Урок 124



Диалог урока
- Merci beaucoup. C'est un pot-de-vin.
- Alors Ilya, on y va ?
- On y va.
- Nous commençons, Anna ?
- Nous commençons.
- Comment ça va Ilya, aujourd'hui ?
- Ça va pas mal.
- Est-ce que vous êtes en forme aujourd'hui ?
- Je pense que oui. Finalement je suis en forme aujourd'hui parce que je n'ai pas sommeil, parce que j'ai bien dormi, toute la nuit, contrairement à la dernière fois, contrairement à l'autre fois.
- Anna, comment ça va aujourd'hui ?
- Ça va bien merci. Je n'ai pas sommeil. J'ai bu mon café du matin, mon café au lait, j'ai eu (pris) deux petits déjeuners.
- Oh, vous êtes gourmande !
- Une fois chez moi et la deuxième fois au bureau, parce que je suis gourmande.
- Ilya est gourmet. Gourmet, gourmand, gourmande.
- Est-ce que Ilya, vous êtes gourmand ou gourmet ?
- Maintenant je suis gourmet parce que je dois compter toutes les calories, et c'est très efficace.
- Efficace ? Oui. C'est triste, non ?
- Oui, mais efficace.
- C'est triste mais efficace. Est-ce que vous suivez le carême ?
- Non. Comme vous (le) savez, je ne suis...
- Aujourd'hui je suis gourmet, je ne suis pas gourmand parce que je suis très malade. Je dois compter toutes les calories.
- Mais avant j'étais gourmand comme Anna et je mangeais beaucoup de repas, beaucoup de nourriture.
- Avant раньше, il y a beaucoup de synonymes. Avant-hier. Avant, autrefois, dans le passé.
- (Avant) j'étais gourmand et je mangeais beaucoup, comme Anna.
- Anna, est-ce que vous respectez, est-ce que vous suivez le Carême ?
- J'essaye de suivre le carême mais cette année ma famille ne voulait pas, n'a pas voulu suivre le carême avec moi, c'est pourquoi c'est plus difficile pour moi. Je suis (la) seule qui essaye de suivre le carême et quelquefois, parfois, de temps en temps, je peux prendre un peu de lait ou quelques produits de lait (produits laitiers) qui sont interdits / défendus pendant le carême.
- Est-ce que Anna, vous avez honte de ça ?
- Bien sûr, j'ai honte de ça.
- Je souffre de ça, j'ai honte de ça, j'ai honte de moi.
- Ilya, est-ce que vous suivez le carême ?
- Non, je ne suis pas le carême.
- Pourquoi ?
- Je n'ai jamais suivi le carême.
- Est-ce que vous avez honte de ça ?
- Non, je n'ai pas honte de ça.
- Est-ce que vous (en) souffrez ?
- Non, je ne souffre pas de ça.
- J'ai honte de, je souffre de...
- Je me moque de ça.
- Je ne souffre pas de ça, je me moque de ça, j'ai honte de ça. J'ai peur, j'ai besoin, etc...
- Anna, où est Michael ?
- Michael n'a pas pu assister à notre cours parce qu'il a un travail très important pour demain.
- Anna, qu'est-ce qui se passe, pourquoi Michael n'est pas là ? C'est un scandale. Je suis étonné de ça, je suis indigné de ça, je suis surpris de ça, je suis choqué de ça, je suis confus de ça. Je suis insatisfait de ça.
- Alors, vous êtes responsable de Michael. Vous êtes responsable de lui dans notre groupe.
- Non, je ne suis pas surprise de ça, je ne suis pas confuse, je ne suis pas insatisfaite parce que je ne suis pas responsable de Michael, je suis responsable de moi-même.
- Contrairement (Au contraire) Michael est responsable de moi et il a fait tout ce qu'il faut pour que j'assiste à notre cours.
- Bravo Michael ! Chapeau, bravo. Chapeau bas !
