Урок 132



Диалог урока
- Alors Ilya, on y va ?
- On y va.
- Comment ça va aujourd'hui ?
- Ça va mal aujourd'hui parce que nous avons commencé plus tôt, plus tard, une heure plus tard.
- C'est un cauchemar ! (x3).
- Pourquoi nous avons commencé une heure plus tard ?
- Parce que...Ce n'est pas de ma faute. C'est de la faute de mon chef, mon patron, qui est en retard.
- Qui est en retard à cause de quoi ?
- Je ne sais pas exactement, mais je crois qu'elle l'expliquera, qu'elle nous l'expliquera. Accusatif. De. Utiliser, se servir de. Je crois qu'elle nous l'expliquera.
- Est-ce que ça arrive souvent ?
- Ça arrive parfois parce qu'il y a beaucoup d'embouteillages.
- Est-ce que vous êtes aussi arrivé en retard aujourd'hui ?
- Ça a été très surprenant pour moi, surprenant, choquant, étonnant, mais j'ai été à l'heure. [C’est surprenant, mais je suis arrivé à l'heure.] Je suis arrivé à l'heure.
- Pour la première fois ?
- Bonjour !
- Je pense que non.
- Presque, pour la première fois.
- C'est pourquoi une autre personne est en retard. C'est ça ? C'est ça.
- Alors Anna, comment ça va aujourd'hui ?
- Ça va bien généralement mais j'ai honte parce que je suis très en retard. Et j'en ai honte.
- J'en suis choqué(e), j'en suis indigné(e), j'en suis étonné(e), j'en suis surpris, surprise.
- Tu sais [que] nous t'avons attendue pendant une heure. Tu dois nous l'expliquer. Comment tu peux nous l'expliquer ?
- J'en ai honte mais j'ai une raison très importante (x2). J'étais responsable d'acheter un cadeau pour un de nos collègues. [J'en ai honte mais j'ai une très bonne raison. Je devais acheter un cadeau pour l'un de nos collègues.]
- Pour qui ?
- Et j'ai eu le temps seulement ce matin, pour aller au magasin et acheter le cadeau.[Et c’est seulement ce matin que j’ai eu le temps d’aller au magasin pour acheter le cadeau.]
- Le cadeau ? Pour qui ?
- Pour Serge X qui a son anniversaire aujourd'hui. [Pour Serge X qui fête son anniversaire aujourd’hui.]
- Oh là là !
- Est-ce que c'est pour ça qu'il y avait un gâteau dans notre bureau ? Mais à vrai dire, je n'ai pas vu...
- J'ai vu, j'ai vu le gâteau !
- Peut-être, peut-être...
- À vrai dire, je ne l'ai pas vu.
- Vous n'avez pas vu le gâteau ?
- Oui. [Non]
- J'ai [Je l'ai] vu. C'est un grand gâteau avec des fruits.
- Ilya, vous mangez des gâteaux ?
- Non, malheureusement. Je n'en mange pas, parce que ça fait grossir. Pendant que je suis au régime pour garder la ligne. C'est pourquoi je ne m'intéresse pas aux gâteaux.
- Anna, est-ce que vous mangez des gâteaux ?
- Je n'en mange pas beaucoup, pas parce que je garde ma ligne [/surveille ma ligne] mais parce que je préfère le saucisson.
- La viande ?
- Oui, je ne mange pas beaucoup de sucre, je ne mange pas beaucoup de desserts. Je n'aime pas beaucoup les desserts, je ne les aime pas, je préfère le saucisson et le fromage.
- C'est pourquoi je suis très mince.
- C'était un compliment. Répétez !
- Pardon Ilya, j'ai pensé [je pensais] au fromage et au saucisson c'est pourquoi je n'ai pas entendu votre compliment. Répétez-le encore une fois, s'il vous plaît.
- Avec plaisir ! J'ai dit de ta part que c'est pourquoi que...car tu n'aimes pas les desserts, les gâteaux, c'est pourquoi tu es mince. [Avec plaisir ! J'ai dit à ta place que tu es mince parce que tu n'aimes pas les gâteaux, les desserts.]
- Merci beaucoup de votre compliment. Répétez-le-moi plus souvent.
- Comme tu [le] sais, je suis très galant c'est pourquoi je parle, je dis, je fais, je fais des compliments très souvent, à toutes les femmes.
- Oh là là, vous êtes [un] dragueur.
- Euh pourquoi pas ? C'est normal en France.
- Quel gâteau...Quel cadeau !...Sigmund Freud...
- Quel cadeau tu as acheté pour notre collègue ?
- Je lui ai acheté deux livres. Je lui ai acheté des livres.
- Combien tu en as achetés ? Combien tu lui en as achetés ?
- Je lui en ai achetés deux mais j'ai aussi acheté deux livres pour moi. Profiter de.
- Pourquoi tu ne lui en as achetés que deux ?
