Урок 64



Содержание урока
=[0:35]= Panorama, p.67, ex.5
=[1:24]= Musique : Gilbert Bécaud, « Nathalie »


Диалог урока
- Alors, Michael ! Comment ça va aujourd’hui ?
- Ça va pas mal aujourd’hui. Et vous ?
- Je suis fatiguée vers la fin de la semaine, et vous ? Est-ce que vous êtes fatigué vers la fin de la semaine ?
- Je ne suis pas fatigué aujourd’hui, vers la fin de la semaine.
- Est-ce que vous avez une réunion aujourd’hui ?
- Oui. Je vais avoir une réunion dans 15 minutes.
- Est-ce que vous avez toujours une réunion le vendredi ? Ou c’est une réunion exceptionnelle ?
- Non, c’est une réunion quotidienne.
- Est-ce que vous avez une réunion chaque jour ?
- Oui.
- À quelle heure avez-vous une réunion ?
- Nous avons la réunion à deux heures et demie, tous les jours.
- Votre réunion dure combien de temps ?
- Heureusement, notre réunion dure 5 minutes.
- C’est court.
- Oui. C’est très court. Ce n’est pas long.
- Où est Catherine ?
- Je pense qu’elle ne va pas assister à notre classe aujourd’hui.
- Mais c’était son idée.
- Non.
- Non, ce n’était pas son idée ?
- Si, c’était mon idée.
- Est-ce qu’elle étudie l’espagnol maintenant ?
- Oui, elle étudie l’espagnol chaque lundi et chaque jeudi.
- Et pourquoi vous n’étudiez pas l’espagnol avec elle ?
- Je n’étudie pas l’espagnol avec elle, parce que mon niveau d’espagnol est plus haut que son niveau.
- Où est Ilya ?
- Je ne sais pas où il est.
- Est-ce que vous avez commencé vos classes d’espagnol ?
- Oui, j’ai recommencé mes classes d’espagnol.
- Vous avez maintenant quel niveau ?
- J’ai le niveau B2.
- Est-ce que vous avez passé un examen international ?
- Non, je n’ai pas passé un examen international, mais j’ai passé 3 examens de l’Institut Cervantes.
- Vous avez un document ? Un certificat ?
- Oui, j’ai deux certificats internationaux.
- Vous voulez avoir quel niveau ? En idéal ?
- En idéal je veux avoir le niveau C2.
- Pour quoi faire ?
- Pour être sûr que je parle assez bien.
- Mais le niveau C2, c’est un niveau idéal.
- Le niveau idéal est impossible, inaccessible. Les niveaux B1 et B2 sont consacrés au subjonctif et c’est le thème le plus difficile.
- Pour vous ou pour tout le monde ?
- Pour tous les gens qui étudient l’espagnol, parce que c’est très difficile, compliqué et sophistiqué.
- Vous avez votre réunion à quelle heure ?
- À deux heures et demie.
- Parce qu’il est 2h30.
- Est-ce que je peux assister à ma réunion ?
- Bien sûr ! Je vais vous attendre 5 minutes, ce n’est pas un problème. Allez-y !

--[ 0:16:40 ]------------------------------------------------------------------------
- Micha a une petite réunion. Asseyez-vous, Ilya, je vous attends. Micha va revenir. Micha est sorti pour cinq minutes.
- J’ai commencé à étudier la langue anglaise. Je suis venu tout à l’heure de mon cours d’anglais. C’est pourquoi je n’ai pas pu expliquer mon idée en français.
- Vous voulez expliquer votre idée en anglais ? Si vous parlez en anglais, Ilya, je ne vous comprends pas du tout. Vous pouvez expliquer en anglais n’importe quoi. Je ne comprends pas.

