Урок 121

Остальные фотографии — в конце урока

Диалог урока
- Alors Michael, on y va ?
- On y va, oui.
- Comment ça va Ilya, aujourd'hui ?
- Ça va très bien, aujourd'hui.
- Ouahh...parce que nous commençons plus tard.
- Anna, comment ça va aujourd'hui ?
- En général, ça va bien parce que je suis à la...mais malheureusement je suis malade.
- Euh, ça va bien parce que je suis à la maison.
- Je suis restée chez moi.
- Qu'est-ce que vous avez comme symptômes ?
- J'ai de la fièvre et un peu de...I: enrhumé
- Combien de fièvre as-tu ?
- Le matin je n'ai pas beaucoup de fièvre mais le soir j'ai jusqu'à 38 de fièvre.
- Est-ce que tu es enrhumée ?
- Je suis un peu enrhumée. C'est tous les symptômes que j'ai.
- Ilya...Est-ce que tu tousses ?
- Non, je ne tousse pas. Je suis enrhumée.
- As-tu mal à la gorge ? Bravo ! Voltaire ! As-tu mal à la gorge ?
- Non, je n'ai pas mal à la gorge mais j'ai mal à la tête.
- Est-ce que tu as mal au cœur ?
- Non...pardon. Je n'ai pas mal au cœur.
- Qu'est-ce que c'est Michael ? Michael, qu'est-ce que c'est ? Cette musique, qu'est-ce que c'est ?
- Cette musique, c'est...C'est le téléphone, oui et je pense que c'est un appel de, un appel téléphonique, ma belle-mère.
- C'est un coup de téléphone, c'est un coup de fil. Pardon, je dois répondre.
- C'est un coup de foudre. C'était hier, hier. C'est un coup de fil. Un téléphone sans fil. C'est un coup de fil, c’est un coup de téléphone. Le téléphone sonne. Давайте Michael ответите qu'est-ce que c'est ?
- Leur téléphone sonne...
- Son téléphone.
- Son téléphone sonne. C'est un coup de fil, un coup de téléphone, un appel de ma belle-mère. C'est un appel de la part de ma belle-mère.
- C'est de la part de qui ?
- C'est de la part de moi. [C'est de ma part]
- Ce n'est pas vrai, c'était un appel de notre chef Friseur.
- Michael, traduisez svp. C'était un appel de Friseur. C'est qui ?
- Это по-немецки
- Coiffeur. Ah !
- C'est un appel de mon coiffeur ou de ma coiffeuse.
- Est-ce que Michael, vous êtes malade aussi ? Si votre femme est malade, c'est dangereux pour votre santé aussi.
- Oui d'accord, c'est très dangereux pour ma santé mais est-ce que j'ai eu de la fièvre, mais j'ai déjà eu de la fièvre c'est pourquoi...livre, fièvre.
- J'ai eu, j'étais...C'est fini, c'est fini, c'est le passé composé, c'est fini : perfect.
- J'ai déjà eu de la fièvre, c'est pourquoi j'espère que cette horreur ne va pas recommencer.
- C'est banal, Michael. Cette horreur ne va pas recommencer. Au futur simple.
- J'espère que cette horreur ne recommencera pas, ne recommencera plus avec moi, ne recommencera jamais.
- J'espère que je ne tomberai pas malade, contrairement à ma femme.
- Ilya, pourquoi ça va bien aujourd'hui ?
- Parce qu'il fait soleil. Le soleil brille. Il fait plus chaud et je suis en voiture.
- Tu es en voiture....Oh là là. Tu es en voiture aujourd'hui.
- Quelle rareté. Ça arrive rarement.
- Nous sommes devenus paresseux...Ah ! Nous sommes arrivés...
- Nous sommes arrivés [venus] ensemble, très vite.
- Nous sommes arrivés ensemble et très vite parce que je conduis très bien, professionnellement...bien, très bien, parfaitement bien.
- Et ça va parfaitement bien, super bien. Je conduis très bien.
- Anna, qui est avec vous ?
- C'est un de nos deux chats. C'est un de nous, un de nos chats.
- Comment il s'appelle, Michael ?
- Il s'appelle Masha ? Klaxa ? Est-ce qu'il est noir ?
- Oui, il est noir.
- Mais ça porte malheur. Anna, les chats noirs portent malheur...Ce n'est pas vrai ?
- Notre chat est noir et blanc.
- Ah, il est noir et blanc. Parce que les chats noirs, ce sont des diables et ça porte...
- Tous les chats noirs...Ce sont des diables. Superstition. C'est une superstition. Superstitieux.
- C'est une superstition imbécile, c'est une superstition débile. Débile, imbécile ! C'est une superstition idiote. Idiot, idiote.
- Ça va bien Ilya ? C'est une superstition imbécile, débile, idiote, crétine, etc.
- Nous parlons de superstitions idiotes...
- Qu'est-ce que vous prenez, qu'est-ce que vous buvez ?
- Je bois du café.
- Michael, qu'est-ce que vous buvez ?
- Euh, je bois du thé avec du citron [/je bois un thé au citron].
- Du café avec du lait [/du café au lait].
- Du lait, du café, du thé, du citron. Avec tout le citron qu'il y a dans notre bureau.
- Pourquoi vous buvez du café aussi, Ilya ? C'est dangereux pour votre santé.
- Oui, c'est vrai mais aujourd'hui nous avons notre cours de français, c'est pourquoi j'ai décidé que je peux, que j'ai le droit de...
- J'ai décidé que je peux me permettre de boire du café, un peu de café.
- Et après, qu'est-ce que vous ferez après notre cours ? Je suis en train de boire...
- Après, probablement je vous conduirai, je vous accompagnerai, transporterai quelque part parce que je dois visiter [rendre visite à] mon médecin, je dois aller chez mon médecin, parce que j'ai bu trop de café.
- Est-ce que vous travaillerez aujourd'hui ?
- Oui, bien sûr.
- Vous avez un cours de français, après vous m'accompagnerez, me conduirez et me transporterez au centre-ville. Vous irez chez le médecin et après...
- Pendant la maladie de leur chef, c'est ça, c’est ça...
- Grâce à la maladie de leur chef, c'est facile, c'est sûr, ce n'est pas dangereux, c'est facile de passer beaucoup de temps dehors, ailleurs.
- C'est très facile, il ne faut pas préciser: ailleurs. D'être ailleurs.
- Ce n'est pas vrai. Ilya !
- Ce n'est pas vrai, j'aime mon travail et quand je retournerai [quand je reviendrai], je commencerai à travailler obligatoirement avec efforts, “avec double efforts”, et je ferai vite, et je ferai tout le travail vite, rapidement.
- Michael, qu'est-ce que vous ferez après notre cours ?
- Après notre cours, j'aurai deux réunions consacrées à mon projet.
- Anna, qu'est-ce que vous ferez après notre cours ?
- Malheureusement après notre cours, je travaillerai.
- À la maison ?
- Oui, comme vous pouvez [le] voir, j'ai tout ce qu’il faut, j'ai toutes les possibilités, tous les moyens de communication avec mes collègues, [tous les moyens] pour communiquer avec mes collègues, comme Internet, la vidéo et Skype.
- Tous les moyens comme Internet, Skype et la caméra vidéo. Surf sur Internet.