- Malheureusement, il n'a pas pu assister à notre cours parce qu'il a beaucoup de travail pour demain, quand (car) son groupe, son équipe révise la sortie...parce que son équipe aura (prépare / supervise) la sortie de leur produit (logiciel) qui est très important. Logiciel.
- La sortie de leur nouveau logiciel, et c'est très important.
- Non ce n'est pas vrai. Je viens de le voir. Il manque notre cours parce qu'il est paresseux, indiscipliné, pas appliqué, mal organisé, pas assidu et bête comme ses pieds. Il n'est pas sage comme une image.
- Ilya, vous nous mentez. Vous êtes un menteur, c'est un mensonge. Michael est très appliqué et travailleur.
- Non, il manque notre cours parce qu'il est tricheur, menteur. Il nous ment et il triche.
- C'est un mensonge et une tricherie.
- Ilya, vous avez une imagination très riche. Michael n'a jamais été menteur ou tricheur. Il ne triche jamais, il ne ment jamais, il ne (nous) trompe jamais. 100%
- Il est honnête.
- Vous êtes sûre ?
- Il est honnête à 100%.
- C'est un scandale, c'est une catastrophe.
- La raison du plus fort est toujours la meilleure. C'est la première phrase.
- Est-ce que Anna, vous avez fait l'horoscope ?
- Non malheureusement, je n'ai pas préparé l'exercice. Je ne l'ai pas préparé.
- Pourquoi ?
- Parce que j'espérais que je peux le préparer ce matin au bureau. (Parce que j’espérais / je pensais pouvoir le préparer ce matin au bureau).
- Oh là là, quelle histoire intéressante : J'espérais que je pourrais préparer (j'espérais pouvoir préparer) l'horoscope ce matin au bureau mais quand je suis arrivée ici, j'ai découvert que j'avais beaucoup de travail, beaucoup de messages électroniques, beaucoup de courrier électronique, beaucoup de lettres électroniques, très important, beaucoup de courrier (auquel) j'ai dû répondre. J'ai dû répondre à ces lettres électroniques.
- La poste, le courrier.
- Ilya, est-ce que vous avez écrit l'horoscope ?
- Je suis en train de penser comment répondre (je suis en train de réfléchir à la réponse).
- Tu dois dire la pure vérité, à 100%. In vino veritas.
- D'accord, je ne tricherai pas, je ne mentirai pas, je ne (vous) tromperai pas. Je dirai la vérité. Tu diras la vérité.
- D'accord, je répondrai honnêtement. J'ai fait notre devoir en partie, c'est-à-dire je tiens mon devoir dans la tête (j'ai fait mon devoir de tête) et c'est un progrès pour moi.
- Anna, on n’écoutera pas la chanson, on attendra Michael ?
- Je pense que oui. Si c'est possible, je pense que ce sera mieux si nous attendons Michael, si nous l'attendons.[Je pense que ce serait mieux d'attendre Michael. / Je pense que c'est mieux si nous attendons Michael.]
- On y va. Vas-y, allons-y, allez-y.
- Anna, est-ce que vous avez votre livre ?
- Oui, je l'ai.
- Ilya, je peux vous donner la copie. 122.
- J'ai honte de, je souffre de, je me moque de, j'ai peur de, j'ai besoin de, je profite de...
- Entrer à, sortir de, réussir à, échouer à, un succès, une réussite, un échec.
- Essayer de, un essai. Je vais essayer d'arriver à l'heure. Réussir à : réussis, réussis, réussit, réussissons, réussissez, réussissent. Une réussite, un succès. J'ai réussi à arriver à l'heure. Échouer à. Échouer à un examen. Un échec. L'opération publicitaire a échoué.
- Oй, des insectes !

