Урок (35)



Судя по всему, накануне было 23 февраля. Делимся впечатлениями и мы рассказываем о подарках.

Вообще, разговорам на отвлеченные темы по-французски сопутствует изрядное и контекстное расширение вокабуляра. У нас почти нет словарных тем, и запас слов расширяется исподволь, но непрестанно.

Невзирая на то, что Наташа постоянно промахивается по кнопкам, мы продолжаем подслушивать французские разговоры со справочной. Petite souris пошла сегодня гораздо бодрее. 

Разбираем историю про мадам Дельво (Panorama, стр. 34) и знакомимся с выражением крайней досады по-французски.

Под конец урока Михаил пересказывает свою биографию.

Содержание урока
=[0:33]= Audio : Panorama, p.38, ex.2
=[0:44]= La petite souris
=[0:46]= Panorama, p.34. « L’heure, c’est l’heure »
=[1:15]= Le curriculum vitae de Michael

Диалог урока
— Alors, Ilya ! Comment ça va aujourd'hui ?
— Ça va bien, merci.
— Pourquoi ?
— Parce que je n’ai pas eu le temps de préparer mon café.
— Est-ce que Ilya, vous êtes malade ?.. Où est votre café, Michael ?
— Je n’ai pas eu le temps de préparer mon café, malheureusement.
— Est-ce que, Ilya, vous êtes malade aujourd'hui ? Vous êtes rouge. C’est ça, Michael ?
— C’est ça. Tu es rouge.
— J’ai chaud ici.
— D’accord. Est-ce que Ilya, vous avez mal à la tête ?
— Non, je n’ai pas mal à la tête.
— Est-ce que Michael, vous avez mal à la gorge ?
— J’ai mal à la gorge un peu aujourd'hui, malheureusement.
— Est-ce que vous avez de la fièvre ?
— Je pense que je n’ai pas de fièvre.
— Tu as bu beaucoup d'alcool hier ?
— Oui, c’est ça.
— C’est pourquoi tu es rouge.
— Ilya, est-ce que vous avez de la fièvre ?
— J’espère que je n’ai pas de fièvre.
— Est-ce que Michael, vous êtes enrhumé aujourd'hui ?
— Je ne suis pas enrhumé aujourd'hui.
— Est-ce que, Ilya, vous avez mal au cœur aujourd'hui ?
— Non, je n’ai pas mal au cœur.
— Mais vous avez bu beaucoup d'alcool hier, vous devez avoir mal à la tête et mal au cœur !
— Non, je n’ai pas mal à la tête et mal au cœur, parce que il y a eu peu d'alcool dans ma bière. J’ai bu beaucoup de bière.
— Est-ce que, Michael, vous avez célébré le 23 (vingt-trois) février ?
— Oui, bien sûr, j'ai célébré le 23 février, comme tout le monde en Russie.
— Est-ce que, Michael, vous avez fait votre service militaire ?
— Oui, j’ai fait mon service militaire en bateau dans la flotte. J’ai été marin.
— Vous mentez (vous êtes menteur), Michael ?
— Oui, je mens.
— Est-ce que, Ilya, vous avez célébré le 23 février ?
— J'ai célébré le 23 février un peu.
— Est-ce que vous avez fait votre service militaire ?
— J’ai fait mon service militaire, quand j’ai été étudiant à l'université.
— Vous mentez, Ilya ?
— Non, je ne mens pas.
— Vous mentez, Michael. Vous devez aimer le verbe « mentir ». Est-ce que vous avez bu, Michael, aussi beaucoup de bière comme Ilya ?
— Non, je n’ai pas bu de bière hier.
— Qu'est-ce que vous avez bu ?
— J’ai bu un thé vert.
— Est-ce que vous avez mangé, Ilya, beaucoup de salades ? Traditionnellement, les russes mangent beaucoup de salades différentes.
— Des salades ne vont pas avec la bière, c’est pourquoi je n’ai pas mangé de salades.
— Est-ce que, Michael, vous avez regardé des films patriotiques à la télé ?
— Non, je ne regarde pas la télé en général et hier je n’ai pas regardé la télé non plus.
— Est-ce que, Ilya, vous avez reçu des cadeaux ?
— Oui, j'ai reçu des cadeaux.
— Un cadeau, deux cadeaux ou beaucoup de cadeaux ?
— Trois cadeaux.
— Votre femme est généreuse ?
— Oui, ma femme est généreuse, c’est pourquoi j'ai reçu trois cadeaux.
— Les cadeaux sont grands, petits, bons, mauvais, chers ou pas chers ?
— Ce sont des cadeaux différents, le premier cadeau, c'est un parapluie cher, grand, élégant, beau, magnifique et noir.
— Est-ce que, Ilya, c'est un cadeau utile pour Saint-Pétersbourg ?
— Oui, c’est très utile pour Saint-Pétersbourg, parce que il y a beaucoup de pluie à Saint-Pétersbourg. Il pleut souvent, il neige, il fait mauvais souvent.
— Est-ce que, Michael, vous avez reçu des cadeaux ?
— Oui, j'ai reçu un cadeau.
— Votre femme n’est pas généreuse !..
— Si, elle est très généreuse pour moi.
— Qu'est-ce que vous avez reçu comme cadeau ?
— J'ai reçu un parfum.
— Est-ce que, Michael, c'est un cadeau pratique et utile ? Ilya préfère les parapluies.
— Je pense que le parfum est très pratique, parce que ça donne la possibilité d’être chic, beau et élégant. Quand je mets du parfum, je deviens irrésistible, magnifique, formidable et excellent.

