midi.
- Et pour moi Catherine et Maria m’ont offert le plus beau cadeau - des ballons multicolores, et elles ont fait un feu d’artifice. Mes amies m’ont fait un feu d’artifice.
- Est-ce que, Ilya, Michael a arrosé son anniversaire ?
- J’ai rencontré Michael après vous, malheureusement, c’est pourquoi je ne sais pas [ce] que Michael a fait aujourd’hui, avant notre rencontre.
- Catherine, est-ce que vous avez arrosé l’anniversaire de Michael ?
- Je ne sais pas exactement, mais je pense qu’il n’a pas arrosé son anniversaire parce qu’il ne boit pas d’alcool du tout.
- C’est triste, Catherine.
- Oui, c’est triste. J'espère que Michael va arroser son anniversaire.
- Il faut que Michael n’oublie pas d’arroser son anniversaire.
- On peut arroser un cadeau aussi, mais Ilya, vous n’avez pas offert de cadeau à Michael. C’est ça le problème.
Mais je peux participer dans ce processus.
- Mais vous conduisez aujourd’hui, Ilya ?
- Oui.
- Comment vous pouvez participer ?
- Je peux boire de la vodka et laisser... (ma voiture)
- J'espère que Michael ne va pas oublier d’arroser son anniversaire aujourd’hui.
-----------------------------------------------------------------------
- Est-ce qu’il fait froid aujourd’hui dehors, Ilya ?
- Il fait trop froid dehors.
- Est-ce qu’il neige aujourd’hui, Catherine ?
- Non, il ne neige pas aujourd’hui, parce qu’il fait trop froid. En général, il neige quand il fait plus chaud et moins froid.
- Est-ce que vous êtes bien habillé aujourd’hui, Ilya, pour résister au froid ?
- Non, je me suis habillé pas chaudement, parce que j’ai pris ma voiture.
- Mais il fait froid en voiture ?
- Ce n’est pas vrai. Pendant cinq ou dix minutes il fait chaud dans ma voiture.
- Catherine, est-ce que vous êtes bien habillé aujourd’hui ?
- Oui, bien sûr, j’ai mis beaucoup de vêtements chauds.
- Parce qu’il fait froid dans la rue, ou parce qu’il fait froid ici ?
- Parce qu’il fait froid partout.
- Pourquoi, Michael, le chauffage (la clim) ne marche pas ici, dans votre bureau ? Le chauffage central marche.
- Parce que selon la loi, la clim et le chauffage central ne doivent pas marcher en même temps.
- Il y a une loi comme ça ?
- Selon une règle de ce bureau.
- Mais avant ça marchait ensemble...
---------------------------------------------------------------------
- Comment est-ce que vous êtes allé à votre lac ? Comment s’appelait le lac, Ilya ?
- Le Lac Rouge.
- Comment vous êtes allé au Lac Rouge, Ilya ? Est-ce que vous êtes allé au Lac Rouge pour trois jours ?
- Je suis allé au Lac Rouge pour trois jours.
- Comment vous [y] êtes allé ? Comment c’était ? C’était bien ? C’était pas bien ?
- C’était bien.
- Est-ce qu’il faisait très froid, Catherine ?
- Non, il ne faisait pas très froid.
- Il faisait combien ?
- Il faisait moins dix-sept. Je ne pense pas que c’est normal. Mais parce qu’il ne faisait pas de vent, c’était normal.
- Il faisait combien, Catherine ? Selon Ilya, il faisait moins dix-sept.
- Il faisait moins quinze degrés.
- Est-ce que vous avez eu froid ?
- Non, je n’ai pas eu froid, parce que nous avons bien préparé notre soirée (notre séjour) là-bas.
- Nous nous sommes bien préparés au froid.
- Comment, Ilya, vous vous êtes préparé ? Vous avez acheté beaucoup de vodka ?
- Je ne bois pas de vodka. J’ai acheté beaucoup de bière.
- C’est efficace contre le froid ?