---------43'40': Panorama p122'--------

- L'éducation. Le problème et le système.
- Je suis un homme positif.
- Il est sexiste ! Je suis une personne... !
- Je suis une personne positive et optimiste. Je suis toujours content de tous et de tout. Mais malheureusement, le système éducatif en France et en Russie est (sont) très différent(s) et c'est un grand problème pour nous tous.
- Car mon fils va à l'école, fait ses études à l'école, ce sujet m'intéresse beaucoup. Parce qu'heureusement pour les Français, leur éducation est publique, gratuite, laïque, obligatoire jusqu'à 16 ans.
- J'ai aussi des enfants, deux enfants qui vont à l'école, c'est pourquoi ce domaine est intéressant pour moi (ce sujet m’intéresse), mais malheureusement pour nous, l'éducation en Russie n'est pas obligatoire aujourd'hui et c'est public, gratuit et laïque seulement sur le papier, dans notre constitution. La loi c’est la loi, dura lex sed lex.
- Je ne suis pas d'accord.
- Je ne suis pas d'accord. À mon avis, l'éducation dans notre pays est la meilleure du monde, surtout notre éducation secondaire est très forte (...surtout notre éducation secondaire qui est de très grande qualité).
- Je l'aime, je l'adore et je la respecte beaucoup, parce que je suis BCBG, non !
- Anna dit ça parce que son fils va à l'école (dans une école) spécialisée en mathématiques et en physique qui est très élitiste.
- Bien sûr, son fils va à l'école élitiste (dans une école élitiste)...
- Ça n'a rien à voir avec l'école de mon fils.
- C'est une école élitiste où tous les professeurs sont professionnels, compétents, et honnêtes.
- C'est une école élitiste pour les enfants de BCBG.
- Non ! Ce n'est pas vrai.
- Pour les enfants de BCBG ! Tous les professeurs sont …
- C'est très difficile d'entrer dans cette école parce qu'on doit passer un examen très difficile.
- Un examen ?
- Un examen.
- Un concours (x2)
- Un concours, et on doit avoir beaucoup d'intelligence pour entrer dans cette école.
- C'est élitiste parce qu'il y a d'autres enfants. Tous les professeurs sont compétents, professionnels, ils ne sont pas corrompus et pourris.
- Un quartier pourri, les fonctionnaires pourris, les policiers pourris en Russie, les flics, les fonctionnaires.
- Pourri, corrompu. Corrompre. Un pot-de-vin, donner un pot-de-vin. C’est une voiture corrompue. C’est une poubelle.
- En revanche...
- Ce n'est pas son cas.
- En revanche, en Russie et en France, il y a beaucoup d’écoles, il y a plusieurs écoles qui sont privées et c'est pourquoi elles sont très chères et c'est pourquoi seulement (seuls) les enfants des familles riches, BCBG, peuvent aller à (dans) ces écoles.
- Seulement 13% des élèves français vont à l'école privée parce que ça coûte très cher : 2000 euros par an.
- Et en Russie ?
- L'éducation dans notre école supérieure coûte comme ça. (Les études supérieures coûtent le même prix / coûtent pareil.)
- Non, ça coûte plus cher. Ça dépend des facultés. En Russie, ça dépend des facultés. Ça coûte 120000 roubles, j'ai oublié, le semestre ou l'an (l'année). À la faculté de droit, c'est encore plus cher. À la faculté des lettres, c'est 120000 roubles.
- C'est pour les élites, c'est élitiste.
- Quand l'enfant a 2 ans, il entre à l'école maternelle où il reste pendant 4 ans, jusqu'à 6 ans.
- À l'école maternelle, les enfants ont une maîtresse / une institutrice / une instit. Là-bas, ils chantent, dessinent, dansent, jouent, courent, sautent et communiquent entre eux.
- L'école maternelle n'est pas obligatoire mais tous les enfants français vont là-bas (y vont) pour devenir de vrais membres de la société démocratique française.
- Bravo, c'est la socialisation.
- Pendant que (Alors que) toutes les mamans russes préfèrent garder leurs enfants à la maison parce qu'elles ont peur des virus, des maladies qui circulent dans (par) les fenêtres ouvertes. Vasistas
- Ilya, vous n'avez pas raison, vous avez tort. Raisin.
- Ilya, vous avez tort. Les mamans russes voudraient mettre, inscrire, mettre c’est universel...Toutes les mamans russes, beaucoup de mamans russes voudraient inscrire leurs enfants à l'école maternelle, mais c'est très difficile parce qu'il y a beaucoup d'enfants et peu de places. Il y a moins de places que d'enfants.
- Malheureusement dans notre ville, il manque d'écoles maternelles, il manque de places. Bien sûr.
- Il manque, il reste. Il manque quelque chose à quelqu’un. Il manque du / de café, il me manque du café.
- Quand ils ont 6 ans, les enfants sortent de l'école maternelle et entrent à l'école primaire où ils restent pendant 5 ans avec l'institutrice ou l'instituteur.
- Ils apprennent à lire, à écrire et à compter. Apprendre.
- Bref, ils ne font rien contrairement à nos enfants qui doivent apprendre à lire, à écrire et à compter et à parler anglais dans le ventre de leurs mamans.
- Quand ils ont 11 ans, ils sortent de l'école primaire et entrent au collège où c'est une catastrophe, une catastrophe commence, parce qu'ils ont beaucoup de devoirs, beaucoup de professeurs, beaucoup de matières, beaucoup de cours.
- Ils portent un grand sac à dos.
- Contrairement à nos enfants qui sont préparés à cette horreur, à cette catastrophe.
- Au collège, ils ont l'enseignement général commun et ensuite il y a le diplôme, le Brevet des Collèges.
- Après le collège, si l'enfant a de bons résultats, il peut entrer au lycée pour obtenir le Bac, comme en Russie.
- Si on a des résultats très mauvais, il y a une autre solution. On peut entrer dans l'enseignement professionnel, au lycée professionnel.
- Malheureusement, le système français est très spécifique, c'est pourquoi beaucoup de collégiens et de lycéens ont de mauvais résultats et doivent redoubler ou abandonner les études.
-------------------
- Merci beaucoup
- Je vous en prie.
- Sa conduite est bizarre. Même si sa conduite semble bizarre.
- Merci beaucoup.

В работе над транскриптом принимали участие


Транскрипт диалога: Arnaud (Paris)
Правка, дополнения: Татьяна Полякова (Волгоград)

Конспект 124-го урока

Comments