- D'abord premièrement j'ai pensé lui en acheter un...
- D'abord j'ai pensé à lui en acheter un, hum...
- ..mais j'ai rencontré deux livres qui étaient très intéressants aussi et je n'ai pas pu en choisir un, c'est pourquoi j'ai acheté tous les deux. [Tout d'abord j’ai pensé ne lui en acheter qu'un mais j'en ai trouvé un deuxième très intéressant et comme je n'arrivais pas à choisir, je les ai achetés tous les deux.]
- Pendant que nous t'attendions, tu en as profité pour acheter des livres.
- Non, ce n'est pas vrai. Pendant tout le temps j'ai essayé de choisir entre deux livres pour cadeau et deux livres que j'ai achetés pour moi-même, je les ai pris en un moment, en un instant, et je n'ai pas dû les choisir et penser. [Non, ce n'est pas vrai. J'ai passé du temps à choisir les livres pour le cadeau de Serge, mais j’ai choisi les miens rapidement, sans vraiment réfléchir / sans hésiter.]
- J'ai entendu dire qu'un des livres que tu as acheté est très intéressant et cher, extraordinaire, original.
- Et très cher ?
- Probablement tu partageras avec nous, tu vas partager...
- C'est vrai, un de ces livres est très original et c'est pourquoi je l'ai acheté sans hésiter, sans hésitation.
- Combien ça coûte ? [/ Combien il coûte ? / Combien il t’a coûté ?]
- Ça coûte euh...cher ? Non très cher, trop cher. Ce livre n'est pas cher mais « c'est s'appelle » [son titre est] très original I: extraordinaire, extravagant.
- Okay.
- Et j'en ai été choquée, c'est pourquoi j'ai décidé de l'acheter.
- Extravagant, c'est-à-dire que c'est un livre pornographique ?
- Non, mais...
- C'est un livre porno ?
- Non mais très extraordinaire.
- À quoi ou à qui ce livre est consacré ? Sacré, Sacré-Cœur.
- À quoi ou à qui ce livre extraordinaire est consacré ?
- Je ne sais pas exactement. Je ne connais pas le mot. Mieux, je vous le montrerai . [Le mieux, c'est que je vous le montre]
- Là, là !!
- Ça s'appelle « excrément » Anna, excrément c'est partout, excrément. Ou caca.
- Je vous le montrerai car ce sera plus facile pour moi.
- Est-ce que tu ne connais pas le mot qui s'appelle « excrément » ou « caca ». дерьмо, Scheiße, Scheiße. La merde.
- Excrément, caca, merde, etc.
- Non. Je suis une personne bien éduquée, bien élevée, sage comme une image, c'est pourquoi je ne peux pas dire, je ne peux pas utiliser les mots vulgaires comme « caca » ou « soutien-gorge ».
- Mais c'est normal, c'est la vie.
- Les mots vulgaires que vous venez de prononcer. Énumérer. Que vous venez de prononcer, d'utiliser, d'énumérer, de dire, etc.
- Est-ce que tu es sûre que c'est le meilleur cadeau pour un anniversaire ?
- Mais ce n'est pas le cadeau. Ce livre, je l'ai acheté pour moi-même [pour moi].
- Ah ! Je l'ai acheté pour moi-même. Ah, okay.
- Ce livre, je l'ai acheté pour moi-même, pour le montrer à mes amis, à mes collègues, à tous [à tout le monde].
- Je crois que c'est un bon cadeau pour Michael qui a abandonné nos cours de français, qui a arrêté d'apprendre le français.
- Est-ce que c'est une allusion ? C'est une allusion ?
- Pas du tout, ce n'est pas une allusion. Je dirais que c'est un livre un peu politique.
- C'est une allusion politique et sociale. Un peu.
- Qui tu nommes, qui tu appelles « excrément » ?
- On va lire ce livre de la première à la dernière page pour le comprendre.
- Bravo Anna. Chapeau, bravo !
- Il y a une vingtaine de pages dans ce livre et tu veux dire que tu l'as déjà lu de la première à la dernière page ? Probablement c'est une raison pourquoi tu étais en retard. [C'est probablement la raison pour laquelle tu étais en retard.]
- Pas du tout. J'avais [J'ai eu] le temps pour lire ce livre dans le magasin pendant que la vendeuse était en train d'emballer le cadeau pour Serge, dans la librairie.
- Pas du tout. J'ai eu le temps de (la chance de, le temps de, la possibilité de) lire ce livre dans la librairie pendant que la vendeuse était en train d'emballer le cadeau pour Serge.
