Урок 105



Диалог урока
- Alors Ilya, comment ça va aujourd'hui ?
- Ça va bien merci.
- Où est Michael ?
- Michael est en train de manger.
- Est-ce que vous avez mangé ?
- Euh, un peu, oui. Je viens de manger.
- Qu'est-ce que vous avez mangé ?
- J'ai mangé du jambon et... du pain ? du sarrasin.
- En France, il y a la farine de sarrasin, pour faire des crêpes et des galettes.
- C'est pourquoi on (ça) ne compte pas ?
- Non, je veux dire que les Français ne mangent pas de sarrasin, mais vous avez des crêpes et des galettes avec de la farine de sarrasin. Au magasin...
- C'est-à-dire это значит... хочет сказать veut dire, et ça veut dire... Signifier. Considérable.
- Il n'y a pas de sarrasin, mais il y a de la farine de sarrasin en France. Voilà.
- Alors Ilya, il reste combien de jours avant votre voyage ?
- Je ne sais pas, je dois compter.
- Vous ne comptez pas les jours avant les vacances ?
- Non ! Je pense que ça va arriver dans 2 semaines, dans 15 jours.
- Une semaine, c'est-à-dire 8 jours, 2 semaines ça veut dire 15 jours...C'est tout ! Parce que, et c'est tout. Ça va arriver dans 15 jours.
- Une, suffixe : -aine.
- Dix -> une dizaine, vingt -> une vingtaine, trente -> une trentaine, une quarantaine, une cinquantaine, une soixantaine, une soixante-dizaine, une quatre-vingtaine, une douzaine, une quinzaine, une centaine, (une huitaine)...
- Il a une...
- Je suis avec vous !!
- Bravo Michael, hourra ! Félicitations !
- Il a une trentaine d'années.
- Il y a une dizaine d'œufs, une douzaine d’œufs.
- Ça va arriver dans une dizaine (de) jours, dans une quinzaine de jours.
- Beaucoup de, peu de...
- Une douzaine d’œufs, douze.
- Ça va arriver dans une quinzaine de jours. Il a une trentaine d'années.
- Comment ça va Michael, aujourd'hui ?
- Euh, je suis un peu déprimé.
- Waouh, Ilya est stressé et vous êtes déprimé. Pourquoi ? Parce que vous avez un travail fou ?
- Non, je n'ai pas de travail...
- Pourquoi vous êtes déprimé ? Parce que vous travaillez beaucoup, parce que vous avez un travail fou ?
- Je ne travaille pas...Je n'ai pas beaucoup travaillé.
- Je n'ai pas beaucoup de travail.
- Je n'ai pas eu, je n'avais pas de travail fou. Pourquoi vous êtes déprimé ?
- Je suis déprimé après la Noël.
- Vous avez été malade pendant combien de jours ?
- Pendant une semaine, pendant 8 jours. J’ai été malade pendant une semaine.
- Qu'est-ce que vous aviez, vous aviez de la fièvre ?
- Non, malheureusement non.
- Pourquoi malheureusement ?
- Parce qu'avoir de la fièvre, c'est un signe très positif pour l'organisme parce que ça fait la maladie continuer très rapidement. (parce que la fièvre accélère la guérison.)
- Ça va finir ?
- Ça fait finir la maladie très rapidement, vite.
- Est-ce que vous étiez enrhumé ?
- Non seulement, je (l')étais parce que je suis toujours enrhumé.
- J'étais et je suis toujours enrhumé. Est-ce que vous toussiez ?
- Oui, j'ai toussé (pendant/toute) la semaine.
- J'étais enrhumé, je toussais la semaine dernière.
- Je ne tousse plus mais je suis toujours enrhumé.
- Il est déprimé !
- Tousser, être enrhumé, avoir de la fièvre, être mal. Ah, est-ce que ça va mieux ?
- Oui, ça va mieux (/je me sens mieux).
- Pourquoi Michael vous êtes tombé malade ? Vous avez bu ?
- Pour la raison de virus. (à cause d'un virus)
- Ah, (un) virus. Ou vous avez mangé de la glace, beaucoup de glace. Non ?
- Je n'ai pas mangé de glace j'ai eu un virus, je pense que j'ai attrapé le virus dans le métro.
- Je suis en risque ! (je cours un risque / je suis en danger)
- можно attraper quelqu'un, можно attraper quelque chose. Attraper une maladie, attraper un rhume, attraper une grippe, attraper froid.
- J'ai attrapé un virus dans le métro.
- Alors Ilya, vous risquez (vous courez un risque).
- Oui, je risque parce que maintenant je suis déprimé je prends le métro parce que quelqu'un M: est (a) bloqué la voiture, N: a volé ?, (parce que) mon miroir [/mon rétroviseur] a été volé (sur) ma voiture et c'est pourquoi je ne peux plus prendre ma voiture et je dois prendre le métro.
