Урок 128



Диалог урока
- Okay. Alors Michael, on y va ?
- On y va...
- Oui, toujours en français, Michael. Oui, on y va. Nous commençons ?
- Nous commençons.
- À bas « empezar ». À bas Sarkozy. On y va. Comment ça va aujourd'hui ?
- Ça va pas mal. Ça va pas mal, pas mal, aujourd'hui.
- Ilya, on y va ?
- On y va.
- Comment ça va aujourd'hui ?
- Ça va bien.
- Ça va très bien aujourd'hui.
- Oui.
- Michael, vous vous êtes reposé pendant deux semaines ?
- Non.
- Oui, bien sûr !
- Non, comme toujours non. Heureusement, je suis resté en vie...
- Vous vous êtes reposé pendant deux semaines ?
- Je me suis reposé pendant ces deux semaines, pendant les quinze jours, parce que premièrement nous n'avons pas eu de cours de français et deuxièmement nous avons célébré, nous avons fêté Pâques.
- Comment vous avez célébré Pâques ? Vous êtes allé à l'église ?
- Ma femme oui, ma femme est allée à l'église.
- La nuit ?
- Non, le matin...le soir.
- Ma femme est allée à l'église le soir et après toute ma famille a mangé, a commencé à manger des gâteaux, des œufs, nous avons bu...non...nous avons bu du vin.
- Nous avons mangé des gâteaux, des œufs, mais nous n'avons pas bu de vin.
- Pourquoi ?
- Parce que c'est du (c’est le) sang de Jésus.
- Comme beaucoup de Français, je ne me permets pas de boire du vin (je m’abstiens de boire du vin), de l'alcool, parce que ça fait grossir. Je préfère fumer du cannabis.
- C'est un scandale !
- Plaisir ! C'est un plaisir pour moi.
- C'est un scandale. Je suis indigné. Je suis surpris, je suis étonné, je suis choqué.

- Je parle de politique. J'en parle.
- Je suis surpris. J'en suis surpris.
- Je suis étonné. J'en suis étonné.
- Je suis indigné. J'en suis indigné.
- Je suis choqué. J'en suis choqué.