- Un emballage. Plage, image, cage.
- Ce n'est pas sage...C'est bête d'acheter un livre très gros et cher qu'on peut lire pendant que la vendeuse est en train d'emballer le cadeau. Paquet cadeau.
- Pendant que la vendeuse fait / est en train de faire le paquet cadeau.
- Tu as raison bien sûr, mais je n'ai pas pensé à moi-même [mais je n'ai pas pensé qu'à moi], j'ai pensé à mes amis et à mes collègues aussi, c'est pourquoi je l'ai acheté pour le leur faire voir, pour les faire rire. Pour le leur montrer et les faire rire.
- J'ai décidé d'acheter ce livre parce que j'ai pensé à mes amis et mes collègues pour le leur montrer et les faire rire.
- Tomber, faire tomber.
- Non, toi, comme toutes les femmes, tu aimes dépenser tout l'argent et jeter l'argent par les fenêtres.
- J'en ai honte, hourra. Toutes les femmes aiment dépenser et jeter l'argent par les fenêtres surtout pour acheter des vêtements, des chaussures, des bijoux et [des] accessoires. C'est un scandale. Tu es encore arrivée dans une nouvelle robe, avec des nouvelles lunettes...
- Oui, et j'en ai honte.
- Pendant que Michael n'est pas avec nous et [qu']il est resté chez vous nu parce qu'il n'a rien à mettre.
- À porter, à mettre, à acheter, pourquoi pas.
- J'en ai honte aussi.
- Un patron, un cadre.
- Mais je suis un cadre, c'est pourquoi je dois toujours porter la tenue, être toujours élégante.
- Il y a beaucoup d'explications.
- Et je dois me mettre sur mon trente et un.
- C'est pourquoi je porte une nouvelle robe, des nouvelles lunettes noires, de soleil, et un pull à col roulé, à manches longues, un collant et des escarpins à hauts talons.
- Et comme accessoires ? Des bijoux.
- Je porte des boucles d'oreille, une alliance, une bague.
- Dieu merci, je ne suis pas un cadre et je peux porter n'importe quoi. Je peux être mal repassé, troué, déchiré, froissé, mal ciré. [Je peux porter des vêtements mal repassés, troués, déchirés, froissés et des chaussures mal cirées]. Figures de cire.
- Dieu merci, je ne suis pas une femme et je ne dois pas porter de dentelle, de soie, [de] culotte et [de] soutien-gorge, et des bas, etc.
- Quelle taille faites-vous Anna aujourd'hui ?
- C'est une question délicate. Je ne sais pas exactement, ça dépend de [la] marque. C'est pourquoi je ne peux pas dire exactement du combien je fais, quelle taille et quelle pointure je fais.
- Ilya, vous faites quelle taille et quelle pointure ?
- Je fais du quarante-deux pour les vêtements ? non Ah pardon, pour les chaussures, pour les chaussures mais je suis en train de mincir, maigrir, je ne sais pas quelle taille je fais maintenant.
- La taille au-dessus, la taille en dessous.
- Si vous êtes BCBG vous achetez vos vêtements en Russie parce que ça coûte deux fois plus cher.
- Ça dépend des marques.
- Tu n'as pas raison. Tu as tort. Les soldes. En français, c'est différent. Les soldes это сезонная распродажа. Il y en a deux par an. « Deux soldes », deux fois par an : en été et après Noël.
- Les soldes. Être soldé. Les soldes. Solder.
- Et vous avez une loi spéciale qui réglemente les soldes. Les soldes commencent toujours dans tous les magasins le même jour pour protéger la concurrence. Et il y a trois étapes. La démarque. La première démarque, la deuxième démarque et la troisième démarque. Il y en a trois.
- Après Noël: les soldes d'hiver et en juillet: les soldes d'été. Deux fois, c'est tout. Pour protéger la concurrence. Vous ne pouvez pas faire les soldes quand vous voulez, parce que les autres magasins en souffriront [en souffriraient].
- Une promotion. Une offre spéciale. Une réduction.
- Tu as tort. C'est très intéressant d'acheter des vêtements en France pendant les soldes.
- Beaucoup de Russes achètent des billets d'avion pour visiter la France ou l'Italie pendant cette période.
- Peut-être, peut-être. Mais je ne suis pas une victime de la mode et de la consommation.
- À bas la société de consommation ! Vive « Liberté, égalité, fraternité ». Hourra !