- Oh là là !...Oui, tous les deux.
- Est-ce que... A-t-on volé les deux miroirs ?
- Oui malheureusement mais j'ai remarqué pas tout de suite (mais je ne l'ai pas remarqué tout de suite). Le deuxième miroir a été volé aussi.
- Je n'ai pas remarqué que le deuxième miroir a été volé, malheureusement.
- Nous ne comprenons pas votre problème. Pourquoi ne pas acheter de nouveaux miroirs ?
- Il neige beaucoup et il y a beaucoup d'embouteillages et de pannes, c'est pourquoi le service de sécurité, d'assurance, d'assurance a une queue très longue, et je dois attendre 8 jours pour montrer et seulement après cette expertise je peux faire réparer ma voiture.
- Et pourquoi ne pas acheter les nouveaux miroirs dans un magasin tout de suite, sans assurance ? Il n'y a aucun problème avec des miroirs au magasin.
- C'est que, je pense que je vais devoir commander des miroirs parce qu'il n'y a rien dans le magasin pour ma voiture parce que ma voiture est assez vieille rare, parce que mon modèle est assez rare.
- Mais ma voiture n'est pas vieille, elle est rare. Elle est rare, elle n'est pas vieille. Aucun problème, aucune idée.
- Est-ce que Ilya, vous gagnez bien votre vie pour pouvoir acheter des miroirs sans assurance ?
- Je préfère utiliser l'argent de l'assurance que dépenser mon argent personnel.
- Il y a une autre solution : La solution est (de) voler les miroirs d'une autre voiture.
- C'est exactement (ce) que j'ai pensé mais ma voiture est très très rare, et c'était très difficile de trouver la même voiture, une voiture pareille, qui ressemble à ma voiture, qui ressemble à la mienne.
- Est-ce que Michael, il fait beau aujourd'hui ?
- Oui, bien sûr, il fait soleil.
- Il fait soleil. Oh ! Michael n'est plus déprimé, il voit beaucoup de soleil. Est-ce que Michael, vous aimez... ?
- La nouvelle de ses miroirs m'a fait rire, m'a fait rire, m’a fait content (m'a rendu content).
- Répétez, svp.
- La nouvelle de tes miroirs volés m'a fait très content (m'a rendu très content) et c'est pourquoi je vois le soleil.
- Est-ce que Ilya, vous voyez le soleil ?
- Malheureusement non, mais ce matin il faisait soleil un peu et le ciel était beau avec des nuages blancs d'or.
- Oh ! Michael voit le soleil, Ilya voit les nuages d'or. Oh là là !
- Est-ce que Michael, vous gagnez bien votre vie ?
- Euh, je voudrais dire que oui, je gagne bien...
- Je voudrais dire que je la gagne bien.
- Mais je voudrais mieux gagner ma vie.
- Est-ce que Ilya, vous avez une promotion brillante ?
- Non je n'ai pas de promotion.
- Pas dans cette vie.
- Vous êtes optimiste Michael, vous êtes déprimé mais optimiste. Je n'ai pas de promotion brillante...
- ...mais j'ai reçu une prime. Un prix, c’est le prix Nobel.
- Alors Ilya, vous êtes riche ?
- Maintenant je suis riche. Est-ce que Michael, vous êtes riche aussi ?
- Non !
- Vous voudriez peut-être changer de profession ? Être agriculteur, éleveur de moutons, vigneron ? Cadre ?
- Je pense à changer ma (de) profession pour être très riche.
- Par exemple, vous voudriez avoir quelle profession pour être très riche ?
- Agriculteur.
- Bravo Michael. Ilya voudrait être programmeur. Michael voudrait être agriculteur en Russie.
- Pourquoi ?
- Parce que les agriculteurs russes sont très riches. C'est une promotion brillante. Plus de stress, plus de déprime, beaucoup d'argent, beaucoup de soleil, beaucoup de viande, beaucoup de nature, beaucoup d'air frais, beaucoup de légumes frais, beaucoup de fruits frais. Michael tousse.
- Je suis riche maintenant, mais après le Nouvel An les prix vont augmenter et c'est pourquoi je dois dépenser tout mon argent avant le Nouvel An.
- Est-ce que Michael, vous êtes pessimiste, parce qu'après le Nouvel An les prix seront en hausse, tous les prix augmenteront. Tout va coûter les yeux de la tête.
- Je pense que je pourrais vivre avec ces prix.
- Vivre ou survivre ?
- Pour commencer survivre et après peut-être on va voir (on verra).
- Augmenter, être en hausse. Diminuer, être en baisse. Baisser. Réduire. Et ça coûte les yeux de la tête.

