Урок 46



Содержание урока
=[0:39]= Les verbes pronominaux
=[1:11]= Panorama, p.52-53, ex.1,2


Диалог урока
- Alors, Michael ! Comment ça va aujourd'hui ?
- Ça va bien, merci, parce que j’ai pu installer le miroir chez moi.
- Est-ce que c’est un problème difficile - l’installation du miroir ?
- L’installation n’est pas un problème, mais l’organisation de cette installation est un problème.
- Le miroir est très grand ?
- Oui, le miroir est trop grand, presque deux mètres (près de deux mètres) de long.
- Il faut combien de personnes pour installer votre miroir ?
- Il faut deux personnes pour installer le miroir.
- Vous avez acheté ce miroir quand ?
- J’ai acheté ce miroir il y a trois semaines. Un problème est que j’ai été en mission (j’ai fait une mission) en Angleterre - c’est pourquoi je n’ai pas pu organiser l'installation.
- Pourquoi, Michael, vous avez acheté un miroir très très très grand ?
- Parce que mon mur est très grand, c’est pourquoi j’ai décidé de mettre un miroir très grand.
- Ilya, comment ça va aujourd'hui ?
- Ça va bien, merci.
- Est-ce que vous avez beaucoup de choses à faire, aujourd’hui, comme Michael ?
- J’ai beaucoup de choses à faire aujourd'hui et c’est très bien.
- Pourquoi ?
- Parce que j’aime quand j’ai beaucoup de choses à faire.
- Est-ce que, Ilya, vous êtes travailleur ? Très travailleur ? Vous êtes maniaque de travail ?
- Oui, je suis travailleur. Oui, je suis maniaque de travail.
- Vous êtes perfectionniste ?
- Non. Quand j’ai beaucoup de travail, je suis de bonne humeur.
- Et à la maison, quand vous ne travaillez pas, vous êtes de quelle humeur ?
- Je ne nomme pas (je n'appelle pas) ces affaires de maison comme travail, ce sont des obligations, parce que au bureau nous travaillons avec plaisir, mais à la maison nous faisons le ménage, etc. À la maison c’est notre obligation.
- Vous êtes de quelle humeur à la maison, quand vous ne travaillez pas et quand vous faites le ménage, quand vous faites les courses ?
- Je suis de bonne humeur chez moi pour d’autres raisons.
- Est-ce que vous êtes arrivé aujourd'hui en métro, Michael ?
- Oui, comme toujours, je suis arrivé au bureau en métro.
- Est-ce que vous êtes arrivé en voiture, Ilya ?
- Non, je suis arrivé en métro.
- Pourquoi ? C’est la crise économique ?
- Parce que ma voiture est tombée en panne, elle est dans le garage.
- Est-ce que cette panne est grave ?
- Cette panne a été grave, mais ce n’est pas mortel.
- Quand on va réparer ta voiture ?
- On va réparer ma voiture dans une semaine, j’espère.
- Que le garagiste promet ?
- Il y a une semaine quand le garagiste a promis, qu’il va réparer ma voiture dans deux semaines, une semaine a déjà passé, c’est pourquoi j’espère que ma voiture va être (sera) prête (réparée).
- Est-ce que, Michael, vous avez pris le métro aujourd'hui ?
- Oui, j’ai pris le métro aujourd'hui.
- Vous êtes descendu dans le métro à quelle station, Ilya ?
- Je suis descendu dans le métro à la station qui s‘appelle « Kirovski zavod ».
- Est-ce que, Michael, vous avez changé de direction dans le métro ?
- Oui, aujourd'hui j’ai changé la direction à la station « Dostoïevskaïa », parfois je change la direction trois fois.
- Pour aller de chez vous au bureau ?
- Oui, parfois, quand je vais de chez moi au bureau, je prends le métro et je change les directions deux fois, mais aujourd'hui j’ai changé une fois.
- Est-ce que, Ilya, vous avez changé la direction dans le métro ?
- Non, je n’ai pas changé la direction quand je vais de chez moi au bureau, parce que heureusement c'est direct.
- À quelle station du métro vous êtes sorti ?
- Je suis sorti du métro à la station « Lesnaïa ».
- Est-ce que, Ilya, vous avez pris la rue « Kantemirovskaïa » ?
- Oui, bien sûr, j’ai pris la rue « Kantemirovskaïa ».
- Est-ce que, Michael, vous avez traversé cette rue ?
- J’ai traversé cette rue une fois sous la terre.
- Est-ce que, Ilya, vous avez aussi pris le passage souterrain ?
- Oui, j’ai aussi pris le passage souterrain pour changer de trottoir.
- Est-ce que, Michael, vous avez marché ou vous avez pris le bus ?
- Parfois je marche, mais aujourd'hui j’ai pris le bus.
- Pourquoi, il fait beau aujourd'hui, il fait soleil, il fait sec ?
- Parce que j’ai manqué de temps.
- Est-ce que, Ilya, vous êtes allé à pied ?
- Je ne suis pas allé au bureau à pied, parce que je suis très paresseux et il y a beaucoup de bruit et beaucoup de voitures dans cet itinéraire, dans cette rue.
- Est-ce que, Ilya, dans le bus, il fait frais, beau, il n’y a pas de pollution ?
- Le bus est hermétique.
- À quelle station vous êtes descendu du bus ?
- Je suis descendu du bus près du pont.
- Où vous êtes monté dans le bus ?
- Je suis monté dans le bus à côté de la station du métro « Lesnaïa ».

--[ 1:11:00 ]---------------
Panorama, p. 52, ex.1

Mettez les verbes pronominaux entre parenthèses à la forme qui convient.
Une comédienne parle de sa vie :
« Vous savez, nous, les comédiens, nous (se coucher) tard et nous (se lever) tard aussi. Moi, je ne (se lever) pas avant 11 heures. Le soir je vais au théâtre une heure et demie avant le spectacle. Je (se préparer) et je (s'habiller) .
Bref, je prends mon temps. J’aime bien (se reposer) une petite demi-heure avant de jouer. Mais tous les acteurs ne font pas comme ça. Richard Weber, par exemple, préfère (se promener) ou (se reposer) dans un café. Il arrive au théâtre au dernier moment et il (se dépêcher) de (se préparer). »

--[ 1:16:30 ]-----------
Panorama, p. 53, ex.2

Histoire d’amour.
Ils se rencontrent un jour chez des amis ou au Salon de l’Auto. Ils se regardent et tout de suite ils comprennent qu’ils s’aiment. Ils s’adorent et se cherchent partout. Ils se voient tous les jours (chaque jour) et s’embrassent dans les ascenseurs et sur les escaliers (mécaniques) du métro. Parce qu’ils sont étudiants et ils n’ont pas d’argent, ils sont pauvres. Ils sont jeunes, idéalistes et romantiques et ils pensent qu'ils se connaissent bien, mais ce n’est pas vrai, ils se trompent. Ils se parlent, s’écrivent, se téléphonent sur ​​Internet. Un jour ils couchent par hasard et après ils se marient et ils habitent ensemble et ils vont divorcer.


В работе над транскриптом принимали участие

Транскрипт диалога: Валерий Кабанов (Москва)
Правка, дополнения Татьяна Полякова (Волгоград)
Правка, комментарии: Arnaud (Paris)
HTML-версия для публикации: Варвара Никифорова (С.-Петербург)

Конспект 46-го урока


Comments