----------1h06'40''----------

En, ne, de. Profiter de, souffrir de, etc.
Conjuguez :

J'en ai besoin
Tu en as besoin
Il en a besoin
Nous en avons besoin
Vous en avez besoin. Ce n'est pas mortel.
Ils en ont besoin

J'en suis sûr
Tu en es sûr
Il en est sûr
Nous en sommes sûrs
Vous en êtes sûrs
Ils en sont sûrs

Passé composé
J'en ai profité
Tu en as profité
Il en a profité
Nous en avons profité
Vous en avez profité
Ils en ont profité

Je lui en ai parlé
Tu lui en as parlé
Il lui en a parlé
Nous lui en avons parlé
Vous lui en avez parlé
Ils lui en ont parlé

Je ne m'en sers pas
Tu ne t'en sers pas
Il ne s'en sert pas
Nous ne nous en servons pas
Vous ne vous en servez pas
Ils ne s'en servent pas

Futur simple
Je m'en occuperai
Tu t'en occuperas
Il s'en occupera
Nous nous en occuperons
Vous vous en occuperez
Ils s'en occuperont

Passé composé. Je ne me suis pas rasé
Je m'en suis approché
Tu t'en es approché
Il s'en est approché
Nous nous en sommes approchés
Vous vous en êtes approchés
Ils s'en sont approchés

Je m'en suis passé, je ne m'en suis pas passé
Tu ne t'en es pas passé
Il ne s'en est pas passé
Nous ne nous en sommes pas passés
Vous ne vous en êtes pas passés
Ils ne s'en sont pas passés

Je ne me suis même pas souvenu...Je ne m’en suis [même pas souvenu]. Se souvenir de.
--------------

- Se souvenir. [S'en aller]
- Au revoir, je m'en vais. Va-t'en !
- Allez-vous-en !
- J'en ai assez, j'en ai marre, je n'en peux plus.
- Je m'en fiche, je m'en fous.
- Ne t'en fais pas, ne vous en faites pas.
- En vouloir à quelqu'un de quelque chose.
- Je t'en veux de...
- C'est tout.

В работе над транскриптом принимали участие


Транскрипт диалога: Arnaud (Paris)
Правка, дополнения: Татьяна Полякова (Волгоград)

Конспект 132-го урока

Comments