---------40’30’’: Panorama p100---------

- Où est votre livre Michael ?
- A casa. À la maison... Bravo !
- Me, te, le, la, nous, vous, les.
- Elle me connaît, elle te connaît, elle le connaît, elle la connaît, elle nous connaît, elle vous connaît, elle les connaît.
- Je le sais. J'aime ça, je l'aime.
- Les pronoms compléments directs. Ça. J'adore ça. Je l'aime, je l'adore.
- Pierre Gerbault n'a pas fini le logiciel. Il le finit demain.
- Le complément est direct parce qu'il n'est pas précédé d'une préposition.
- Me, te, le, la. Elle m'appelle, elle t'appelle, elle l'appelle.
- Vous connaissez Guy Levaud ? Non, je ne le connais pas.
- Vous avez vu l'exposition Picasso ? Oui, je l'ai vue, mais Charles ne l'a pas vue.
- Écoute-moi, écoute-le, écoute-la, écoute-nous, écoute-les. Ne m'écoute pas, ne l'écoute pas, ne nous écoute pas, ne les écoute pas.
- Être : elle est morte.
- Avoir : tu as vu ces films ? Je les ai vus.
- Tu as pris cette route ? Je l'ai prise.
- Tu as écouté ces chansons ? Je les ai écoutées.
- Allez, salut. Je t'appelle ou tu m'appelles ? Je t'appelle vendredi. Tu connais Eva et Léa ? Je les invite au restaurant. Je t'invite aussi.

---------Exo n°1 p100 : 47'------
Натали читает текст первый раз, а потом Илья и Михаил делают упражнениe / Nathalie lit le texte une première fois, puis Ilya et Michael font l’exercice.

- Réécrivez le texte en remplaçant les mots en italique par des pronoms.
- Éric Blanc parle de Pierre Gerbault à un autre directeur d'entreprise.
- « Oui, Pierre Gerbault travaille à Performance 2000...Je le connais bien. Et sa femme aussi. Je la connais bien. Elle travaille à la gestion du personnel...Pierre Gerbault est toujours très gentil avec ses collègues. Il les aide (toujours). Il les conseille. Il est parfait. C'est comme pour son travail. Il le fait toujours sérieusement ».


---------Exo n°2 p100 : 50'--------

- Pierre Gerbault dirige le service commercial ? Non, il ne le dirige pas.
- Éric Blanc dirige l'entreprise Performance 2000 ? Je ne le sais pas exactement. Peut-être qu'il la dirige et peut-être qu'il ne la dirige pas. Je ne le sais pas.
- Pierre Gerbault fabrique les logiciels ? Je ne le sais pas. Probablement Pierre Gerbault les fabrique et probablement il ne les fabrique pas.
- Annie Raymond paie le personnel ? Peut-être qu'Annie Raymond le paie et peut-être qu'elle ne le paie pas. Je ne le sais pas.
- Myriam Haddad tape les lettres de M. Blanc ? Je ne le sais pas. Peut-être que Myriam les tape ou peut-être qu'elle ne les tape pas.
- Daniel Leprêtre gère le personnel ? Non, je le sais. Il ne le gère pas parce qu'il est directeur commercial et il travaille au service commercial.
- Daniel Leprêtre vend les Points-Accueil ? Il les vend, il ne les vend pas.


--------Exo n°3 p101: 56'45''------

- Les personnages sont les mêmes.
- C'est le matin, Éric Blanc entre dans le bureau de Myriam qui tape ses lettres et dit :
- Bonjour, Myriam. Vous préparez la documentation pour Alma ?
- Oui, je la prépare.
- Après, vous tapez les lettres pour les hypermarchés ?
- Oui, je les tape cet après-midi. Oui, je vais les taper.
- Et cet après-midi vous faites les contrats Intermédia ?
- Non, je ne les fais pas. Non, je ne vais pas les faire. C'est mon après-midi de congé.
- Intermédia vous a appelé ?
- Oui, il m'a appelée.
- M. Levaud m'a appelé ?
- Non, il ne vous a pas appelé.
- Mme Raymond a apporté ses contrats de suivi ?
- Non, elle ne les a pas apportés.


--------Exo n°4 p100 : 1h01'45''--------

- Pierre Gerbault doit vérifier le logiciel. Vérifiez-le !
- Myriam doit taper le rapport annuel. Tapez-le !
- Elle doit corriger les lettres. Corrigez-les, svp.
- Elle ne doit pas préparer le voyage de M. Blanc en Espagne. Ne le préparez pas !
- Daniel Leprêtre doit préparer l'opération publicitaire. Préparez-la !
- Il doit rencontrer les publicitaires. Rencontrez-les !
- Il ne doit pas écouter les commerciaux concurrents. Ne les écoutez pas !
- On ne doit pas déranger M. Blanc en fin d'après-midi. Ne le dérangez pas.