- Alors, Ilya, comment ça va aujourd’hui ? Ça va bien ?
- Non, ça va mal, parce que j’ai dû manquer mon cours de français. Je suis très très méchant.
- Où est votre livre, Ilya ?
- Mon livre est ici. J’ai oublié...
- Qu’est-ce que vous avez oublié ?
- J’ai oublié de sortir mon livre.
- Avez-vous oublié vos lunettes ?
- Heureusement, cette fois je n’ai pas oublié mes lunettes.
- Est-ce que, Michael, vous êtes méchant aujourd’hui ? Ilya est méchant et moche aujourd’hui.
- Il y a quelque temps j’étais méchant un peu, parce que notre chef n’est pas venu à la réunion.
- Oh là là ! Mais c’est très très bien, Michael !
- Pour qui ?
- Pour vous ! Si le chef ne vient pas à la réunion, c’est très bien ! C’est très positif, je pense. Est-ce que vous êtes triste, Ilya ? Stressé et déprimé ?
- Oui, je suis triste, stressé et déprimé.
- Parce que j’ai étudié la langue anglaise aujourd’hui.
- Parce que je suis très méchant.
- Il a dû terminer la classe d’anglais.
- J’ai dû manquer mon cours de français. Je n’ai pas manqué mon cours d’anglais.
- Est-ce que, Michael, vous êtes paresseux aujourd’hui ?
- Je ne suis jamais paresseux. Tout le temps je suis travailleur, comme toujours.
- Est-ce que, Ilya, vous êtes en colère ?
- Oui, je suis en colère.
- C’est très très bien. Est-ce que, Ilya, vous êtes colérique ?
- Oui, je suis colérique. Pouvez-vous écrire le mot « colère » ? Je me suis mis en colère aujourd’hui. Je suis une victime innocente aujourd’hui.
- Est-ce que, Michael, vous vous mettez souvent en colère ?
- Heureusement, non. Je ne me mets pas en colère souvent, parce que à la différence de Ilya, je ne suis pas méchant, je ne suis pas morose. Je suis sympathique et gentil.
- Il faut oublier tous les problèmes quotidiens. Parce que Ilya est de mauvaise humeur aujourd’hui, il est méchant, stressé, fatigué, il est en colère, il s’est mis en colère, il n’est pas sympathique, il n’est pas gentil, il est moche aujourd’hui, on va parler d’autres personnes. Vous avez beaucoup de chance.

--[ 0:35:10 ]-----------
Panorama, p.67, ex.5

- Vos personnages sont en noir et blanc.
- Qui sont ces deux personnes ?
- Vous avez deux personnages. Il faut décrire et commenter ces deux portraits (aspect physique et caractère). Vous pouvez aussi imaginer les pensées, les idées et les goûts de ces deux personnages.

- Sur le premier portrait, on voit le portrait du docteur Gachet. Tout le monde sait qu’il était le médecin de Vincent Van Gogh. Tout le monde sait que Vincent Van Gogh était une personne très malade et un peu folle, parce qu’il avait beaucoup de problèmes avec sa santé.
- Le docteur Gachet était comment : grand, petit, maigre, rond, etc ?
- Selon le tableau, le docteur Gachet était assez grand, assez âgé, avec le visage rond. Son visage était assez triste.
- Il mesurait combien ?
- Il mesurait [un] mètre quatre-vingts. Il était de taille moyenne. Il était mince.
- Il pesait combien, à votre avis ?
- À mon avis, il pesait soixante-dix kilos.
- Ses cheveux, Michael, étaient comment ?
- Ses cheveux étaient courts, roux et frisés.
- Est-ce qu’il avait, Ilya, la barbe et la moustache ?
- Il avait la barbe et la moustache, qui étaient rousses comme ses cheveux.
- Est-ce qu’il était dégarni ou chauve, Michael ?
- Je pense que le docteur Gachet était dégarni, c’est pourquoi il portait un képi pour cacher son défaut.
- Ses yeux étaient comment, Ilya ?
- Il avait les yeux grands, bleus et tristes.
- Monsieur Gachet était assis à [une] table rouge avec une fleur dans sa main gauche.
- Pourquoi, Ilya, il avait une fleur dans sa main et pourquoi il était triste ?
- Il était triste et tenait une fleur dans sa main, parce qu’il attendait son amour.
- Comment était le caractère de Monsieur Gachet ?
- Monsieur Gachet avait bon caractère et il était assez sympathique, gentil et amusant. Mais en ce moment il était triste et méchant parce que son amour n’était pas partagé. Il aimait une femme, qui était moche, égoïste, indifférente, froide et méchante, comme toutes les femmes.