- C'est ça Michael ? C'est ça.
- Ilya, comment ça va aujourd'hui ?
- Ça va bien.
- Est-ce que vous vous êtes reposé pendant deux semaines, comme lui ?
- Reposé pendant deux semaines, pourquoi ?
- Parce que premièrement nous n'avons pas eu de cours de français et deuxièmement Michael a célébré Pâques.
- Je me suis très bien reposé pendant deux semaines, quinze jours, parce que premièrement j'ai passé une semaine, huit jours à l'hôpital où j'ai essayé de me reposer de tous et de tout, mais où j'ai dû travailler avec l'ordinateur. Deuxièmement, nous n'avons pas eu de cours de français, c'est pourquoi j'ai tout oublié et troisièmement, je n'ai pas célébré Pâques...
- ...parce que je ne suis pas Russe. C'est un scandale. J'en suis surpris(e), j'en suis étonné(e), j'en suis choqué(e).
- Pourquoi je dois dire ça ?
- Je ne suis pas très Russe, c'est vrai, je ne célèbre pas Pâques et j'en suis fier.
- Michael, est-ce que vous avez voté...
- I: Je ne suis pas fier de ça.
- « De ça » c'est banal et « J'en suis fier » c'est Voltaire et Molière. M : Et Volière.
- Michael, est-ce que vous avez voté dimanche dernier aux élections présidentielles ?
- Oui, bien sûr. Bien sûr que oui, mon général.
- J'ai voté aux élections présidentielles. Bureaucratie, démocratie, aristocratie, péripétie.
- Vous avez voté pour qui ?
- Grâce à moi...
- « À cause de » c'est négatif, « grâce à » c'est positif.
- Nous avons un autre sujet aujourd'hui...
- J'ai voté aux élections présidentielles et grâce à moi, grâce à mon vote, grâce à ma voix, vox, vox en latin, l'opposant de Nicolas Sarkozy a gagné.
- Gagné ?
- Michael, vous avez voté (pour) le parti socialiste ?
- Oui, bien sûr que oui.
- Michael, mais vous étiez raciste, nationaliste et xénophobe ?
- Oui, bien sûr que oui.
- Comment vous avez (Comment avez-vous pu) voter pour le parti socialiste ? Le parti socialiste est pour l'immigration, contre les frontières.
- Les Français disent « bonnet blanc et blanc bonnet ».
- Michel, vous êtes menteur, vous êtes trompeur, vous êtes tricheur. I: C’est un scandale ! C'est un mensonge, c'est une tricherie, c'est une tromperie.
- À vrai dire, j'ai voté pour Marine Le Pen et le Front National, parce que je suis raciste, nationaliste et M: exorciste, xénophobe.
- J'en suis fier.
- Grâce à moi, grâce à ma voix, grâce à mon vote, et un peu moins de 20% des Français, des votes, Marine Le Pen, ma candidate a gagné...(/ Grâce à ma voix et aux voix d’un peu moins de 20% des Français, MLP, ma candidate, a gagné.)
- Elle n'a pas gagné. Elle a pris, elle a eu la troisième place.
- La troisième place. C'est un scandale, Michael.
- C'est héroïque...
- ...Non, Michael est raciste et xénophobe.
- Quelle horreur ! J'en suis hont(eux)...J'en ai honte.
- Ilya, vous avez voté dimanche dernier ?
- Bien sûr que oui. Contrairement à Michael, j'ai voté Nicolas Sarkozy parce que je ne suis pas prolétaire, je suis BCBG. Tous les prolétaires ont voté Marine Le Pen, et nous les bourgeois nous préférons Nicolas Sarkozy parce qu'il protège..., parce qu'il a les oreilles grandes, le nez grand et il protège les riches (parce qu'il a de grandes oreilles, un grand nez et qu'il protège les riches).
C'est un compliment. Merci beaucoup de votre compliment.
- Anna, comment ça va aujourd'hui ?
- Je suis d'accord avec Michael.
- Merci, ça (ne) va pas très bien, mais maintenant quand (maintenant que) j'ai reçu ce compliment agréable, ça va mieux.
- Vous avez voté dimanche dernier ? Bien sûr que oui.
- Non.
- Bien sûr que oui.
- J'ai voté comme 80% des Français, parce que c'est notre devoir civil (devoir civique).
- Vous avez voté pour qui ?
- Marine Le Pen !
- J'en ai honte !
- Contrairement aux racistes et (aux) BCBG affreux et épouvantables...C'est la même chose.
- Contrairement aux racistes, xénophobes et bourgeois, affreux et épouvantables, j'ai voté socialiste. [J’ai voté socialiste / J’ai voté pour les socialistes]
- Parce que les riches doivent partager...
- Michael, qu'est-ce que vous avez fait ?
- Qui ? La caméra ?
- Le programme nouveau...(le nouveau programme)
- Ah, c'est un nouveau programme ?
- ...ne fonctionne pas, I: ne marche pas, bien. It's disconnected.
- Oh, on voit le tableau. Le programme n'est pas stable.
- Le programme ne fonctionne pas stablement (correctement)
- Les riches doivent partager.
- Le programme, le logiciel.
- Je ne suis pas sage comme une image, je suis bête comme mes pieds.
- Les riches doivent partager avec nous les prolétaires qui votent (qui votons) Marine Le Pen et grâce à ça nous allons les faire payer.
- Ils doivent partager, nous allons les faire payer. Ça fait grossir. Faire + infinitif.
- Mais ça fait grossir notre appétit (Mais ça aiguise notre appétit)...
- Oh bien sûr.
- Est-ce que Ilya, vous voterez au deuxième tour ?
- Oui bien sûr, je voterai au deuxième tour le six mai pour arrêter les prolétaires, les racistes et les xénophobes, et les socialistes.
- Michael, qu'est-ce que vous ferez le six mai ?
- Le six mai, j'irai voter pour Marine Le Pen !
- Ce n'est pas possible, parce qu'il y a deux candidats au deuxième tour...Mais bien sûr, pourquoi il y a deux tours ? Au premier tour, il y avait dix candidats et au second il y en a deux.
- ♫ ♪ ♫ ♪. Qu'est-ce que c'est ?
- Je ne sais pas encore pour qui je voterai le six mai.
- Mais tous les Français pensent que Sarkozy perdra les élections.