— Est-ce que, Ilya, vous êtes sorti le 23 février ?
— Oui, je suis sorti le 23 février.
— Au café, au restaurant, à la discothèque, au théâtre, au cinéma ?
— Je suis sorti à l'exposition. (Je suis allé à une exposition.)
— Dans quel musée êtes-vous allé ? Vous êtes allé dans quel musée ?
— Je suis allé à la Galerie qui s'appelle Manège.
— Est-ce que, Michael, vous êtes sorti ?
— Nous sommes sortis au restaurant ensemble avec ma famille — mon fils et ma femme.
— Vous êtes allés dans quel restaurant ? Chinois, japonais ?..
— Nous sommes allés au restaurant italien.
— Pourquoi ? Vous aimez les spaghettis, les pizzas ?
— Nous préférons la cuisine de ce restaurant ! La cuisine est très bonne et très chère.
— Michael, vous travaillez aujourd'hui de quelle heure à quelle heure ?
— Je travaille aujourd'hui de midi à sept heures du soir.
— Votre bureau est ouvert de quelle heure à quelle heure ?
— Notre bureau est ouvert 24 (vingt-quatre) heures. Notre bureau ne ferme pas.
— Vous travaillez, Michael, de quel jour à quel jour ?
— Je travaille du lundi au vendredi.
— Vous êtes arrivé au bureau à quelle heure aujourd'hui, Ilya ?
— Je suis venu au bureau à midi et demie aujourd'hui.
— Pourquoi ?
— Parce que j'ai oublié que aujourd'hui nous sommes mardi.
— Est-ce que, Ilya, vous avez manqué le cours d'anglais ?
— J’ai dû manquer mon cours d'anglais.
— Est-ce que, Michael, vous avez manqué votre cours d'espagnol ce matin ?
— Non madame, ce matin j’ai dû arriver à mon cours d'espagnol à l’heure.

— Je suis né le 18 (dix-huit) décembre 1971 (mille neuf cent soixante-onze) à Leningrad en Russie. De 1977 (mille neuf cent soixante-dix-sept) à 1986 (mille neuf cent quatre-vingt-six) je suis allé au lycée où j’ai étudié le russe, l'anglais et les mathématiques. En 1986 (mille neuf cent quatre-vingt-six) je suis allé au lycée mathématique où j’ai étudié beaucoup de mathématiques et beaucoup de physique. Je suis sorti du lycée en 1989 (mille neuf cent quatre-vingt-neuf). J’ai eu le baccalauréat en 1989 (mille neuf cent quatre-vingt-neuf). Après je suis entré à l’université pour étudier les mathématiques appliquées (je suis entré à la faculté de mathématiques appliquées). J’ai étudié là 5 (cinq) ans et après, je suis entré au doctorat. J’ai fait trois ans d'études et j’ai eu le diplôme universitaire de mathématicien en 1995 (mille neuf cent quatre-vingt-quinze). J’ai commencé à travailler en 1990 (mille neuf cent quatre-vingt-dix) ici à l’université. J'ai travaillé à deux facultés comme programmeur et j’ai consulté les étudiants à ces deux facultés. En 1994 (mille neuf cent quatre-vingt-quatorze) j’ai commencé à travailler dans le bureau où j’ai travaillé comme programmeur. J'ai rencontré ma femme pour la première fois en 1996 (mille neuf cent quatre-vingt-seize), nous sommes sortis ensemble trois fois pendant dix ans et finalement, nous nous sommes mariés en 2003 (deux mille trois).
— Est-ce que vous avez eu des enfants ?
— Oui, nous avons eu un enfant, il s’appelle Daniel.

Словарик урока

espérer

надеяться

la bière

пиво

marin

моряк

devenir

становиться

surprendre

заставать врасплох, удивлять

être surpris (e)

быть удивленным

la surprise

удивление

être ouvert (e)

быть открытым

être fermé (e)

быть закрытым

manquer

пропускать, упускать, не доставать

à l'heure

вовремя

la gare

вокзал, станция

Comments