- Je suis de taille moyenne. Moyen-Âge. C’est un musée du Moyen-Âge.
- Michael, vous avez fait les exercices ?
- Comme vous pouvez [le] voir: non. Je n'ai rien fait.
- Pourquoi ?
- Parce que j'ai tout oublié chez moi. J'ai oublié tous les livres chez moi et toutes les copies chez moi, c'est pourquoi je viens de tricher. Je suis en train de boire parce que je suis paresseux...
- Un peu paresseux. Un peu...Je suis bête comme mes pieds, je ne suis pas appliqué, sage comme une image.
- En plus, je suis un peu menteur et je suis un peu tricheur. Bien sûr.
- Ça ne m'a pas aidé.
- Je suis menteur et tricheur, comme tous les politiques. Mentir à quelqu’un.
- Laissez-moi tranquille. Non, merci. Je suis menteur, trompeur et tricheur.
- Dégage, dégager, va-t-en, laissez-moi tranquille. Non merci.
- Ilya, vous avez fait les exercices ? Ilya !!! [x2]
- Bien sûr que non !
- Pourquoi ?
- Parce que c'est mon style. Parce que je n'ai pas les conditions nécessaires pour faire mes exercices.
- Je ne suis pas en condition !
- Je n'ai pas les conditions nécessaires pour faire les exercices de français et les exercices d'allemand.
- Anna, vous avez fait les exercices ?
- J'ai voulu les faire mais contrairement à Michael j'ai oublié mon matériel [/mes affaires] au bureau.
- Michael, vous avez fait les exercices ?
- Je ne les fais pas. Je ne les ai pas faits.
- Je ne les ai pas rasé(e)s.
- Je ne l'ai pas rasé(e).
- Ça ne m'a pas sauvé.
- Comme vous [le] voyez, nous ne les avons pas faits.
- Je ne les ai pas faits, nous ne les avons pas faits.
- Personne ne les a faits.
- À la page 120.
- Personne ne les a faits. Je n'ai rien vu, je n'ai vu personne.
- Ilya...120.