- En revanche, sur le deuxième tableau, on voit une personne amusante, joviale et drôle.
- Elle portait quels vêtements, Michael ?
- Cette personne portait des vêtements très extravagants, extraordinaires, bizarres, originaux et probablement très à la mode. Elle était en chapeau et en manteau noirs, blancs, bleus, verts, jaunes, avec des boutons blancs. Je pense que cette femme était normale, mais Picasso voyait cette femme comme ça, parce qu’il était original et un peu fou. Ses idées étaient folles.
- Est-ce que, Michael, à votre avis, la femme était belle ?
- Oui, à mon avis, cette femme était assez jolie et charmante.
- Ce n’est pas vrai. Elle ne pouvait pas être belle, parce qu’elle avait le visage asymétrique et bleu. En plus, ses yeux étaient grands, asymétriques, différents, noirs et louches. Outre ça, ses cheveux étaient verts et jaunes en même temps et très bizarres. [En outre, ses cheveux étaient à la fois verts et jaunes, et très bizarre.]

--[ 1:24:10 ]-----------
Je vous rappelle que c’est une chanson que vous connaissez très bien, parce que c’est une chanson très classique et très connue. Elle s’appelle ‘Nathalie’, d’un chanteur très classique français qui s’appelle Gilbert Bécaud. Il est arrivé à Moscou quand c’était l’époque soviétique et il avait un guide qui s’appelait Nathalie. Il a beaucoup aimé son guide et il a composé cette chanson, qui est devenue son plus grand succès. Il est mort, Gilbert Bécaud, mais tout le monde connaît cette chanson.

Gilbert Bécaud
Nathalie

La place Rouge était vide
Devant moi marchait Nathalie
Il avait un joli nom, mon guide
Nathalie

La place Rouge était blanche
La neige faisait un tapis
Et je suivais par ce froid dimanche
Nathalie

Elle parlait en phrases sobres
De la révolution d'octobre
Je pensais déjà
Qu'après le tombeau de Lénine
On irait au café Pouchkine
Boire un chocolat

La place Rouge était vide
J'ai pris son bras, elle a souri
Il avait des cheveux blonds, mon guide
Nathalie, Nathalie...

Dans sa chambre à l'université
Une bande d'étudiants
L'attendait impatiemment
On a ri, on a beaucoup parlé
Ils voulaient tout savoir
Nathalie traduisait

Moscou, les plaines d'Ukraine
Et les Champs-Élysées
On a tout mélangé
Et l'on a chanté

Et puis ils ont débouché
En riant à l'avance
Du champagne de France
Et l'on a dansé

Et quand la chambre fut vide
Tous les amis étaient partis
Je suis resté seul avec mon guide
Nathalie

Plus question de phrases sobres
Ni de révolution d'octobre
On n'en était plus là
Fini le tombeau de Lénine
Le chocolat de chez Pouchkine
C'est, c'était loin déjà

Que ma vie me semble vide
Mais je sais qu'un jour à Paris
C'est moi qui lui servirai de guide
Nathalie, Nathalie ....

В работе над транскриптом принимали участие

Транскрипт подготовил: данные не сохранилась 
Правка, дополнения: Татьяна Полякова (Волгоград)
Правка, комментарии, HTML-версия Arnaud (Paris)


Конспект 64-го урока


Comments