----------1h04'45''--------

- Jacques Prévert et Paul Éluard.
- La femme de Paul Éluard s’appelait ?...
- La femme de Paul Éluard c’était Gala, qui l'a quitté pour Salvador Dali.

J’ai regardé devant moi
Dans la foule je t’ai vue
Parmi les blés je t’ai vue
Sous un arbre je t’ai vue [...]

L’été l’hiver je t’ai vue
Dans ma maison je t’ai vue
Entre mes bras je t’ai vue
Dans mes rêves je t’ai vue [...]


----------1h07’10’’--------
Leçon 11. Entraînez-vous page 101.

1. On pose des questions à M. Blanc. Répondez pour lui. Répondez « Oui ».
Exemple : Vous connaissez Pierre Gerbault ? Oui, je le connais.
À vous :
Vous connaissez sa femme ? Oui, je la connais.
Vous connaissez ses enfants ? Oui, je les connais. M: Non, je ne les connais pas.
Est-ce que Pierre Gerbault aime son travail ? Oui, il l'aime beaucoup.
Est-ce que Pierre Gerbault apprécie ses collègues ? Oui, il les apprécie.
Est-ce qu'il aide ses collègues ? Oui, il les aide.

2. On vous interroge. Répondez “Oui” ou “Non”.
Exemple: Vous aimez la cuisine française ? Oui, je l'aime. Non, je ne l'aime pas.
À vous :
Vous aimez les restaurants français ? Oui, je les aime. Non, je ne les aime pas.
Au restaurant, est-ce que vous goûtez les vins ? Oui, je les goûte. Non, je ne les goûte pas.
Est-ce que vous connaissez M. Blanc ? Oui, je le connais. Non, je ne le connais pas.
Est-ce que M. Blanc vous connaît ? Oui, il me connaît. Non, il ne me connaît pas.


---------1h13'15''------
Voir le livre: Vocabulaire progressif du français p108-109 (ed:1997)

- Augmenter et diminuer. Téléphone futuriste.
- Le téléphone. La touche. Le combiné. Le clavier. Clore.
- Le clavier du téléphone. Avec le téléphone sans fil, on peut se promener partout dans la maison.
- Clore. Je ferme, tu fermes, il ferme.
- Le fil, le téléphone sans fil, la file d'attente. La file. M: La queue.
- On peut se promener partout dans la maison.
- Avec le téléphone mobile, portable, on peut appeler et recevoir des appels partout à l'extérieur de la maison.
- Pour téléphoner : décrocher. On décroche le combiné et on attend la tonalité.
- Décrochez, attendez la tonalité.
- Faire. Composer.
- On compose, on fait le numéro du correspondant, la personne à qui on veut parler.
- Ça sonne. Sonner. Dring dring.
- Il n'y a personne, ça ne répond pas. Personne ne répond.
- Ça sonne occupé. La ligne est occupée.
- Quelqu'un décroche, quelqu'un répond, et après la conversation, on raccroche.
- Accrocher une autre voiture.
- Raccrocher.
- Téléphoner à quelqu'un. Appeler quelqu'un.
- Appel. Un coup de fil. Un coup de téléphone. Tout à coup. Un coup de foudre.
- Passer un coup de fil / passer un coup de téléphone à quelqu'un.
- J'ai passé un coup de fil à quelqu’un.
- Ou au contraire : recevoir, avoir. Michael a eu un coup de fil.
- Si vous appelez à l'étranger, il faut composer l'indicatif téléphonique du pays.
- Si votre téléphone ne marche pas, votre ligne est en dérangement.
- Vous cherchez le numéro de quelqu'un, il y a beaucoup de variantes : Vous appelez les renseignements, le service des renseignements, vous cherchez dans l'annuaire ou le bottin. Vous consultez le Minitel/Internet, vous consultez l'annuaire électronique.
- Pour appeler d'une cabine téléphonique, on utilise une carte de téléphone.
- Quand vous sortez, vous pouvez mettre en marche votre répondeur.
- J'ai essayé d'appeler Louise, mais elle n'était pas là: Je suis tombé sur le répondeur. J'ai eu le répondeur. J'ai laissé un message. J'espère qu'elle va me rappeler très vite.
- Pour communiquer vite et par écrit: le fax, la télécopie.
- Quel est votre numéro de fax ? Envoyer un fax. Faxer un document, une lettre. Recevoir un fax.
- La facture. La facture de téléphone. Plus on téléphone loin et longtemps, plus la facture est élevée, plus ça coûte cher.
- Surprise désagréable.
- C’est tout.
- C’est tout.
- Téléphonez Ilya !
- Merci
- Je vous en prie, Michael. Ne soyez pas déprimé !


В работе над транскриптом принимали участие


Транскрипт диалога: Arnaud (Paris)
Правка, дополнения: Татьяна Полякова (Волгоград)

Конспект 105-го урока

Comments