-----------34'18''--------

- Voter, je voterai. Finir, je finirai. Perdre, je perdrai. Aller, j'irai. Courir, je courrai. Mourir, je mourrai. Aller, j’irai. Avoir, j'aurai. Être, je serai. Faire, je ferai. Tenir, je tiendrai. Venir, je viendrai.
- Il faudra, il pleuvra, je voudrai, je pourrai, je devrai, j'irai, j'aurai, je saurai, je verrai, j'enverrai.

--------- 37'40'': Vocabulaire Progressif du Français p70 ---------

- La mode, ça va ?
- Les vêtements. Ça va. Et la politique, ça ne va pas.
- La mode, le mode. Le mode de vie, le mode d'emploi.
- C'est le chat, le chat !
- Le chat ?
- Oui, mais il fait du bruit.
- Un livre, une livre, une livre sterling, et une livre de tomates.
- Un vase. La vase.
- Le voile cache le visage. C'est le voile islamique. Le voile intégral. Le voile intégral est interdit en France officiellement mais ça ne marche pas. La loi existe mais la loi ne marche pas. C'est pourquoi 20% des Français ont voté Marine Le Pen, parce qu'il y a beaucoup de problèmes: Crise économique, immigration, etc. Le voile islamique c'est le hijab et il y a le voile intégral, qui est interdit en France. La voile...
- Michael, qu'est-ce que c'est ?
- Les voisins ?!? Anna, vous aimez les voisins ? J'adore !
- Je n'ai pas de sentiments spéciaux.

- Le pantalon.
- La jupe. La jupe droite. La jupe plissée.
- La robe, la robe sans manches, la robe à manches longues, la robe à manches courtes.
- Les hommes et les femmes sont différents. Égalité, fraternité et liberté. Unisexe.
- La blouse. Le chemisier. La chemise. Le costume. Le tailleur. L'ensemble.
- Le pull-over, le pull. Le pull en V. Le pull ras du cou. Le pull à col roulé.
- Le tee-shirt. Le jean. Le costume. Le polo, Lacoste. Les BCBG portent des polos. Le polo à manches courtes, à manches longues.
- Ilya, vous avez un polo Lacoste ?
- Non.
- Ah, c'est un scandale !
- La veste.
- Je n'en ai pas.
- La veste. La chemise. Le gilet. L'imperméable.
- Manger, mangeable. Perméable, imperméable. Insupportable.
- Le manteau. I: Redingote. L’imperméable. L'anorak. Le blouson. Le survêtement. Le maillot de bain. La chemise de nuit. Le pyjama. Le peignoir.
- Le short, le bermuda.
- Le caleçon. La salopette. Une combinaison. La salopette pour les femmes enceintes ou le bricolage.
- Bricoler. Réparer la voiture, construire quelque chose, tricoter...Après la deuxième Guerre Mondiale, le pays était très pauvre et les gens n'avaient pas d'argent et de fric, et on devait économiser et bricoler, comme à l'époque soviétique.
- La salopette, c'est pour les bricoleurs, pour le bricolage et les bricoleurs.
- Et chaque homme doit être bricoleur. Michael, vous êtes bricoleur ?
- Je suis « bricoliste », je ne suis pas bricoleur. Le tableau.
- Contrairement à mes voisins, (à vrai dire) je suis un vrai bricoleur.
- Qu'est-ce que vous pouvez (/savez) faire ?
- À vrai dire, je peux tout faire à la maison. Réparer la voiture...
- Réparer la voiture, bien sûr je peux. Je ne sais pas mais je peux réparer la voiture.
- Réparer les toilettes, comme tous les programmeurs, I :Pourquoi pas ?
- Je ne vois rien de difficile. Tout est facile pour moi parce que je suis un mari en or.
- C'est vrai, Anna ?
- Bien sûr. J'ai beaucoup de chance d'avoir un mari en or. Il est bricoleur. Il sait tout faire, il a même mis le tableau au mur, derrière moi. Devant moi, derrière moi.
- Je suis fière de ça, j'en suis fière. Je suis fière de lui.
- Ilya, est-ce que vous êtes bricoleur ?
- Bien sûr que oui. Comme tous les hommes russes, je suis bricoleur. J'adore le bricolage. Ma femme a beaucoup de courage, de chance avec moi, beaucoup de courage, peut-être (que) c'est vrai aussi, parce que je suis un mari en or comme Michael. Vous êtes contre, Michael ?
- Michael préfère les personnes nues. C'est un scandale. J'en suis choquée.
- Je n'en suis pas choqué du tout.
- Nous, les hommes russes, nous préférons les femmes nues.
- En hiver, ce n'est pas possible. Vous travaillez où Michael, dans un bordel ?
- Je dois mentir, tromper et tricher parce que je suis pourri. Pistonné, pourri, corrompu.
- J'en suis fier. Je suis fier de lui. De moi, de toi, de lui.
- Excusez-moi.
- Michael, ayez honte !