- Oui, très efficace.
- Michael, comment vous vous êtes préparé ? Ilya a acheté beaucoup de bière.
- Je n’étais pas bien habillé, mais j’ai fait beaucoup de jogging, j’ai beaucoup couru. Je n’ai pas eu froid, parce que je faisais beaucoup de jogging.
- Ilya, vous avez acheté combien de caisses de bière ?
- J’ai acheté une caisse de bière.
- Française ?
- Tchèque.
- Qu’est-ce que vous avez fait, Michael, pendant trois jours ?
- Pendant ces trois jours j’ai couru et j’ai initié mon fils au ski alpin.
- Il a fait du ski alpin pour la première fois ?
- Oui, il a fait du ski alpin pour la première fois de sa vie.
- Et vous avez fait du ski alpin ?
- Non, jamais.
- Michael, vous êtes sadique. Vous ne faites jamais du ski alpin, et vous voulez que votre fils...
- Je voudrais faire du ski alpin, mais c’est interdit (c’est défendu). Les médecins m’ont interdit de faire du ski alpin.
- Ilya, qu’est-ce que vous avez fait pendant trois jours ?
- J’ai bu beaucoup de bière et j’ai joué aux jeux de table différents. J’ai connu un jeu nouveau pour moi.
- Catherine, qu’est-ce que vous avez fait ?
- J’ai joué aux jeux artistiques, créatifs, intéressants, intellectuels et instructifs.
- Pendant trois jours ?
- Pendant trois nuits.
- Et pendant trois jours ?
- Pendant trois jours j’ai bu des relaxants. Je n’ai pas dormi (j’ai dormi un peu). J’ai bu de l’alcool, du vin, du champagne. Je me suis promené beaucoup.
- Quand il faisait moins dix-sept ?
- Oui, il faisait beau, il faisait soleil. Tout était blanc.
- Excepté la bière.
- J’ai photographié (j’ai pris des photos).
- Michael, vous avez vomi combien de fois ?
- Jamais, parce que je ne bois pas d’alcool du tout.
- Est-ce que, Ilya, vois avez organisé une fête, une soirée ensemble ?
- Oui, nous avons organisé une fête.
- Qu’est-ce que vous avez fait ? Vous avez chanté ? Vous avez dansé avec Michael en costume de femme, comme toujours ?
- J’ai dansé dans l’image de chameau.
- Ilya, qu’est-ce que vous avez fait ?
- J’ai seulement mangé.
- Et participer à la fête ?
- Non, c’est qu’il y avait beaucoup de chanteurs et danseurs, etc, il y avait seulement un numéro, quand nous avons participé à cette fête (quand Michael a dansé dans l’image de chameau).
- Catherine, vous avez participé à la fête ?
- Bien sûr, j’ai participé.
- Ilya a regardé. Michael a dansé en chameau.
- J’ai dansé, j’ai bu, j’ai regardé des costumes. J’ai dansé.
- Sans costume ?
- Elle ne connaît pas de poèmes d’Agnia Barto.
- Le poète numéro un pour enfants – c’est Maurice Carême.

[1:18:00]
Exercice. Complétez les phrases, selon le modèle.

les pâtes, le riz, le couscous, le chocolat, la feta, le glikko

Exemple. Les Italiens. Ils aiment les pâtes. Ils mangent des pâtes.
Les Chinois. Ils aiment _____. Ils mangent _____.
Les Suisses. Ils aiment _____. Ils mangent _____.
Les Arabes. Ils aiment _____. Ils mangent _____.
Les Grecs. Ils aiment _____. Ils mangent _____.
Les Martiens. Ils aiment _____. Ils mangent _____.

Dites ce que vous aimez et ce que vous mangez.
Catherine : j’aime les sushis, je mange des suchis.
Michael : j’aime le poisson, je mange du poisson.
Ilya : j’aime la bière, je bois de la bière.

В работе над транскриптом принимали участие

Транскрипт диалога: Татьяна Полякова (Волгоград)
Правка, комментарии: Arnaud (Paris)

Comments