-----------39'---------
Nathalie lit le texte page 120
-----------49'---------

Ex1 p120 Panorama.
Solutions :
Tu pourras, je te donnerai, tu seras, tu mangeras, nous ferons, je te présenterai, tu rencontreras, tu verras, qu'il te plaira.

---------56'----------
Ex2 p121 Panorama.

- Dans l'exercice 2, ils font des projets. Faites-les parler.
- Un élève de 11 ans :
- L'année prochaine, j'entrerai au collège.
- Si j'entre au collège, j'aurai beaucoup de nouveaux camarades / copains.
- Si j'entre au collège et si j'ai beaucoup de copains, j'apprendrai une langue étrangère.
- Si j'entre au collège, si j'ai beaucoup de copains et si j'apprends une langue étrangère, j'étudierai l'histoire de l'Antiquité.

- Les étudiants fiancés :
- Hélène et les garçons. Lycéens, lycéennes. Les rôles des lycéens. Jeunes lycéennes. C'est Sébastien, mon fiancé.
- ...La logique est bizarre.
- L'année prochaine, nous nous marierons.
- Si nous nous marions, nous n'aurons pas d'enfants tout de suite.
- Si nous voulons avoir des enfants, nous attendrons d'avoir un emploi pour cela.
- Si nous ne trouvons pas d'emploi, nous continuerons les études.
- Si nous ne continuons pas les études, nous voyagerons.

---------1h10'38'': Panorama, Entraînez-vous n°1 p121-----

- Bravo, ça marche, hourra ! …, ne l'emmène pas l'opéra.
- Leçon 13, entraînez-vous. Page 121.
- 1. On pose des questions à Florence. Répondez comme dans l'exemple. Exemple :
- Aujourd'hui, tu as déjeuné au restaurant universitaire. Et demain ?
- Demain aussi, je déjeunerai au restaurant universitaire.
- À vous : Aujourd'hui, tu t'es levée tôt. Et demain ?
- Demain aussi, je me lèverai tôt.
- Aujourd'hui tu es allée à l'université. Et demain ?
- Demain aussi, j'irai à l'université.
- Aujourd'hui, tu as vu tes ami(e)s. Et demain ?
- Demain aussi, je verrai mes ami(e)s.
- Aujourd'hui, vous avez parlé de politique. Et demain ?
- Demain aussi, je parlerai de politique / nous parlerons de politique.
- Aujourd'hui, vous avez fini la soirée dans une discothèque. Et demain ?
- Demain aussi, nous finirons la soirée dans une discothèque / je finirai la soirée dans une discothèque.

---------1h17'45''----------

- Et mercredi prochain, on écoutera Joe Dassin. On ira où tu voudras quand tu voudras. Joe Dassin est devant nous.
- C'est tout ce que je sais de cette chanson.
- Qui est-ce ?
- C'est mon chef. Chef, chapeau, capuche, capuchon.
- Où est votre chef ?
- La voici, la voilà. Me voici.
- Alors Michael, est-ce que vous ferez les exercices mercredi prochain ?
- Oui, sans excuse.
- Si nous écoutons la chanson de Joe Dassin, je vous promets que je ferai tous les exercices sans excuse.
- Tu m'as promis et je t'ai cru.
- Je vous promets que je ferai tous les exercices sur le futur simple, consacrés au futur simple.
- Être prêt à. Prêt-à-porter.
- Je serai prêt à...
- Cette chanson est consacrée au futur simple.
- Je serai prêt à faire tous les exercices.
- Est-ce que vous ferez tous les exercices. Il y a 2 exercices.
- Comme j’ai [je l'ai] déjà dit, je n'ai pas les conditions nécessaires [pour faire] les exercices.
- Je ne vous tromperai pas et je ne vous mentirai pas. Je ne ferai rien même si nous écoutons la chanson de Joe Dassin qui est consacrée au futur simple.
- Anna, est-ce que vous ferez les exercices ?
- Je ferai tout mon possible pour faire tous les deux exercices. [pour faire tous les exercices / pour faire les deux exercices]
- Si je ne les fais pas moi-même, je les recopierai de [sur] Michael.
- Ce n'est pas pédagogique.
- Ce n'est pas un problème.
- Merci beaucoup.
- Soignez-vous bien !
- Merci.
- Au revoir. À bientôt, ma chérie, mon trésor !
- Au revoir.
- Mon trésor, mon amour. La St-Valentin. Hier c'était la St-Valentin.
- Mon amour, mon trésor. Michael, courage ! Espagnol !
- Oui....

В работе над транскриптом принимали участие


Транскрипт диалога: Arnaud (Paris)
Правка, дополнения: Татьяна Полякова (Волгоград)

Конспект 121-го урока


Урок французского языка #121 — телемост с Аней





Чудо лингофонной техники XX века :-)




Bravo, Anna !

Comments