------------1h13’40’’: ------------------
Cours Pratique de Grammaire Française (Popova & Kazakova, 12ème Ed) p.67

- Je suis sûr de son amitié. Je suis sûr de ce que je dis. J'en suis sûr.
- Il en parle. Il n'en parle pas. En a-t-il parlé ?
- Je m'en occupe. Il ne leur en a pas parlé. Vous en servez-vous ?
- Parler à quelqu'un, de quelque chose.
- Profiter de, se servir de. S'approcher de, s'occuper de, se moquer de, s'inquiéter de, se passer de, orner, couvrir, remplir, entourer.
- Avoir besoin, peur, honte, avoir envie de...
- Être.

-------------1h18'-----------

- Je ne te donnerai pas ma bicyclette. Je peux en avoir besoin.
- Son cabinet de travail est plein de tableaux. Tous les murs en sont couverts.
- En partant, elle lui laissa son chien en lui demandant de s'en occuper.
- J'ai un appareil photographique mais je ne m'en suis jamais servi.
- Il ne pouvait pas arriver à temps. Vous en êtes peut-être surpris, mais moi j'en étais sûr.
- Ilya a cassé la chaise !

----------1h27'35''----------

- Il est satisfait de ce résultat. Il en est satisfait.
- Je ne suis pas responsable de ses actes. Je n'en suis pas responsable.
- Nous avons été fiers de cet honneur. Nous en avons été fiers.
- Elle n'a pas peur des difficultés. Elle n'en a pas peur.
- Je lui parlerai de ta proposition. Je lui en parlerai.
- Il ne m'a pas parlé de ses succès. Il ne m'en a pas parlé.
- Elle s'approcha de la fenêtre. Elle s'en approcha.
- C'est toi qui t'occuperas de cela. C'est toi qui t'en occuperas.
- Je ne me sers pas de cet instrument. Je ne m'en sers pas. Se servir de quelque chose.
- Je me suis approché de leur banc. Je m’en suis approché.
- Nous nous sommes passés de leur aide. Nous nous en sommes passés.
- Je ne me suis pas servi de ce verre. Je ne m’en suis pas servi.
- Vous ne devez pas vous étonner de leur refus. Vous ne devez pas vous en étonner.
- Tu peux très bien te passer de cette visite. Tu peux très bien t’en passer.

----------------------------

- Au revoir

В работе над транскриптом принимали участие


Транскрипт диалога: Arnaud (Paris)
Правка, дополнения: Татьяна Полякова (Волгоград)

Конспект 128-го урока

Comments